WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Effets et remise en cause des RTT en hôtellerie restauration

( Télécharger le fichier original )
par Anthony Durand
Université de Perpignan, Institut Jacques Maillot - Master 2006
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

IV/ REMISE EN CAUSES DES RTT

A) LE DESASTRE ECONOMIQUE DES RTT :

Dès maintenant nous savons qu'il s'agissait bien d'une décision marquée par très peu de préparation, l'absence d'expérimentation et le mépris des conséquences.

PREMIERE IDEE FAUSSE : Les 35 heures sont dans la continuité de la tendance de la baisse de la durée du travail.

Les économistes montrent que dans ce domaine rien n'est linéaire. Sans compter que la situation de l'emploi ne s'y prêtait pas. On a en fait oublié :

· que la France avait déjà une des durées du travail les plus faibles

En 1997, avec 1605 heures de travail par an par salariés, la France travaillait déjà moins que 14 pays de l'OCDE* dont certains réputés pour un grand pragmatisme social comme la Suède, la Finlande ou l'Islande. Ainsi, les Etats-Unis, travaillaient 15 % de plus, le Japon, 16 %, l'Australie 16 %, le Mexique 20 %, la République tchèque, 29 % et la Corée 52 %.

· que la France est de surcroît un des pays qui fait le moins travailler sa population en âge de travailler, les jeunes et les plus âgés notamment.

OCDE* : Organisation de Coopération de Développement Economique

Les jeunes prolongent leurs études, les quinquagénaires partent en préretraite, Ainsi de 1981 à 2000, le taux d'activité des Français de 20 à 24 ans est passé de 72,8 % à 51,2 %. Celui des Français de 60 à 64 ans de 34 à 14,5 %. Le taux d'activité des 55-59 ans est lui aussi un des plus bas de l'OCDE. Le taux d'activité globale, des 15-64 ans, n'est lui que de 68,6 % en 2000.

1) Dans de nombreux pays la durée de travail remonte :

La Suède, (dans le hit parade traditionnel des avancées sociales) a le palmarès de la hausse de la durée du travail.

Sur la période 1991-1997, la durée annuelle du travail a augmenté dans 7 pays de l'OCDE (Australie, Canada, Finlande, Mexique Nouvelle-Zélande, Suède, Etats-Unis). La Suède a le palmarès avec 6,2 % de hausse sur la période. Depuis cette date, 5 autres pays de l'OCDE ( Suisse, République tchèque, Espagne, Islande et la Corée) ont rejoint cette tendance haussière.

En la matière, il n'y a donc pas un « retard » national à rattraper, au contraire. En France, il y a eu également des contre-tendances, avec augmentation du temps de travail, de 1938 jusqu'à la fin des années 50, à cause du réarmement, de la reconstruction et de la croissance. Dans tous les pays, et donc en France, le travail constitue une valeur essentielle de notre société.

Vouloir le contrôler consiste à substituer l'Etat au citoyen. Or, c'est à lui seul de décider. L'honneur de la société est de lui offrir de multiples opportunités.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy