WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'impact du message de peur sur les comportements des femmes de 15 à  55 ans de la ville de Yaoundé face à  la dépigmentation volontaire de la peau.

( Télécharger le fichier original )
par Clarisse Laure AKOUEMO SONKENG NGUEDIA
Université Catholique d'Afrique Centrale - Master de Commerce - Distribution 2006
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

CONCLUSION

Après avoir évalué l'impact de l'utilisation de la peur dans des campagnes de prévention, la question qui se pose est celle de la transposition possible dans la lutte contre le « décapage » auprès des femmes de la ville de Yaoundé.

Le chapitre deux a présenté le concept de la peur et l'intérêt de l'utilisation des messages générant la peur dans des campagnes sociales de prévention. La peur est une émotion négative provoquée en vue de choquer la cible, de la rendre mal à l'aise au point de voir le phénomène incriminer prendre du recul dans son comportement.

Selon certains auteurs, un seuil d'activation optimum de la peur dans le message aurait un impact positif sur la cible et pourrait contribuer à freiner les mauvais comportements sociaux. C'est le cas de Gardener, Arkoff, Leventhal, La Tour, Moore, Bagozzi, Gallopel.

D'autres (Janis, Feshbach, Courbet, Witte, Rogers) pensent qu'un niveau de peur élevé ne justifie pas toujours un succès d'une campagne de communication sociale à visée préventive, mais d'autres variables comme: les caractéristiques de la cible, la manière de communiquer le message, les outils et supports utilisés, les variables sociodémographiques, etc. En plus, Il faut que cette menace soit susceptible d'être vécue par la cible de communication (perception).

Aussi, des modèles et théories proposés traduisant l'impact du message de peur sur le changement du comportement par d'autres auteurs a été tiré celui le plus adéquat à tester sur la population féminine de 15 à 55 ans de la ville de Yaoundé face au décapage, et ceci dans l'optique de vérifier les hypothèses principales suivantes :

H 1. Le message de la peur influence significativement la perception

H 2. La perception a une influence significative sur le comportement de la cible.

H3. Les caractéristiques de la cible ont une influence sur la perception

H4. Les caractéristiques de la cible ont une incidence sur le comportement adopté

La première partie de notre travail montre que le secteur de la cosmétique est très prisé, génère des scores évolutifs au fil des années. Les produits les plus demandés par les femmes sont les produits cosmétiques éclaircissants. Ces produits sont dangereux et constituent l'une des causes des maladies. Aucune campagne de communication utilisant la peur n'a encore été menée au Cameroun pour décourager les mauvais comportements sociaux, encore moins pour décourager la pratique du décapage. Les seuls tons usités restent en santé publique l'information et la sensibilisation ou éducation.

Les travaux de certains auteurs montrent pourtant que la peur peut décourager de façon significative les mauvais comportements sociaux. Cela dépend de :

· l'influence du message sur la perception,

· l'influence de la perception sur le comportement,

· l'influence des caractéristiques de la personne sur la perception

· l'influence des caractéristiques de la personne sur le comportement de l'individu.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net