WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'impact du message de peur sur les comportements des femmes de 15 à  55 ans de la ville de Yaoundé face à  la dépigmentation volontaire de la peau.

( Télécharger le fichier original )
par Clarisse Laure AKOUEMO SONKENG NGUEDIA
Université Catholique d'Afrique Centrale - Master de Commerce - Distribution 2006
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

PREMIERE PARTIE

COMMUNICATION SOCIALE DANS LE SECTEUR DES COSMETIQUES ET MODELE THEORIQUE DU MESSAGE DE PEUR SUR LES COMPORTEMENTS DANGEREUX DES CONSOMMATEURS

La première partie parle au premier chapitre de la communication sociale dans le secteur des cosmétiques et la pratique communicationnelle au Cameroun en santé publique d'une part, et d'autre part en santé de la peau. Le second chapitre présente les théories prémonitoires de l'impact des messages phobiques sur les comportements dangereux des consommateurs et le modèle du message de peur sur la dépigmentation volontaire de la peau.

CHAPITRE 1

LA COMMUNICATION SOCIALE DANS LE SECTEUR DES COSMETIQUES AU CAMEROUN

INTRODUCTION

L'étude de l'impact du message de peur en communication sociale dans un contexte de lutte contre la dépigmentation volontaire de la peau au Cameroun exige une connaissance de l'environnement dans lequel se situera notre travail. Aussi, ce chapitre est un préalable à la connaissance de la communication sociale en santé publique appliquée au secteur des cosmétiques au Cameroun. Deux items y sont abordés :

· Item 1 : Le secteur des cosmétiques au Cameroun donnera une présentation de l'offre, de la demande et des éléments du mix - marketing y examinés.

· Item 2 : La pratique communicationnelle sociale au Cameroun en santé de la peau. Les domaines d'interventions et les outils de la communication en santé publique, l'approche communicative au Cameroun en santé publique et ses insuffisances en santé de la peau seront abordés tour à tour.

1. 1. LE SECTEUR DES COSMETIQUES AU CAMEROUN

Le terme de "produit cosmétique" ou cosmétique renvoie à toute substance ou préparation destinée à être mise en contact avec les différentes parties superficielles du corps humain (épiderme, cheveux et système pileux, ongles, lèvres, dents et muqueuses buccales) dans le but de les nettoyer, les parfumer ou les traiter. Le rôle des cosmétiques est de protéger, corriger, maintenir en bon état ou modifier l'aspect des parties superficielles du corps. La plupart des consommateurs considèrent que les cosmétiques sont seulement des "produits de beauté". Or, les produits contenant des substances ou des préparations destinées à être ingérées, inhalées, injectées ou implantées dans le corps humain ne font pas partie du domaine des cosmétiques, bien que jouant le même rôle que certains d'entre eux.

1. 1. 1. Diagnostic du secteur cosmétique Camerounais

Le diagnostic du secteur des cosmétiques au Cameroun sera présenté en termes d'opportunités et menaces du secteur.

· Les menaces du secteur

- La contrefaçon

La contrefaçon est, selon les acteurs, la menace la plus importante du secteur. « Elle fausse complètement le jeu du marché et nous empêche de bien vendre », disent-ils. Les produits se vendent à des prix de plus en plus bas du fait de leur mauvaise qualité, des mélanges et des contrefaçons faites par les distributeurs et certains importateurs. Pour les producteurs, la contrefaçon favorise l'accroissement des ventes des produits importés réputés de meilleure qualité au détriment des marques locales.

Selon les chiffres de la mission économique de Yaoundé (2006), les importations des produits cosmétiques sont passées de 6,9 millions USD à 7,8 millions USD entre 2002 et 2003, soit une croissance de +13% l'an sur le secteur.

- Les taxes à l'importation élevées

D'après la mission économique de Yaoundé (2006), Les droits et taxes grevant les produits finis de parfumerie et cosmétiques sont élevés. Les droits de douane à l'entrée de la CEMAC TEC sont de 30%, la TVA de 19,25% et les droits d'assises frappant ces produits de luxe de 25%. Les produits d'hygiène buccale et de rasage ne supportent pas de droits d'assises, mais subissent les mêmes taux de TEC et de TVA. La forte taxation incite de nombreux opérateurs à l'importation frauduleuse.

· Les opportunités du secteur

- L'évolution des moeurs sociales 

L'évolution des moeurs sociales est à l'origine de l'attachement des femmes et des hommes aux produits de beauté. De plus en plus, ces derniers se soucient de leur présentation physique et y mettent un grand prix. Les parfumeries et les instituts de beauté sont de plus en plus nombreuses pour satisfaire une demande importante. L'émergence de salons de beauté dédiés à la gente masculine montre que les soins et produits de beauté concernent dorénavant tout le monde.

- La réglementation en matière de cosmétiques

Il n'existe pas une réglementation régissant l'activité cosmétique au Cameroun. Le secteur des cosmétiques utilise les normes appliquées au secteur pharmaceutique. Du fait de l'incompatibilité entre produits pharmaceutiques et cosmétiques, les mesures rudes imposées à la pharmacie ont été assouplies dans leur application dans le secteur cosmétique. Ce manque de réglementation propre au secteur des cosmétiques facilite l'entrée des acteurs dans l'activité.

- Le marché des cosmétiques est en pleine croissance.

Les chiffres publiés par la mission économique de l'ambassade de France de Yaoundé sur le secteur des cosmétiques au Cameroun en 2006 montrent que le secteur a connu une grande croissance depuis 2003. Les importations s'élevaient à 7,8 millions USD en 2003 contre 6,9 millions USD en 2002 (+13% l'an); les exportations s'élevaient à 6,4 millions USD en 2002 contre 4,4 millions USD en 2000 (+45% les 2 ans). Les productions locales en vue de la vente au Cameroun ne peuvent être estimées du fait de la pratique informelle de cette activité par de nombreux entrepreneurs locaux. Toutefois, les importations et les exportations déclarées montrent que le secteur cosmétique est dynamique au Cameroun et en pleine croissance.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



La Quadrature du Net