WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La valorisation des parcs nationaux


par Stéphane ANGO
Ecole Nationale d'Administration - Conseiller des Affaires Etrangères 2009
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

B- L'investissement privé

L'investissement privé dans le secteur de l'écotourisme pâtit du fait qu'au Gabon le tourisme reste à l'état embryonnaire. Et cela en dépit du fait que notre pays dispose de ressources qui sont sans commune mesure avec certains pays africains qui ont décidé de faire du tourisme de nature leur credo, à cause de la part importante qu'il représente dans leur PIB.

Les promoteurs écotouristiques ne sont pas légion au Gabon. La principale société qui développe l'écotourisme est la SCD qui a développé dans le cadre de l'opération Loango un partenariat avec une ONG américaine de la conservation, la Wildlife Conservation Society (WCS) et le gouvernement gabonais. La SCD gère deux parcs nationaux du Gabon, il s'agit du parc national de Loango et de celui de la Lopé. Mis à part ces parcs nationaux qui font l'objet de la gestion d'un investisseur privé, les autres parcs nationaux qui ne bénéficient pas du soutien d'un opérateur privé ne disposent pas d'infrastructures pouvant accueillir les touristes dans les meilleures conditions de confort possible. Cette situation découle directement d'une raison simple, les autres parcs nationaux ne disposent pas de plans d'aménagement et de gestion, ni même de plan de développement touristique. Compte tenu de cette situation, les ONG environnementales tels que le WCS et le WWF s'impliquent ainsi dans l'écotourisme, c'est notamment le cas du parc national de l'Ivindo, où est développé un tourisme de vision de l'avifaune par le WCS.

La résorption de cette situation passe par la révision de la charte des investissements du Gabon, pour réduire au maximum la charge fiscale qui pèse sur les investisseurs dans ce domaine particulier. La nouvelle charte des investissements pourrait par exemple prévoir une exonération totale des promoteurs écotouristiques pendant un certain nombre d'années au minimum 5 ans, afin que ces derniers puissent rapidement recouvrer leur capital d'investissement.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy