WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'impact du message de peur sur les comportements des femmes de 15 à  55 ans de la ville de Yaoundé face à  la dépigmentation volontaire de la peau.

( Télécharger le fichier original )
par Clarisse Laure AKOUEMO SONKENG NGUEDIA
Université Catholique d'Afrique Centrale - Master de Commerce - Distribution 2006
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

1. 2. LA PRATIQUE COMMUNICATIONNELLE EN SANTE DE LA PEAU AU CAMEROUN

1. 2. 1. Domaines d'intervention de la communication en santé publique

Selon le manuel des stratégies sectorielles de la santé 2001 du MINSANTE Cameroun, le gouvernement a présenté une liste de domaines dans lequel il intervient et compte redoubler d'effort pour les horizons 2010. Aussi, le ministère de la santé publique s'est déterminé trois objectifs principaux en terme de communication publique à visée préventive à savoir:

- Améliorer la protection de la santé des citoyens ;

- Promouvoir la santé tout en soutenant la croissance de la prospérité et de la solidarité ;

- Diffuser l'information sur la santé.

Pour atteindre ces objectifs, les autorités ont développé un ensemble de programmes à travers lesquels elles mènent des actions spécifiques pour améliorer sensiblement la santé des camerounais. Ces actions s'inscrivent dans les domaines suivants :

§ la lutte contre la maladie : ce programme est axé sur

- la lutte contre les grandes endémies : paludisme, lèpre, onchocercose, cécité, trypanosomiase humaine africaine, ver de guinée, schistosomiase.

- la lutte contre certaines maladies chroniques constituant un problème de santé publique : l'hypertension artérielle, le diabète, l'épilepsie, la drépanocytose, les cancers, l'asthme, les affections rhumatismales, la surdité.

- la lutte contre les épidémies : le choléra, la rougeole, la méningite cérébro-spinale, et la prise en charge des urgences dues aux catastrophes et accidents

- la lutte contre la tuberculose et les IST/SIDA pour lesquelles un programme spécifique a été adopté en septembre 2000.

§ la santé de la reproduction axée sur :

- la santé de la mère, de l'adolescent et de la personne âgée ;

- le programme élargi de vaccination (diphtérie, coqueluche, tétanos, variole, hépatite, fièvre jaune, poliomyélite, rougeole) axé sur la protection des enfants ;

- la prise en charge intégrée des maladies de l'enfant (maladies diarrhéiques, infections respiratoires aiguës et carences nutritionnelles).

§ la promotion de la santé : elle concerne l'information, l'éducation et la communication de santé, éléments nécessaires pour amener les populations à adopter des comportements et styles de vie favorables à leur santé ;

§ les médicaments et consommables médicaux essentiels visant le développement des stratégies permettant de rendre disponibles dans toutes les structures sanitaires les médicaments essentiels, les réactifs ainsi que les dispositifs médicaux essentiels de qualité, et d'en faciliter l'accès aux populations.

§ l'amélioration de l'offre de la santé par la formation et le contrôle des agents de santé, la subvention et la prise en charge de certains soins par l'Etat.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



La Quadrature du Net