WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'impact du message de peur sur les comportements des femmes de 15 à  55 ans de la ville de Yaoundé face à  la dépigmentation volontaire de la peau.

( Télécharger le fichier original )
par Clarisse Laure AKOUEMO SONKENG NGUEDIA
Université Catholique d'Afrique Centrale - Master de Commerce - Distribution 2006
  

précédent sommaire suivant

Conclusion

Ce chapitre a présenté la méthodologie de l'enquête - terrain visant à expérimenter le modèle de la peur sur la dépigmentation volontaire de la peau, et de présenter les résultats obtenus ayant servi à la validation des hypothèses posées au chapitre 2.

L'étude quantitative a permis de recueillir au travers d'un questionnaire et de 3 messages conçus, 50 avis auprès des femmes camerounaises de la ville de Yaoundé âgées de 15 à 55 ans.

Ensuite ont été présentées l'analyse et les résultats issus du terrain par brochure. Il découle de ces résultats que :

* Devant un MPM, 78% d'interviewées comptent adopter le comportement préconisé par l'annonceur. La perception et la condition auraient une incidence sur le comportement à adopter.

* Devant un MPF, les personnes les plus âgées et les personnes non décapées sont plus réceptives au message et comptent adopter le comportement préconisé par l'annonceur. La perception, l'âge et la condition de la cible auraient alors une incidence sur le comportement.

* Devant un MPFo, quelques soit l'âge et le sexe, au moins 92% d'interviewées comptent adopter le comportement préconisé par l'annonceur. La perception forte est dominante à 95%.

Chapitre 4

précédent sommaire suivant