WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'impact du message de peur sur les comportements des femmes de 15 à  55 ans de la ville de Yaoundé face à  la dépigmentation volontaire de la peau.

( Télécharger le fichier original )
par Clarisse Laure AKOUEMO SONKENG NGUEDIA
Université Catholique d'Afrique Centrale - Master de Commerce - Distribution 2006
  

précédent sommaire suivant

1. 1. 2. L'offre et la demande du secteur cosmétique camerounais

§ L'offre

L'offre du secteur représente l'ensemble des soins cosmétiques (corporels, capillaires, parfumeurs, pédicure - manicure, bucco-dentaires) proposés par divers laboratoires de production aux consommateurs pour satisfaire leurs besoins. Selon la mission économique de l'ambassade de France de Yaoundé (2006), aucune statistique exacte n'existe pour le moment sur les volumes produits, ni sur le chiffre d'affaires du secteur. Toutefois, cette offre peut être classifiée selon les critères suivants :

- L'origine des produits :

* Les produits locaux (Biopharma, Sipca, Gandour, Tacicam, Armelle, Biomek) fabriqués au Cameroun ;

* Les produits importés (Nivéa, l'Oréal, Garnier, Dove, Mixa, etc.) venus pour la plupart de la France, de l'Allemagne, de la Belgique, des Etats-Unis, de l'Espagne, de la Chine et des pays d'Afrique tels le Nigeria, la Côte d'Ivoire, la Tunisie et l'Afrique du Sud.

- La composition des produits :

* Les cosmétiques naturels faits à base de plantes et ressources naturelles (aloès, argile, citron, carotte, karité, lait de coco, l'avocat, etc.) ;

* Les cosmétiques chimiques faits à base d'excipients tels que les dérivées du chlorure, du benzoate, du pétrole, de la paraffine, et autres composantes minérales.

- Le besoin à satisfaire :

* Les soins corporels (savon, lait, lotion, etc.) ;

* Les soins capillaires (défrisant, shampoings, teintures, masques capillaires, huiles de traitement, etc.) ;

* Les soins spécifiques (gommage, masque, crèmes jour/nuit, crèmes de rasage, etc.) ;

* Les soins divers ou produits de maquillage (rouge à lèvres, parfum, fond de teint, eyeliner, mascara, poudre, vernis à ongles, etc.) ;

* Les soins bucco-dentaires (dentifrice, parfum de bouche, vernis de dents, etc.).

- La clientèle visée : Les soins pour bébés, femmes, et hommes.

- Le prix :

* Les produits « haut de gamme » (Clarins, Yves Rocher, Neutrogena, Clinique) qui ont des prix trop élevés ;

* Les produits « moyen de gamme » (Nivéa, l'Oréal, Garnier, Rapide clair, Bioclair, etc) ;

* Les produits « bas de gamme » (Primo, Lamo, Hompo, Venus) très peu coûteux.

§ La demande

Le Cameroun compte environ 16,1 M d'habitants dont plus de 50% vit en milieu urbain (Mission économique, 2006). La principale cible de la parfumerie et de la cosmétique est la population féminine urbaine. Toutefois, même en milieu rural, la femme camerounaise attache du prix aux soins du corps et utilise aussi des produits de beauté.

Bien que le pouvoir d'achat du consommateur moyen soit relativement faible au Cameroun, nombreuses sont les femmes en mesure de consacrer un budget conséquent aux produits et soins corporels. Quelque soit leur niveau de revenus, les consommatrices aimeraient pouvoir acquérir des produits importés, réputés plus efficaces et de meilleure qualité. Les femmes aisées utilisent des gammes de produits complètes, onéreuses et réputées bonne qualité (par la marque, le pays de provenance, l'efficacité). Les femmes de condition modeste utiliseront des produits de gamme moyenne et les plus démunies, des produits moins coûteux, mais capables de satisfaire quelquefois leurs besoins mineurs.

Les femmes camerounaises recherchent essentiellement des laits et produits traitants censés éclaircir la peau, des produits de cosmétique ethnique (défrisage permanent et coloration), des parfums et eaux de toilette, des produits de maquillage, soins capillaires et shampooings. La consommation de parfums est particulièrement forte dans le nord du pays en raison du climat sec et chaud nécessitant le déguisement des odeurs.

La demande en cosmétique au Cameroun compte aussi des consommateurs masculins, peu exigeants, achetant en faible quantité les nombreux produits leurs étant adressés (crème de rasage, soins capillaires pour hommes, parfum, soins de visage, etc.).

La consommation des produits cosmétiques reste régulière au cours de l'année, et ne connaît pas de saisonnalité.

précédent sommaire suivant