WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Gestion des services d'intérêt collectif dans les sous préfectures de Glazoué et Ouessè au Bénin


par Dossou Edouard AKPINFA
Université Nationale du Bénin - Maîtrise Professionnelle en Développement Local 2001
  

précédent sommaire suivant

Troisième Partie :

LES PISTES D'ACTION ET LES PERSPECTIVES POUR OFFRIR UN SERVICE DURABLE ET DE QUALITÉ AUX POPULATIONS DES SOUS-PRÉFECTURES DE GLAZOUÉ ET OUESSÈ

La gestion des services d'intérêt collectif offerts par les sous-préfectures de Glazoué et Ouessè pose d'énormes problèmes soulevés précédemment.

Pour résoudre ces problèmes, des propositions d'actions sont faites dans cette partie.

Ensuite, en fonction des différentes phases du projet, quelques points sur lesquels il faudrait veiller pour garantir la qualité du service à offrir ont été identifiés.

Chapitre V : LES PISTES D'ACTION POUR RESOUDRE LES PROBLEMES IDENTIFIES.

Les solutions et propositions identifiées sont liées à chaque type d'ouvrage et par conséquent à chaque type de service.

I- LES SERVICES A CARACTERE SOCIAL

Il s'agit ici des services offerts par les citernes d'eau.

1-1 CLARIFIER LA PLACE DE CHAQUE ACTEUR DE LA GESTION

1-1-1 Les rôles du régisseur et du comité de suivi

Il est proposé une répartition des rôles dans le tableau suivant. Ce tableau des rôles pourra être validé par tous les acteurs au cours d'une réunion.

Tableau 7: Répartition des rôles entre les différents acteurs de la gestion des

citernes d'eau

Acteurs

Outils

Rôle

Sous-préfecture

contrat

- Signer un contrat avec le comité de suivi

- Contrôler la gestion financière

- Assumer les gros entretiens

- Avaliser le règlement intérieur du comité de suivi

Comité de suivi de la gestion

- Cahier de recettes-dépenses

- Cahier de réunion

- Elaborer un règlement intérieur de la citerne d'eau en y intégrant: les horaires d'ouverture, les périodes de vente, les règles de comportement à tenir , les sanctions...

- Recruter et rémunérer le régisseur

- Assumer les décisions concernant les dépenses de petites réparations

- Informer les usagers sur les périodes de vente et les sensibiliser sur les règles d'usage

- Assurer le nettoyage de la citerne et ses alentours

- Suivre l'ouvrage et détecter les problèmes

- Encaisser les recettes

- Informer les populations des recettes et dépenses

- Rendre compte à la sous-préfecture

- Régler les différends entre usagers et régisseur

Agent d'hygiène

 

- Assurer le contrôle de la potabilité de l'eau

- Former un membre du comité à la javellisation de l'eau

Régisseur

-Cahier de recettes

-Instrument de mesure

- Accueillir les usagers

- Vendre l'eau

- Percevoir les recettes et les verser au C/BAE

-Régler les différends entre usagers

Source : Enquête

Du fait de la situation enclavée des citernes et du peu de recettes générées

(4 500 F à 16 000 F par an), on ne peut demander aux sous-préfectures d'assurer une présence et un contrôle régulier du service rendu. Il devrait obligatoirement y avoir délégation de la maîtrise d'ouvrage au comité de suivi. Pour clarifier la situation, on suggère:

1-1-2 Un contrat entre ''le comité'' et la sous-préfecture

Dans ce scénario, le comité de suivi pourrait:

* proposer le niveau d'organisation du service à la sous-préfecture,

* assumer les décisions concernant les dépenses de petites réparations et de salaire. Les recettes des citernes sont gardées dans une caisse au niveau du village comme c'est le cas actuellement à Sowé et à Tchatchégou.

Toutefois, la sous-préfecture continue d'assumer sa responsabilité dans les gros entretiens. Elle contrôle la gestion financière.

1-1-3 La rédaction d'un règlement intérieur par le comité ou l'association d'usagers.

L'association d'usagers devra proposer à la sous-préfecture le règlement intérieur des citernes de façon à préciser la nature du service apporté.

Ce règlement pourra indiquer les horaires d'ouverture, les dates d'ouverture (saison sèche, saison des pluies....), les modalités de publicité autour des jours d'ouverture, les règles de comportement à tenir dans la file d'attente et les éventuelles sanctions...

1-2 UN ENGAGEMENT DES SERVICES DECONCENTRES DE L'ETAT

Le contrôle de la qualité de l'eau est vital. Il est indispensable de s'assurer de la collaboration des agents d'hygiène pour ce contrôle . On devra également déterminer les coûts afférents à un tel contrôle.

Au cas où les coûts de contrôle serait trop élevés, on pourrait envisager la formation d'un membre du comité à la javellisation de l'eau.

précédent sommaire suivant