WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Quel avenir pour le Buzz online ?

( Télécharger le fichier original )
par Renee Bani
ISCPA - Master Communication Institutionnelle 2009
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

4.1.9. Un buzz toujours plus mobile

Notre société est de plus en plus en mouvement et grâce au téléphone mobile nouvelle génération, nous pouvons maintenant surfer sur la toile en nous déplaçant. Avec la sortie de l'Iphone le mobile est devenu intelligent. Et il le sera de plus en plus. Le buzz online va profiter des évolutions du mobile pour s'y greffer. Sous des formes originales et nouvelles. Mais les applications buzz qui se développeront sur mobile devront être tournées vers l'utile ou le ludique. Un utilisateur de mobile fait lui-même la démarche de télécharger l'application qui l'intéresse. D'où l'intérêt de proposer des applications immédiatement utilisables, correspondant aux usages du mobile. C'est par exemple ce qu'a proposé la marque Kraft avec l'application iFood Assistant qui propose des recettes. De plus en plus d'opportunités se développent sur les secteurs de la localisation et du GPS avec des mobiles de plus en plus performants qui intègrent ces outils.

La géo-localisation : Google a développé il y a quelques mois son outil de géolocalisation Google Latitude par téléphone mobile. Ce service permet de localiser sur une carte ses amis qui ont accepté d'être localisés. En dehors des problèmes de respect de la vie privée que soulève cet outil, il comporte certains intérêts. La principale limite de ce service réside dans le fait que Google n'étant pas un réseau social, on ne peut pas localiser tous ses contacts. Les outils de géo - localisation vont donc très certainement se développer sur les réseaux sociaux, offrant ainsi de nouvelles opportunités. Pour les marques ce sera ainsi la possibilité de cibler « hyper localement », via Internet-mobile, donnant de nouvelles possibilités aux entreprises locales. Mais ce genre de système laisse à penser que l'internaute va se retrouver submergé par encore plus de publicités, ce qui n'est pas l'objectif du buzz. Ce type de système doit donc s'envisager sous formes d'avantages pour l'internaute-mobile. Des suggestions de bons plans dans le quartier par exemple, ou des recommandations sur des lieux, visibles par les contacts lorsqu'ils se trouvent a proximité. Ce type de site existe déjà en France avec le site Dismoiou.fr, qui a intégré l'interface Facebook Connect et permet de voir les recommandations de ses contacts sur les lieux de sa ville.

4.1.10. De plus en plus vite, de plus en plus innovant, de plus en plus performant

Avec Internet, les choses se développent, se créent beaucoup plus vite. Internet a la capacité de toucher les individus à très grande vitesse, et les choses iront de plus en plus vite. On sait qu'aujourd'hui le nombre de recherches par mois sur Google atteint 31 milliards, alors qu'en 2006 il n'y en avait que 2,7 milliards. Illustrons cette faculté de toucher toujours plus et toujours plus vite : pour atteindre une audience de 50 millions de personnes la radio a mis 38 ans, la télévision a mis 13 ans, Internet a mis 4 ans, l'Ipod 3 ans, et Facebook seulement 2 ans. Aujourd'hui tout s'accélère. De nouveaux métiers propres aux

évolutions d'Internet, qui n'existent pas aujourd'hui, vont se créer, pourquoi pas Développeur de social games ou Optimisateur d'applications mobile ? Les changements seront permanents, et les entreprises qui ne sauront pas s'adapter rapidement se feront dépasser par leurs concurrents. Pour répondre a cela, il faut que dès aujourd'hui les marques entament une démarche de veille, de surveillance permanente des NTIC sur le net.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net