WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Phénomène enfants de la rue comme facteur criminogène dans la cité de Bunia en RDC


par Paul BAVI KPADYU
Université du Cepromad Bunia RDC - Gradué en droit privé et judiciaire  2011
  

précédent sommaire suivant

II.3.2. La Criminalité du phénomène « enfant de la rue » dans la cite de Bunia

a. Analyse

Il est difficile de concevoir qu'un enfant soit dans la rue et garde les mêmes caractères qu'il avait avant d'y aller ou demeurer comme ceux là qui sont normalement encadrés par leurs parents.

C'est ainsi que nous avons trouvé, d'après nos recherches que nous allons présenter bientôt, que le fait pour les enfants de rester dans la rue les incite à être en conflit avec la loi. Il a été constaté qu'il y a, dans la cité de Bunia, des tronçons où ces enfants sont le plus trouvés et cela dépend d'un quartier à un autre, et aussi ils sont trouvés dans des endroits soit stratégiques, soit autour des lieux où il y a d'intenses activités. Le tableau ci-dessous présente cette situation :

Tableau II :

Quartiers

Lieux où les enfants de la rue sont localisés

 

1. NGEZI

- Près de l'Hôtel New Cosmos

- Dans et autour du grand marché

- Les lieux des lavages des engins

 

2. MUDZI-PELA

- Dans et autour des marchés de Mudzi-Pela, Kolomani et Kasegwa,

- Autour de la cathédrale catholique

 

3. SAIO

- Dans et autour du marché Saïo

 

4. LEMBABO

- Rue reliant Lembabo- Saïo

- Pont reliant la ville et Lembabo

 

5. SUKISA

- Pont Matete et alentours

- Tronçon pont Sukisa-Mosquée

 

6. BANKOKO

- Triangle du marché chem -chem

- Raccourci Bankoko-MSF

- Camp Ndolomo

 

7. SALONGO

- Rond point Eglise Anglicane

 

8. LUMUMBA

- Autour de la Poste (Bureau CENI)

- Descente pont Matete

- Marché communément appelé de la «MONUSCO » 

- Périphérie de l, ex. Ciné Azanga

 

9. KINDIA

- Lieu des lavages engins

 

10. NYAKASANZA

- Périphérie de l église catholique de Nyakasanza

- Tronçon pont Nyamukau vers Nyanya II

 

11. RWAMBUZI

- Ecole Kibanguiste (taux faible)

 

12. SIMBILYABO

- Rond point menant au cimetière Nyamurongo

Il est difficile d'affirmer que le phénomène enfant de rue constitue un facteur criminogène sans démontrer que ces enfants ont été effectivement en conflit avec la loi. C'est pour cela que nous allons ici donner une donnée chiffrée des faits pour lesquels ces enfants ont été en conflit avec la loi.

II.3.3. Les faits pour lesquels les enfants de la rue sont en conflit avec la loi

Ces éléments, nous les avons puisés du registre de la prison centrale où ces enfants ont été incarcérés.

Le tableau ci-dessous reprend les faits pour lesquels les enfants de la rue étaient en conflit avec la loi entre 2008 et 2010.

Tableau III :

PREVENTIONS

2008

2009

2010

TOTAL

 

1. Viol

1

39

58

98

 

2. Viol réputé à l'aide des violences

20

30

6

56

 

3. Vol simple

22

32

12

69

 

4. Vol qualifié

5

19

30

54

 

5. Coups et blessures volontaires ayant entrainés la mort

2

5

1

8

 

6. Abus de confiance

2

2

1

5

 

7. Violation de domicile

0

1

1

2

 

8. Avortement criminel

0

0

2

2

 

9. Destruction méchante

0

1

1

2

 

10. Tentative de viol

0

2

0

2

 

11. Menaces et injures publiques

0

0

2

2

 

12. Recel

1

1

2

4

 

13. Complice d'assassinat

0

0

1

1

 

14. Tentative de meurtre

0

1

0

1

 

15. Tentative d'enlèvement/Enlèvement

0

2

0

2

 

16. Lésion corporelle

0

1

0

1

 

17. Extorsion

0

1

0

1

 

18. Association des malfaiteurs

0

0

1

1

TOTAL

53

137

118

311

Commentaire du tableau

Il ressort de ce tableau que le fait avec lequel les enfants de la rue sont les plus en conflit avec la loi c'est le Viol. Pendant les trois années de notre étude, au moins 98 cas ont été enregistrés. Cela se justifierait par le fait d'abord de la manière de pénalisation de cette infraction, et aussi le mauvais habillement des filles qui attire ces enfants de la rue.

S'agissant de l'année, c'est en 2009 que les enfants de la rue ont été le plus en conflit avec la loi. Cette montée de 53 cas en 2008 à 137 cas en 2009 se justifierait par la dégradation de la conjoncture socio-économique de notre pays qui a comme conséquence l'augmentation de nombre d'enfants dans la rue.

N.B. La statistique présentée du tableau ci-dessus ne signifie pas que tous les faits ont été enregistrés. Il y en a beaucoup d'autres qui échappent au contrôle des organes compétents. Ce qui signifie que s'il fallait s'y investir davantage, il y a lieu de trouver que cette statistique est insignifiante par rapport à la réalité.

précédent sommaire suivant