WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Gestion des risques de change

( Télécharger le fichier original )
par Madihou NIAKASSO
Institut Privé de Gestion de Dakar - Master 2007
  

précédent sommaire suivant

Appel aux couturier(e)s volontaires

INTRODUCTION GENERALE

Les problèmes monétaires internationaux figurent régulièrement à la une de l'actualité. Si dans le passé on considérait que de tels problèmes devraient être confiés aux seuls spécialistes ou experts, il n'en va plus de même aujourd'hui. L'expérience aidant, des citoyens de plus en plus nombreux tentent de reconnaître les retombées concrètes en terme d'activités économiques, d'emploi, des dérèglements monétaires internationaux et donc à exprimer le besoin d'une information accrue sur de telles questions.

Ce changement de perception est relativement nouveau et tient sans aucun doute à la profusion de l'histoire monétaire internationale de ces 30 dernières années et au formidable transformation socio-économique qu'elle a accompagné : l'abandon de la convertibilité or, du dollar en 1971, l'avènement du flottement généralisé des monnaies en 1973, la démonétisation de l'or rendue officielle en 1978, la naissance du système européen en 1979 ou à l'éclosion du projet de monnaie unique européenne.

Les différentes économies nationales sont dotées de monnaies différentes. Dès lors qu'existent entre elles des opérations économiques (commerce international, mouvement de capitaux) un problème de règlement se pose entre les différents espaces monétaires.

L'activité des entreprises, des banques, des investisseurs institutionnels et des institutions financières non bancaires est de plus en plus orientée vers l'international.

Pour les uns et pour les autres, les opérations en dehors du territoire national sont une source de contraintes et d'opportunités des techniques financières plus ou moins complexes sont progressivement apparues pour réduire les premières et tirer profit des secondes.

La confrontation au marché des changes est la première manifestation de la réalité internationale. Toute entreprise qui exporte ou qui importe, tout particulier qui se rend à l'étranger, toute institution financière ou non financière qui prête, place ou emprunte sur les marchés étrangers ou internationaux se heurte immédiatement à un problème de change.

Observer l'évolution quotidienne des cours des devises pourrait conduire à penser que l'irrationalité est le seul déterminant des taux de change. La réalité est plus complexe et nuancée, les taux d'intérêt et leur volatilité, les taux d'inflation, les principaux soldes de la balance des paiements, les différentiels entre les valeurs de ces variables dans les différents pays sont les principaux déterminants des taux de change qu'il s'agisse du taux au comptant, des taux à terme ou du prix des options.

Depuis l'abandon du système des parités fixes, en août 1971, la plupart des entreprises ont dû faire face aux risques de change entraînés par l'instabilité permanente du cours des monnaies.

Aujourd'hui, avec la libéralisation de l'économie mondiale marquée par une forte concurrence, du décloisonnement des marchés, de la mondialisation des capitaux et des technologies, du développement des moyens de communication et de transport qui plus est, des mouvements importants de personnes à l'échelle planétaire, l'activité des entreprises, des banques, des investisseurs institutionnels et des institutions financières non bancaires est de plus en plus orientée vers l'international.

Toute entreprise qui exporte ou importe, tout particulier qui se rend à l'étranger, toute institution financière ou non financière qui prête, place ou emprunte sur les marchés étrangers ou internationaux se heurtent immédiatement à un problème de change.

Le marché des changes devient ainsi la première manifestation concrète de la réalité internationale.

Dès lors, la gestion des risques de change se pose avec acuité. Elle consiste à identifier toutes les sources du risque de change pouvant menacer les objectifs stratégiques de l'entreprise ou inversement, représenter des opportunités susceptibles de procurer un avantage concurrentiel. En d'autres termes, il s'agit de détecter la nature du risque, l'environnement dans lequel l'entreprise évolue en permanence et de proposer des politiques et stratégies de gestion des risques de change pouvant même accroître les performances de l'entreprise.

précédent sommaire suivant






Aidez l'hopital de Montfermeil