WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Problèmes d'exportations dans un environnement de guerre

( Télécharger le fichier original )
par Enoch MWIBELECHA KITUNGANO
Université catholique de Bukavu, RDC - Graduat en sciences économiques 2001
  

précédent sommaire suivant

CHAPITRE. II : ENVIRONNEMENT DE GUERRE ET PROBLEMES D'EXPORTATION

I 1 L'environnement de guerre

11_7_1. La premiere guerre

11.1.1.1 Bref historique

Apres plus de deux decennies d'accalmie23, le Sud-Kivu renoue a la fin du mois d'octobre 1996 avec des guerres. Selon Muller RUHIMBIKA (M.RUHIMBIKA, 2001) Ia guerre est conduite par trois acteurs principaux qui disposent de trois agendas differents tout en menant une meme action24. Le regime de Kigali qui dispose des movens financiers et materiels coordonne Faction commune de ces trois acteurs. La guerre debute par une infiltration des hauts plateaux du Territoire d'Uvira et de Fizi par des anciens militaires de l'armee Rwandaise(A.P.R.) d'origine Congolaise tenses proteger leers parents contraint a

l'exil par le Regime MOBUTU25. Ensuite intervient, apres quelques escarmouches


·

des F.A.Z. et des anciens militaires de 1'A.P.R., une invasion eclair des territoires

d'Uvira et de Fizi par l'arrnee Rwandaise (26/10/1995) puis de is vine de Bukavu (29/10/1996) et de Goma 00/10/1996). La guerre s'acheve par Ia prise de' KINSHASA (11/5/1997) en donnant ainsi le « coup de grace « au regime Mobutiste finissant en agonie eta une transition democratique avortee ( J-C WILLAME, 1997)26 11 . 1 .1 2 . Mode de gestion de Ia « Rebellion

Au debut les bandes rebelles plurielles comblent vite le vide des desertions des autorites civiles et militaires; leur mode de gestion apparait,

23

La derniere guerre dans la province remontant aux rebellions Mulelistes de I annee 1964

24

II s'agit de KIGALI qui veut se debarrasser de la menace que fait peser les g refugies Rwandais a sa frontiere avec le Zaire - Les Tutsis Zairois qui veulent briser l'environnement socio-politique du moment qui est hostile au respect de leur minonte (en remettant en cause leur nationalite) et de L-D KABILA et KISASE NGADU qui veulent raw le pouvoir au regime du president MOBUTU

25 Au milieu du mois de septembre 1996. le vice-gouverneur du Sud-Kivu Mr. A. LWABANJI lance un ultimatum aux Tutsi habitant les hauts plateaux de se a rendre » avant une operation militaire massive de u nettoyage » desdits plateaux

26 Selon WILLAME J-C.. le regime Mobutiste en place connaissait une implosion de l'Etat et un effondrement de l'arrnee qui depuis 1992 ne subsistait que dans une logique des pillages et des violences

selon J-C_ WILLAME (J-C. WILLAME, 1996), comme une simple occupation physique sans projet d'installation permanente.

Selon l'auteur, l'ancienne region du Kivu qui apparaissait comme le lieu d'approvisionnement et &evacuation des produits commercables de l'Est du Zaire avait longtemps ete l'attraction naturelle pour toute sorte des mafias est-africaines attirees par des predations rapides de sous les territoires en guerres. Cette guerre fut ainsi largement entretenue par des mobiles economiques Lies principaux comma nditaires :

- les Etats engages qui connaissaient de forts besoins en ressources economiquesr

- des diverses mafias privees et de la masse des aritocistones nageant dans l'&onomie populaire28(WILLAME J-C, 1997)

Cette guerre se caracterise ainsi, dans un premier temps, par un pillage pur et simple des richesses non emporttts par les F.A.Z. en &route; par une constitution des mzlices d'autodefense des populations locales (dans des brousses) mefiantes a l'egard de ceux qu'elles appellent les ,( agresseurs y> et par l'expatriation et/ ou la deregionnalisation des operateurs economiques vets des contrees calmes et securisees.

Darts un second temps, apres la chute de la capitale, selon M. RUHIMBIKA (M.RUHIMBIKA, 2001), les relations entre les trois principaux acteurs ne cesserent de se deteriorer de plus en plus; les Tutsi Congolais reprochant :

Au Rwanda de les prendre en otage et de se servir de leur comnaunaute pour contrOler et diriger le Congo en s'assimilant pernicieusement a leur groupe ethnique.

-- Au President L-D. KABILA, de ne pas decanter le probleme de leur Nationalite 29,
de reincorporer leuxs anciens bourreaux Mobutistes dans I'armee et les services de
s&urite, de ramener le statu quo d'avant guerre. Bans ('occupation des pastes

27 Le Rwanda n'avait cesse de se plaindre et de reclamer du Zaire la restitution des infrastructures econornico-financieres expatriees vers le Zaire par le regime dechu ce qui laissa au F.P R un Etat demuni

28 Selon WILLAME J-C, on estimait la production artisanake dOr dans les concessions de la SOMINKI entre 64% et 70%. Cette extraction etait effectuee par des orpailleurs locaux qui trouverent une aubaine dans la guerre qu'ils soutinrent massivement en pliant et en detruisant ces concessions car le nouvel acquereur (le groupe CLUFF) avait decide de les expulser completement de ces concessions.

29 Du 4 au 9/9/1998 une conference nationale tenue a Kinshasa recidive en reclamant ('application des dernieres lois Mobutistes leur deniant la Nationalite Congolaise.

administratifs et para-publics30, de ne pas mettre fin a l'intensification des attaques des miliciens contre leur ethnie, dans la Province et hors de
L'alliance tripartite ne tenant plus qu'entre deux acteurs (L-D KABILA et le Rwanda), it ne suffirait plus que dun desaccord entre ces deux pour que la guerre reprenne.

11.1.2. La deuxieme guerre

11.1.2.1. Bref historique

Selon RUHIMBIKA M., la cassure lentante des relations entre les Tutsis Congolais et leurs deux partenaires depuis deux ans a laquelle s'ajoute le divorce entre L-D. KABILA et le Rwanda, suite au 4( remerciement » ( le renvoi)des derniers par le premier qui s'est par ailleurs constitue un espace militaro-politique en dehors de ses parrains amene ceux-ci (malgre la levee de la menace securitaire et politique invoquee au debut de la guerre) a reprendre la guerre contre leur ancien allie.

La majorite des leaders Tutsi Congolais32 replies a l'est et dont le mot d'ordre maladroit de leur extermination ethnique venait &etre lance par le gouvemement,


·

rejoignent la « nouvelle overture ftwandaise

A l'est du Congo dans quelques fours, voire dans quelques heures, la rebellion s'installe et un nouveau mouvement arme le 44 Rassemblement Congolais pour la Democratic >> volt le jour a Ndera (Rwanda)

Ce mouvement regroupe des anciens Mobutistes (civils et militaires) insatisfaits du nouveau regime et quelques politiciens et militaires Tutsi Congolais.

La rebellion qui est arrete dans son a.,ancee par l'intervention des nouveaux allies de
L-D. KABILA (le Zimbabwe, l'Angola, la Namibie et le Tchad) stagne a rest et fait
face a une radicalisation des milices ethniques locales (alliees objectivement au

" Au debut de 1997 les Tutsis Congolais occupent plus de 20% des postes-cles dans la Province (postes qu'ils n'occupaient pas avant la guerre), Selon RUHIMBIKA M.

31 Des janvier 1997. les Tutsis Congolais s'affrontent aux troupes du Commandant Lokole MADOADOA a Kalemie avant d'être desarmes en decembre 1997 Os essaient de <4 deloger l'A_P.R. de Bukavu en fevrier 1998 Is se mutinent pour refuser toute mutation loin de leurs parents (en dehors de la Province) par crainte d'etre g epure ethrliquernent

32 line minonte de leaders Tutsis Congolais clemeurerent opposes au Rwanda et constituerent le Front des Republicans Federalistes (front demeure clandestin)

gouvernement) Ces milices s'etendent dans la Province sur six axes principaux 33_ Cette situation inaugura une guerre dans une autre guerre et multiplia le nombre d'affrontements entre plusieurs protagonistes aux objectifs souvent flous et aux alliances instables.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.