WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Dynamique des parametres fonctionnels chez les footballeurs de deux clubs de première division au cours de la saison sportive 2007-2008 dans le district de Bamako

( Télécharger le fichier original )
par Lassine CAMARA
FMPOS Mali - Doctorat 2009
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

     F- Place des vitamines et minéraux dans la pratique sportive 

Les vitamines et les minéraux sont dispensables à l'équilibre nutritionnel de notre organisme. Les principales substances minérales sont :

 

1.) Le Calcium (Ca) :

L'expérience de ces dernières années montre que les relations entre le calcium et le sport sont complexes. « La  bonne santé » du tissu osseux dépend des facteurs externes maîtrisables (apport en calcium, en vitamine D, exercice) et des facteurs internes (hormonaux...) moins contrôlables. Dans un bon nombre de cas, il est rapporté que l'exercice physique de type aérobie provoque une augmentation de la densité minérale de l'os. A l'inverse, le surentrainement en endurance peut être à l'origine d'une diminution de la densité osseuse pouvant induire dans certains cas des factures de « fatigué » (16). Le calcium intervient dans les activités musculaire et nerveuse, formation des os et des dents. Son déficit provoque tétanie, problèmes d'excitabilité neuromusculaire qui pourrait nuire à la performance. Les principales sources sont les produits laitiers, fromages pain.

 

2.) Magnésium (Mg) :

En aérobiose le Mg permet l'utilisation du glycogène au niveau cellulaire et est nécessaire à la synthèse ainsi qu'à l'utilisation des composés à « liaisons riches en énergie. Les travaux  d'OLha et Coll. (18), montre chez l'homme qu'un exercice physique de longue durée produisait une chute de Mg plasmatique. Une étude réalisée par Keen et Coll. (22), a mis en évidence une diminution de la capacité d'endurance consécutive à une carence sévère en Mg (pertes accrue par la sueur). En anaérobie, l'exercice intense et de courte durée entraine une hypermagnésemie par acidose et libération musculaire.

 

 

3.) Fer (Fe) :

Le fer est un composé essentiel notamment de l'hémoglobine (Hb) qui est responsable du transport de l'oxygène aux tissus.

·        Pour Magnusson et Coll. (5). Il  y aurait chez l'athlète entrainé en endurance un accroissement de la délivrance de l'oxygène aux tissus. Cette de saturation est d'autant plus grande que la consommation maximale d'oxygène est élevée.

·        L'accumulation d'efforts intensifs rapprochés (en anaérobie lactique) est responsable d'intenses décharges d'adrénaline et de sa présence prolongée dans l'organisme, constitue une situation qui favorise la chute du taux d'hématies et induit des anémies ferriprives d'après Schoene et Coll. (19).

 

4.) La vitamine B1 (ou thiamine).

Elle intervient, dans le métabolisme glucidique, comme coenzyme dans la décarboxylation oxydative du pyruvate en acétyle COA, qui rentre dans le cycle de Krebs pour participer à la synthèse de l'ATP. La vitamine B1 a donc un rôle important dans le métabolisme aérobie. En effet, un déficit en vitamine B1 pourrait entrainer une diminution de production d'acétyle COA et donc d'ATP. Elle intervient également dans la fabrication du succinyl COA, un composant de l'hémoglobine : un déficit en vitamine B1 est susceptible de diminuer le transport de l'oxygène et limiterait ainsi la performance dans les activités d'endurance.

 

5.) La Vitamine B6 (ou pyridoxine).

Elle intervient dans le métabolisme des glucides en favorisant la néoglucogenèse, dans le métabolisme des lipides en permettant la transformation et l'utilisation des acides gras essentiels, et c'est principalement dans le métabolisme des protides que son rôle est primordial.

 

6.) La Vitamine C

Elle est un antioxydant pouvant intervenir sur la réduction des radicaux libres (responsables de la destruction et du vieillissement des cellules) produis par les composés d'oxyde surperoxydes intracellulaires résultant de l'exercice physique. Elle augmente également l'absorption du fer au niveau intestinal.

 

7.) La Vitamine B 8 (ou biotine)

Elle ne voit pas ses besoins d'accroitre en réponse à l'exercice physique. Elle intervient comme coenzyme dans de nombreuses réactions, dont une, très importante, qui permet la néoglucogenèse.

 

 

 

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy