WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le developpement local face a la politique de decentralisation

( Télécharger le fichier original )
par Yelba Patrice ILBOUDO
Ecole doctorale en dynamique des espaces et sociétés / Université de Ouagadougou - Master II R 2009
  

précédent sommaire suivant

III.2.1.2- Enjeux économiques

En effet, la décentralisation renforce l'engagement des populations à réaliser leurs micro-projets en comptant sur leurs propres initiatives. Aussi, le citoyen profite d'un développement local accéléré avec la prise en compte de ses préoccupations et bénéficie également de biens et de services qui correspondent à ses besoins (Marcel Coffi.H, 2007).

Mais indépendamment des enjeux économiques internationaux, il ressort de la littérature que sur le plan purement interne la décentralisation présente un certain nombre d'avantages économiques certains.

La décentralisation accompagne et facilite l'action de ce que l'on appelle «la décentralisation non formelle« ; c'est-à-dire l'action des associations non gouvernementales et autres groupements coopératifs qui agissent au niveau local. La décentralisation pourra accompagner ce mouvement plus ou moins spontané d'activisme local. Au niveau provincial ou communal, des cadres de concertation se créent pour discuter des problèmes de développement économiques et sociaux souvent en marge d'une légalité restés en retrait jusque là (Claude Ouattara).

La décentralisation favorisera en outre la promotion d'un développement économique durable grâce à la libération des énergies locales et l'utilisation optimum

des ressources disponibles dans les localités. Grâce à une identification plus certaine des véritables besoins des populations et leur auto-responsabilisation progressive dans la gestion des affaires locales, la vie économique à la base sera plus animée et plus apte à surmonter les différents écueils qui ont jusque là freiné la croissance économique et la bonne gestion des ressources naturelles (idem).

En effet, les communautés locales sont les plus à même de définir les mesures les mieux adaptées aux diversités des situations particulières en présence. Elles seront ensuite plus enclines à trouver les moyens nécessaires à leur réalisation. Le monopole des décisions au niveau central est aujourd'hui condamné à laisser la place à un Etat mobilisateur et facilitateur d'initiatives locales de développement par les communautés de base.

Les réformes économiques actuelles reposent sur l'idée libérale qui est également à la base de la décentralisation. Il s'agit dans un 1er cas de libérer l'initiative privée d'une règlementation étouffante ou de la compétition déloyale d'entreprises publiques bénéficiaires de monopoles ou dévoreuses de subventions. Dans un second cas, il s'agit de libérer les initiatives locales pour la satisfaction des intérêts généraux (Claude Ouattara). L'idée de base dans les deux cas semble être ici la libération des initiatives. Moins qu'un désintérêt donc, le désengagement de l'Etat, c'est la reconnaissance par l'Etat que d'autres personnes sont mieux à même de prendre en charge la satisfaction des besoins dans tels ou tels secteurs de développement.

Toutefois, la décentralisation semble être à même de favoriser une meilleure adéquation des programmes de développement et des besoins locaux, et une mobilisation plus spontanée des ressources. Cette dynamisation des économies locales s'articule autour de :

- la conception d'une approche de développement s'appuyant d'abord sur la

capacité de mobilisation des ressources locales ;

- la réintégration de la dimension spatiale dans l'approche de résolution des

problèmes économiques et sociaux ;

- une nouvelle répartition des compétences (pouvoirs de décision), des

ressources (humaines et financières) et du patrimoine national entre l'Etat et les collectivités ;

- la mise en place de nouvelles méthodes et règles de relation de partenariat

entre les acteurs appuyant le développement local notamment la coopération décentralisée (PAVD/Mali, 2004).

Par ailleurs, Chaque collectivité territoriale constituera un espace

d'initiatives ; un niveau de programmation, de réalisation des actions de développement et d'organisation de la gestion et de la fourniture des services publics essentiels qui fondent le développement (idem).

Enfin, la décentralisation permet aux collectivités locales de jouir d'une autonomie de gestion pour certaines formes de fiscalité (vente de timbres communaux par exemple) et la collecte des taxes communales (Pamphile. S, 2000).

précédent sommaire suivant















9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.


Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy