WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Phénomène enfants de la rue comme facteur criminogène dans la cité de Bunia en RDC


par Paul BAVI KPADYU
Université du Cepromad Bunia RDC - Gradué en droit privé et judiciaire  2011
  

précédent sommaire suivant

II.3. PHENOMENE ENFANT DE LA RUE COMME FACTEUR CRIMINOGENE DANS LA CITE DE BUNIA

Sous ce point nous allons d'abord analyser les causes du phénomène « enfant de la rue » et par la suite nous donneront la statistique de la criminalité commise par ces enfants de la rue.

II.3.1. Les causes du phénomène « enfant de la rue »

Les causes du phénomène « enfant de la rue » dans la cité de Bunia sont multiples. Nous citons : dislocation des foyers, la pauvreté, la guerre, l'irresponsabilité des parents, polygamie, stigmatisation des enfants, influences extérieures...

a. Dislocation des foyers

La dislocation des foyers, où les parents ne vivent plus ensemble, constitue une cause non négligeable de la descente des enfants dans la rue. En effet, suite au divorce, il est toujours difficile que les enfants soient soudés entre eux d'abord, puis avec leurs parents séparés. Avec tout cela, les enfants qui ne trouvent plus leurs comptes sous le toit parental descendent dans la rue.

b. La pauvreté

Elle est aussi une cause évidente de ce phénomène. Les conjonctures socio-économiques de notre pays ont fait que beaucoup de personnes vivent misérablement (insuffisance alimentaire, non assouvissement des besoins primaires tels que la santé, la scolarisation, vêtement,...). Même ceux qui travaillent ont des salaires ne leurs permettant pas de nouer convenablement les deux bouts du mois. Ainsi les enfants insatisfaits vont chercher à se satisfaire ailleurs, dont ceux de la rue.

c. La guerre

La guerre n'a pas seulement des conséquences sur les infrastructures, mais aussi sur des vies humaines. La guerre en tuant laisse des orphelins des veufs et de veuves. Souvent ces orphelins qui ont connu une rupture brusque avec les liens parentaux commencent à chercher des voies et moyens pour leurs prises en charges. Et c'est dans la rue que certains d'entre eux trouvent refuge.

d. Irresponsabilité des parents

Certains parents sont irresponsables soit par leurs propres faits, soit suite à des circonstances indépendantes de leurs bonnes volontés. Parmi les irresponsabilités dont eux-mêmes sont auteurs, nous pouvons citer l'ivresse qui fait que les parents ne peuvent plus subvenir aux besoins du foyer et accomplir leurs responsabilités parentales, les vagabondages pour certains parents qui ne passent que leurs temps dans des futilités tels que les jeux des cartes et dames,...

Par contre, comme nous l'avons dit, il y a des parents qui sont devenus irresponsables suite aux conjonctures de notre pays : manque d'emploi ou un salaire insuffisant, l'appauvrissement suite aux guerres, ...

Toutes ces irresponsabilités ont comme conséquences que les enfants ne sont plus prises en charge, d'où descendent dans la rue.

e. La polygamie

La situation que traverse notre pays a plongé plusieurs personnes dans une pauvreté quelque fois extrême. Malgré cette situation, il y a des personnes qui prennent plus d'une femme. Ayant fait beaucoup d'enfants, ils ne sont plus en mesure de les prendre en charge. La conséquence est que ces enfants finissent par se débrouiller dans la rue.

f. Stigmatisation d'enfants

Avec l'apparition d'une multitude des églises dites de réveil, les enfants sont victimes des situations qu'eux-mêmes ignorent. La plupart d'entre eux sont accusés de la sorcellerie. D'autres sont considérés comme porte malheur dans la famille. Inculqué dans la mentalité des parents et de la société, ces derniers cherchent de se débarrasser d'eux. Afin des comptes, ces enfants sont jetés par leurs propres parents dans la rue.

g. Influences extérieures

Il y a des enfants qui se trouvent dans la rue, non pas parce que leurs parents n'ont pas la possibilité de les prendre en charge, non plus parce qu'ils n'ont pas des personnes qui veillent sur eux, mais parce qu'ils sont influencés par leurs copains se trouvant dans la rue. Un adage ne dit-il pas que l'homme est naturellement bon, mais c'est la société qui le rend mauvais. L'éducation diffuse que les enfants reçoivent pèse et influe considérablement sur leurs vies. Cela est dû actuellement par la fréquentation de certains milieux comme les cinés-vidéo, le lieu des jeux des enfants, voire même dans des écoles certains enfants partent échanger leurs mauvaises expériences. Tous ces facteurs finissent par envoyer les enfants dans la rue.

Les éléments que nous avons soulevés ci-dessus ne sont pas limitatifs. La liste peut être allongée. Ces causes sont aussi variables d'un milieu à un autre, d'une civilisation à une autre.

précédent sommaire suivant