WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Evaluation des dangers écologiques générés par les effluents liquides urbains sur l'écosystème de la baie de Port-au-Prince : Première approche méthodologique

( Télécharger le fichier original )
par Myrline Mompoint
Université de Quisqueya - Ingénieur Civil 2004
  

précédent sommaire suivant

4. Présentation du réseau de drainage de Port-au-Prince

4.1. Caractéristiques générales

Le réseau de drainage de Port-au-Prince est constitué de grands collecteurs à ciel ouvert et d'une batterie de collecteurs moyens, de conduites circulaires majoritairement en béton et de canaux rectangulaires (Léger, 2002). ces infrastructures sont construites dans la partie basse de la ville, dans les zones anciennement urbanisées. Le réseau se poursuit en montagne jusqu'à la ligne de crête et dans les zones d'urbanisation récente par des canaux naturels, à ciel ouvert, façonnés par le processus d'érosion. Certaines ravines sont traitées par des structures anti-érosives, notamment par le Ministère des Travaux Publics, des Transports et des Communications (MTPTC) par le biais du projet de drainage des eaux pluviales de Port-au-Prince et par l'OSAMH dans le cadre de la protection du Morne l'Hôpital.

Ce réseau avait été conçu suivant le principe d'un réseau séparatif. En réalité, il fonctionne comme un réseau unitaire, c'est-à-dire qu'il charrie les eaux pluviales et les eaux usées domestiques et industrielles. Généralement, les eaux grises et une partie des eaux vannes s'acheminent au réseau d'égout pluvial par de petits canaux ou des conduites en PVC. Les branchements sur les canaux de drainage ne donnent lieu à aucune restriction, contrôle ou tarification. Ces eaux se déversent à la mer sans aucun traitement préalable, par les ménages, les industries et les centres de services urbains (hôpitaux, écoles, marché...).

4.2. Hydrologie

Le réseau hydrographique de la Région Métropolitaine de Port-au-Prince est formé des cours d'eau et ravines qui drainent les trois bassins versants de Saint-Marc au nord, de Cul de Sac au centre et de Léogane/Carrefour à l'ouest. Ces deux derniers bassins sont situés en partie dans l'aire métropolitaine. La conurbation métropolitaine n'est pas traversée par de cours d'eau. Elle l'est cependant par un nombre considérable de ravines sèches (vingt au moins) d'importance inégale. La majorité de ces ravines prennent naissance sur le flanc nord du Morne l'Hôpital ou dans les hauteurs de Pétion-Ville.

Le Morne l'Hôpital est drainé par un réseau d'une vingtaine de ravines dont les plus impressionnantes sont les neuf affluents de la Ravine Bois de Chêne. Ces dernières sont :

- La Ravine Juvénat

- La Ravine au Chat

- La Ravine Bois Patate ou Canapé Vert

- La Ravine de Mont-Joli

- La Ravine de Turgeau

- La Ravine de Débussy

- La Ravine de St-Rome constituée par la Ravine Bois Caïman et une branche de la Ravine Fond Diable

- La Ravine Maltèque

- La Ravine Bourgot

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.