WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Gestion des services d'intérêt collectif dans les sous préfectures de Glazoué et Ouessè au Bénin


par Dossou Edouard AKPINFA
Université Nationale du Bénin - Maîtrise Professionnelle en Développement Local 2001
  

précédent sommaire suivant

II- PHASE DE MONTAGE

Les tâches suivantes sont nécessaires pendant la phase de montage du projet:

1- Organiser une réunion inter-acteurs de validation

Après les réunions qui ont permis de définir les caractéristiques techniques et de gestion d'un service, il faudrait organiser une réunion de synthèse qui permet de faire le lien entre ce que chacun avait espéré au départ et ce qui est effectivement réalisable et réaliste. Les caractéristiques techniques et le niveau de service apporté sont pondérés par des paramètres tels que les coûts liés au fonctionnement, les charges de suivi par le maître d'ouvrage, la tarification acceptable,...

2- Remplir le tableau des rôles

A la fin de la phase de montage, il serait nécessaire d'aider les acteurs à remplir le tableau des rôles en fonction des tâches à accomplir et des acteurs de la gestion en présence.

3- Aider le maître d'ouvrage à élaborer un cahier des charges

Avant la mise en service, il est nécessaire d'appuyer le maître d'ouvrage à formaliser un cahier des charges pour le prestataire du service en fonction des caractéristiques du service que l'on veut apporter.

Un minimum de dispositions doit émaner de la volonté de la collectivité qui délègue, par exemple: les prix, les principes généraux de délivrance de la prestation, les conditions d'accès,...

4- Définir le recours et les sanctions

Il est aussi nécessaire de définir les procédures de recours si un des acteurs ne joue pas - ou joue mal - son rôle. De même, il faut définir les sanctions et identifier celui qui est responsable de les appliquer.

III- PHASE DE MISE EN SERVICE

La mise en oeuvre du service est la phase la plus active du processus. A cet effet, pour s'assurer de la pérennité et de la qualité du service à offrir, il faudrait:

1- Appuyer la mise en place d'un comité de suivi / association d'usagers

Il serait intéressant de mobiliser toutes les principales couches de la population bénéficiaire autour du service. A ce stade, il faudrait réfléchir sur la composition du comité/association, à son statut et à la durée des mandats

Il est aussi nécessaire d'élargir l'horizon du comité/association, en mobilisant les membres autour d'une thématique plus globale (eau, marché....)

2- Organiser annuellement des réunions inter-acteurs.

Pour donner corps à l'alliance, il est nécessaire que les acteurs de la gestion se réunissent au moins une fois par an, sur l'initiative du maître d'ouvrage, pour discuter du fonctionnement de l'ouvrage et de la qualité du service apporté. Ce sera l'occasion d'identifier les succès et les dysfonctionnements et d'y remédier.

Il ne faut plus que l'on observe des cas comme celui du magasin de Glazoué où les différents acteurs ne se connaissent pas et ne savent pas quoi attendre les uns des autres.

3- Promouvoir la coopération entre les sous-préfectures

Etant donné que les mêmes types de services se retrouvent dans tous les territoires, des rencontres inter-territoires entre acteurs de la gestion pourraient être bénéfiques.

Elles pourraient porter sur :

- des échanges d'expériences

- des formations

- la mise en place de nouveaux modes de gestion plus performants selon le type de service.

Ces rencontres concernent non seulement les producteurs des différents services, mais aussi les agents de la collectivité locale qui interviennent dans la gestion des services d'intérêt collectif.

Les différentes propositions faites et les perspectives énumérées dans cette deuxième partie, loin d'être une panacée pour les maîtres d'ouvrage, constituent néanmoins une référence pour offrir un service durable et de qualité aux populations. Elles peuvent être améliorées en fonction des spécificités locales.

précédent sommaire suivant