WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

CAT devant une intoxication médicamenteuse aigue

( Télécharger le fichier original )
par Dahane Mihi
Université d'Oran - Algérie - CES en medecine d'urgence 2010
  

précédent sommaire suivant

4-N/Dextropropoxyphène(Di Antalvic® ,Propofan®)

La dose toxique, variable selon la tolérance du sujet, est de 500 mg environ chez l'adulte. L'intoxication aiguë par ce dérivé de la méthadone présente certaines particularités. La dépression respiratoire induite par le dextropropoxyphène n'est corrigée que par de fortes doses de naloxone. Des convulsions sontfréquemment observées. Le dextropropoxyphène a une toxicité cardiaque sévère qui résulte de son effet stabilisant de membrane. En cas de collapsus cardiovasculaire sévère, après optimisation du traitement médical, il faut envisager une assistance circulatoire périphérique. Enfin, le dextropropoxyphène est associé à du paracétamol dans certaines spécialités

(Di-Antalvic®, Propofan®).

4-O/Dihydroergotamine(Seglor®)

L'intoxication aiguë peut résulter d'un surdosage volontaire ou accidentel, mais l'ergotisme aigu peut apparaître alors que les posologies sont respectées, faisant discuter une sensibilité individuelle particulière. De nombreux médicaments sont capables de provoquer un ergotisme lors d'associations médicamenteuses. Le tableau clinique associe des nausées, des vomissements, un syndrome ischémique des extrémités, des myalgies, une gangrène. Des céphalées, une obnubilation, un délire, des convulsions, une hémiplégie ont été décrits ; le coma Une insuffisance rénale et une insuffisance coronaire aiguë ont

été également rapportées. Le traitement associe l'arrêt des médicaments en cas d'interaction médicamenteuse, du charbon activé en cas d'intoxication aiguë si le patient est vu dans l'heure qui suit l'ingestion. Le traitement anti-ischémique associe hydratation, antalgiques et vasodilatateurs. De nombreux médicaments vasodilatateurs ont été proposés : trinitrine en perfusion continue, nifédipine,nitroprussiate, nitroglycérine, prazosine ou captopril. Lesconvulsions sont traitées par diazépam ou clonazépam.

4-P/ Antihistaminiques

doxylamine](Donormyl®)loratadine(Clarityne®),dexchlorphéniramine (dans Celestamine®),cétirizine (Zyrtec®)

L'intoxication peut être sévère, notamment chez l'enfant, à l'origine de :


· troubles neuropsychiatriques : agitation, hallucination, ataxie, incoordination, syndrome extrapyramidal, notamment avec les phénothiazines et les pipérazines. Coma avec les phénothiazines. Le risque majeur de cette intoxication, quel que

soit le type d'anti-H1, est la survenue de convulsions volontiers répétées et pouvant aboutir à un état de mal épileptique


· syndrome atropinique : mydriase, tachycardie, chaleur, rougeur

du visage, sécheresse des muqueuses, rétention d'urine et fièvre qui peut être préoccupante chez l'enfant

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.