WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Analyse de la structure financière et de la rentabilité de Ecobank Bénin


par Koffi Luc AGBO-DJAGLI
Université d'Abomey Calavi Bénin - Diplôme d'études supérieures spécialisées en finance et contrôle de gestion  2007
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

2.2. Compte de résultat bancaire

Le compte de résultat d'une banque est une source d'information essentielle pour ce qui concerne les sources et la structure de son revenu. Il comprend les catégories de produits décrites ci-après :

> Le produit d'intérêts ou produit financier, provient des prêts et autres avances consentis
par la banque : financement du fonds de roulement, crédits à l'investissement et au
logement, prêts en devises, prêts à tempérament, découverts et comptes de carte de crédit. Il

comprend aussi les intérêts perçus sur les dépôts auprès des autres intermédiaires financiers.

> Les frais financiers comprennent les intérêts versés sur les dépôts et sur emprunts liés au financement du portefeuille de prêts. La décomposition des frais financiers permet de comprendre les sources de financement de la banque et le coût correspondant. Cette subdivision est généralement basée à la fois sur les moyens de financement et sur les échéances : dépôts à vue, comptes d'épargne, dépôts en devises et certificats de dépôt.

> Le produit d'intérêts net est la différence entre les produits financiers de la banque et ses frais financiers. Le produit d'intérêts net est l'élément central de revenus des banques traditionnelles, et une banque devrait avoir normalement pour objectif de préserver la stabilité et la croissance de produit d'intérêts

> Les autres produits d'exploitation bancaire, comme les produits basés sur la connaissance ou sur les commissions, sont les revenus des activités bancaires non traditionnelles comme les banques d'affaires. Cette catégorie comprend aussi les produits basés sur les commissions provenant des divers services de la clientèle : le service de gestion des comptes ou des placements et services de paiement des transactions.

> Les produits liés au négoce comprennent les revenus des opérations de négoce et des liquidités stables, des portefeuilles de titres négociables, devises, parts du capital et marchandises. Ces produits proviennent essentiellement de la différence entre le prix d'achat et le prix de vente des titres négociés, mais ils comprennent aussi les intérêts.

> Les produits d'investissement comprennent les revenus des investissements à long terme de type parts de capital ou obligations porteuses d'intérêts détenues dans le portefeuille d'investissement à long terme de la banque ; ainsi que des dividendes provenant des filiales de types similaires d'investissements.

Le compte de résultat d'une banque comprend les catégories de charges suivantes :

> Les dépenses d'exploitation comprennent les coûts du personnel, loyers et services, les dépenses d'audit et de consultants, les dépenses de maintenance des ordinateurs et des systèmes et technologies de l'information de la banque ainsi que les frais généraux et de fonctionnement.

> L'amortissement est le coût que présente la dépréciation des actifs immobilisés de la banque. D'un point de vue conceptuel, l'amortissement est similaire aux provisions. En général les banques amortissent les bâtiments sur 25 à 50 ans, le mobilier et les équipements de bureau sur 3 à 5 ans et les ordinateurs sur 2 à 3 ans.

> Les provisions pour risques et charges sur prêts sont des dotations liées au risque de crédit inhérent à l'octroi de prêts et d'avances. Les provisions ont pour objet de compenser la perte de la valeur des créances en principal et intérêts. Cette catégorie peut inclure les déductions et recouvrements ou bien cela peut se présenter sous forme d'une ligne à part dans le compte de résultat.

> Les autres provisions pour dépréciation d'actifs : cette catégorie comprend les provisions pour risques et charges sur tous les autres actifs susceptibles de perdre une partie de leur valeur : par exemple les actifs du portefeuille d'investissement à long terme.

> Les profits et pertes sur les devises étrangères apparaissent couramment au compte de résultat des banques des pays en développement, les banques étant souvent financées par des prêts obtenus de l'extérieur. Les profits et pertes résultent des variations des taux de change, dont le sens de l'impact dépend du terme de la position de la banque et que la devise du pays se soit dépréciée ou appréciée.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy