WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le développement personnel, un levier à  l’évolution du leadership féminin


par Nawel Haddad
my business school - MBA MANAMENT BUSINESS 2021
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

1.1.2 La femme, l'égale de l'homme ?

La vie d'une femme de nos jours ne ressemble plus à la vie d'une femme vivant au XIXeme siècle. Ces femmes déterminées et combattantes ont révolutionné l'image de la condition féminine, elles se sont battues afin d'améliorer les droits sociaux des femmes.

Cette émancipation pousse la femme à se surpasser sur le marché du travail, afin d'affirmer sa volonté d'indépendance et de croissance. Malgré tout, on continue de constater chez la femme plus d'interruptions d'activités2 que chez l'homme. Elles sont par ailleurs souvent liées aux enfants et au besoin primaire de la femme qui est : s'occuper de la maison et du bien-être de son foyer.

Pour mieux comprendre ce phénomène, on rappelle que jusqu'au début du 19ème siècle la femme a été considérée comme un être inférieur sans le droit de vote et considérée comme une mineure sous la tutelle de son père ou son mari 2

2

13

La femme avait le droit au travail mais dans un cadre très limité. Seules les femmes du peuple pouvaient travailler dans des domaines et des postes non lucratifs et pénibles. Les romans de Zola Balzac et Flaubert décrivaient fidèlement les conditions de la femme de ces temps. Dans ces oeuvres, les femmes qui travaillent sont souvent des paysannes, des domestiques, des ouvrières ou des prostituées. Les femmes bourgeoises et de l'aristocratie ne travaillaient pas.

Depuis, les femmes se sont battues au cours de ces derniers siècles pour combattre la discrimination socio-économique qu'elles subissaient dans la société. Les mouvements féministes sont nés et ont commencé à se développer petit à petit avec la Révolution française de 1848 et ont réalisé des avancées importantes observables dans notre société actuelle.

C'est seulement depuis 1946 que l'égalité homme femme est devenue un principe constitutionnel. On notera aussi que l'égalité homme femme s'est aussi développée partout dans le monde et elle est inscrite dans la déclaration universelle des droits de l'homme.

En France, le corpus législatif en la matière n'a pas cessé de se développer3 mais la situation des femmes sur le marché du travail reste plus fragile que celle des hommes. On reviendra plus longuement sur ce sujet dans la suite de ce paragraphe.

Dans le domaine du travail, en France l'égalité hommes-femmes implique par exemple :

- L'interdiction de la discrimination à l'embauche,

- L'absence de différenciation sur les salaires et sur les évolutions de carrière,

- la proportion hommes - femmes dans les conseils d'administration ne doit pas être inférieure à 40% des membres (loi Coppé-Zimmerman de Janvier 2011) ...

ces principes sont aujourd'hui inscrits dans le code du travail 4.

https://www.kartable.fr/ressources/histoire/cours/la-place-de-la-femme-en-france-au-xixe-siecle/39233

3

https://www.vie-publique.fr/eclairage/19602-droits-des-femmes-ou-en-est-legalite-professionnelle

4

https://travail-emploi.gouv.fr/droit-du-travail/egalite-professionnelle-discrimination-et-harcelement/article/l-egalite-professionnelle-femme-homme

14

Factuellement, en France on observe que l'inégalité homme - femme au travail se réduit sensiblement. Selon l'Insee, « en 2018, 68% des femmes de 16 à 64 ans sont actives », on constate également que les femmes qui suivent une formation initiale voient leurs carrières se développer rapidement et deviennent active rapidement sur le marché du travail. Ainsi, ces avancées ont permis aux femmes en France de devenir des piliers dans l'économie du pays et égales à l'homme. Elles accèdent aujourd'hui à des postes clés de grande responsabilité et d'influence.

Malgré ces avancées, on observe toujours chez la femme quelques cas d'interruptions d'activités ou le recours à des modalités d'adaptation du temps de travail, souvent liées aux enfants et au besoin primaire de la femme pour s'occuper de la maison et du bien-être de sa famille. Ce qui montre encore la fragilité de la situation de la femme sur le marché du travail.

« En 2018, les femmes qui travaillent sont près de quatre fois plus souvent à temps partiel que les hommes : 28,8 % des salariées de 15 à 64 ans (hors apprenties) contre 7,8 % pour les hommes. Pour les femmes, le recours au temps partiel augmente avec le nombre d'enfants à charge, alors que ce facteur a peu d'influence sur le travail à temps partiel masculin. Ainsi, 40,9 % des femmes salariées en couple avec au moins trois enfants à charge travaillent à temps partiel contre presque seulement 8 % des hommes »

On observe aussi une inégalité salariale entre hommes - femmes qui persiste jusqu'à nos jours. Selon une étude du ministère du travail réalisée auprès de 40 000 entreprises françaises de plus de 50 salariés, seules 6%5 des entreprises versent des salaires égaux à leurs employés.

Pour les entreprises de 1 000 salariés, seules 1% d'entre elles est exemplaire. Ceci s'explique principalement par un accès inégal des femmes au travail malgré une progression importante du niveau moyen d'éducation des femmes et l'interdiction des discriminations homme - femme. Au-delà de la législation, ce sont donc les comportements et les mentalités qui doivent encore évoluer.

Enfin en France, selon l'article EKOPO, un média de l'économie responsable, le leadership féminin est en progrès même si l'inégalité homme femme perdure. Cependant, afin de favoriser l'écosystème du leadership féminin en France, une étude menée par MoovOne6 en 2021 auprès de 285 responsables des ressources humaines, dirigeants et managers sur le leadership féminin dans les entreprises françaises. 60% des répondants ont déclaré qu'ils n'ont toujours

5

https://www.gouvernement.fr/un-index-pour-mettre-fin-aux-inegalites-salariales-femmes-hommes

6

https://www.ekopo.fr/Thematique/entreprises-1285/Breves/leadership-feminin-progresse-timidement-France-358241.htm

15

pas mis un système spécifique favorisant le développement du leadership féminin. En revanche pour les 40 % restants, les trois principales solutions mises en oeuvre pour accompagner les femmes leaders sont :

- La mise en place d'une politique globale de mixité (54 %) - Une politique de recrutement adaptée (50 %)

- La mise en place d'un Networking féminin (49 %).

Enfin, 32 % des entreprises interrogées estiment que le coaching est un très bon facteur permettant à la femme de se développer et de s'épanouir dans le travail et en entreprise aident les femmes en entreprise à se dépasser par le coaching.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net