WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Problèmes d'exportations dans un environnement de guerre

( Télécharger le fichier original )
par Enoch MWIBELECHA KITUNGANO
Université catholique de Bukavu, RDC - Graduat en sciences économiques 2001
  

précédent sommaire suivant

1.7.2. importance des echanges pour une economie

Michel NORRO (M. NORRO, 1994) donne quatre avantages fondamentaux des echanges internationaux. Les echanges internationaux permettent notarnrnent :

des economies d'ecitelles internes (dans chaque firme productrice) ce qui conduit a un gain pour les deux pays qui echangent et a une amelioration du bien etre des consommateurs : Ia specialisation reciproque dans la production des biens specifies augmente, en effet, les quantites respectivement prodbites et baisse de ce fait les coots de production moyens et, par ce fait, laisse beneficier des prix bas et d'une plus grande variete de produits pour les consommateurs.

des economies externes (dans l'industrie) cc qui reduit le coot moven de production par la concentration geographique de la production d'une industrie, meme si les entreprises restent petites de taille (on parle d'economie d'aggionteration ).

- un perfectionnement du siwoir-faire (le « learning by doing Une specialisation

soutenue dans la production des biens pour lesquels on est efficace, soit parce que les facteurs de production sont moires couteux; soit parce que les facteurs pour lesquels on est mieux pourvu s'utilisent en plus grande proportion.

une transmission de la croissance des pays developpes vers les pays moires developpes par les mecanismes de mouvements des merchandises; par celui des capitaux et par celui des prix; pour autant que le fibre-echange et ses consequences (Ia specialisation) soient respectes.

Lon constate generalement que les exportations generent des recettes qui permettent de paver les biens importes en evitant de prelever sur les reserves des devises (generalement insuffisant dans les pays en developpement) ou

sur les credits octroves par l'etranger (contrairement aux modalites de leur octroil5) Ces recettes peuvent aussi constituer une source des capitaux necessaires a la mutation des industries du secteur primaire en industrie de manufacture (B. BALHASA, 1964)16.

Ces recettes sont aussi une source d'extension des marches interieurs, par Ia monetarisation des activites agricoles locales (M. DE SAINT-MARC, 1967)17. De ce fait, l'exportation des biens conduit a l'ouverture des marches tout en les satisfaisant et pet-met l'internationalisation de la qualite des produits nationaux et rend Ia monnaie nationale convertible.

1.1.3. Ulnae des echanges pour une economic'

Les operations d'echanges internationaux demeurent complexes du fait de l'eloignement des pays, des problemes des langues, des usages, des monnaies et des disparites de legislations. En plus, la specialisation internationale d'un pays etant souvent expliquee par la date d'entree de ses firmes dans l'industrie consideree (on pane des accidents historiques de la structure des echanges internationaux), cette realite fait que les pterniers grands producteurs demeurent toujours grand producteurs, meme apres la disparition de leur avantage comparatif

A cet egard, F. LIST et ROSTOW ( ROSTOW, 1%5) relevent que les economies a preponderance agricole necessitent pour passer aux stades agro-manufacturier et ag-ro-manufacturier-commercial une mise sous abris, temporaire, des apretes du commerce libre-echangiste pour le developpement de leur force productive.

?vials au-dela de toutes ces considerations, les echanges internationaux font face aux problemes suivants :

ces credits sont octroyes pour etre investis dans des secteurs a fortes rentabilites et non dans les depenses de consommation courantes de I"Etat

16 Lexpoitabon des produits manufactures est plus avantageux. car en plus des recertes qu elle genereerend le commerce exterieur moins vulnerable aux frequentes fluctuations de is demande des produits primaires.

17

uand les agriculteurs nationaux sont remuneres en monnaie ils deviennent des demandeurs nationaux dont la demande stimule la croissance economique.

18 L'on a pu constater que l'avancee dans le temps de l'horlogerie Suisse fui maintient son activite malgre la production Tharlandaise a moindre cat de production et de prix de vente que pour la Suisse.

I.1.3.1 Les coefficients de concentration

La dependance a regard d'un seul produit d'exportation, dun pays ou groupe de pays comme debouche est dangereux pour une entite economique consideree. Un tel comportement rend cette entite sensible aux fluctuations de prix dudit produit sur le marche international ou rend cette entite tributaire des difficultes propres a re pays ou groupe de pays - debouche(s)

M. MICHAELY et H. BEGUIN (M. MICHAELY, 1963) distinguent ainsi le coefficient de concentration a ['exportation et le coefficient de concentration geographique.

-- Le coefficient de concentration a ['exportation est 4, un indice exprimant le degre de dependance dun pays vis-à-vis de ses produits d'exportation » (cet indice mesure la plus ou moms grande diyersite des produits d'exportation) : it s'obtient par la formule de GIN1-HIRSCHMAN ci-dessous.

Cjx = f).J)1

g=.- 4 1 Xi

avec n : le nombre des produits d'exportation

Xj : la valeur totale des exportations du pays pendant l'annee


·

Xij: les exportations du produit i dans le total des exportations j

Le coefficient Cij vane entre 100 et 100/ ni"

-- Le coefficient de concentration geograpitique se definit comme an indice de degre d'affiliation, de dependance geographique an pays-foyer (un groupe de pays foyers) darts les exportations P Il est determine par la formule GINI-HIRSCHMAN

Gix =400X1 (12

Xj

Avec n : nombre des pays-debouches dominant dans les exportations

Xj : la valeur totale des exportations du pays pendant l'annee

Xsj : les exportations du pays vers le pays s dans le reste du monde

1.1.3.2. Les termes de l'echange

Les termes de rechange sont ['expression des forces de la demande et de l'offre operant sur le plan de l'economie internationale.

19 - Cij si 100 ('ensemble des exportations du pays ne consistent qu' en un seul produit

si Cij = 100/n le total des exportations porte sur ('ensemble des produits.

La « degradation des termes de l'echange est In deterioration du rapport entre les exportations et les importations (nine entite economique donnee, suite aux variations quanhtatives de l'offre et de Ia demande (suite a des raisons structurelles et/ou conjoncturelles ) ou aux evolutions nnitaires des prix, sinon aux variations dans les productivites

(M. NORRO, 1994) Cette notion des termes de l'echange repose sur une triple dimension : On parse alors des termes de l'echange bruts, nets et factoriels.

Les termes de l'echange s'obtiennent de la maniere suivante

termes de l'echange brut = variation de l'indice de volume des biens importes

variation de l'indice tie volume des biens exportes termes de l'echange nets = variation de l'initice de prix de biens exportes

variation de l'indice de prix des biens import-es termes de l'echange factoriel = 'retires de travail incorpore dans le bien exportes

/retires de travail incorpore dans le bien importe

Il v a deterioration du terme de l'echange Iorsque ces rapports diminuent.

Cependant, l'equilibre des echanges internationaux d'un pays est mesure par le taux de couverture, donne par le rapport entre les valeurs des exportations et celles des importations2°
·

taux tie couverture = Meta des exportations X 100

valeur des importations

Les structures sociales et economiques

Les activites d'echanges internationaux necessitent l'existence dans les pays d'origine des produits exportes, des structures gouvernementales et administratives efficaces21; I'aptitude a Ia diffusion et a Ia reception des connaissances modernes susceptibles d'accroitre la production destinee a l'exportation. Les activites d'exportation necessitent aussi des structures economiques a impulsion prospective des marches strangers. Ces marches etant consideres comme des fiefs de cartels et de monopoles, sont plus risques et limitent, en effet, les ambitions des exportateurs des pays en developpement 22 .

20
·

si le rapport donne 100 ii y a equilibre dans le commerce exterieur_ si le rapport donne moins de

100 it ya desequilibre (deficit). Si le rapport donne plus de 100 it ya exoedent dans le commerce

exteneur.

21 11 y a necessite de l'existence prealable dune administration publique suffisante et efficace, des infrastructures bancaires, des caisses de stabilisation, .

22 les exportateurs sent dans l'incertitude d'evaluer rr le coed de penetration o de nouveaux marches dans lesquels ils veulent se lancer . quelles sorrmes maximales faut-il depenser en prospection
· quelles garanties disposeraient-ils centre r apparition d'un concurrent de pods ,

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.