WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Gestion des eaux usées domestiques dans le district de Bamako. Cas de la commune V

( Télécharger le fichier original )
par Sidiki KONATE
Institut universitaire du développement territorial Mali - Master 2 2012
  

précédent sommaire suivant

CHAPITRE IV

La production, collecte et évacuation des

eaux usées domestiques

40

5.- Production, collecte et évacuation des eaux usées domestiques

5.1- Production des eaux usées domestiques

La commune V étant une collectivité territoriale où il n'y a pas d'usine, seul l'homme est l'élément le plus déterminant dans la production des eaux usées dans la dite commune. Ici les femmes sont les premières intéressées car elles sont les piliers du foyer. Ceci justifie par les inestimables travaux liés à l'eau pour la satisfaction des besoins quotidiens par rapport à l'hygiène et à la consommation qui ne cessent d'accroitre.

La production des eaux usées domestiques est estimée à 32 000 m3/jour pour Bamako la capitale. Ces eaux proviennent pour la plupart des activités de lessive, bain, vaisselle.

. Les eaux de douches

La quête de la propriété du corps est une activité humaine, en se lavant déverse une certaine quantité d'eau (25 à 30 litres /jours) et par personnes. Pour ces eaux il est recommandé de construire des puisards pour les stokers.

. Les eaux de vaisselle et lessive

Produite quotidiennement pour la plus part des eaux de cuisines et de lessive elles constituent en grande partie les eaux usées domestiques.

. Autres

Nous constatons qu'il existe d'autre moyen de production des eaux usées à savoir :

-les eaux issues des aires de lavage : elles sont produites après le lavage des motos des voitures etc.

-les eaux usées des différents travaux essuyage du sol des portes des vitres etc. 5.2- La collecte des eaux usées

Les eaux usées domestiques sont colletées soit dans des ouvrages individuels (les latrines, les puisards, les fosses septiques) ou collectifs ou semi collectifs (les égouts classiques)

Les ouvrages d'assainissement individuels sont les plus courants. Ils sont caractérisés souvent par des défaillances au niveau de leur conception, de leur réalisation et leur entretien. L'étroitesse des lots à usage d'habitation dans les grands centres urbains rend difficile le respect des normes.

Quant à l'assainissement collectif et semi collectif, on peut noter l'existence de quelques systèmes, pour la plupart à Bamako (réseaux d'égout classique et réseaux de mini égout).

Ces réseaux, pour la plupart, sont mal entretenus, bouchés et sont dans un mauvais état de fonctionnement du fait des contraintes liées à l'insuffisance des moyens humains, techniques et financiers. Alors, ces eaux usées sont le plus souvent déversées dans les rues, les caniveaux, collecteurs.

On constate le plus souvent par insuffisance de manque d'ouvrage ou par incivisme, le déversement anarchique de ces eaux dans les rues, les caniveaux destinés à l'évacuation des eaux de pluie.

5.2.1- Fosse septique

Figure1 : schéma d'une fosse septique source (encyclopédie internet)

La fosse septique assure la liquéfaction partielle des matières polluantes concentrées dans les eaux usées ainsi que la rétention des matières solides et des déchets flottants.

Avantages

La fosse assure un prétraitement efficace et une liquéfaction des rejets indispensable à la phase d'épuration de l'eau qui suit la fosse.

Elle peut constituer une alternative économique aux réseaux d'assainissement dans certains cas. Une étude des économies réalisées doit cependant être réalisée dans chaque cas. Inconvénients

Les fosses septiques coütent plus cher que la plupart des systèmes d'assainissement individuel et ne sont pas, le plus souvent, à la portée des classes défavorisées.

42

Une forte quantité d'eau canalisée est nécessaire pour chasser les déchets des toilettes alimentant la fosse.

Les eaux sortant de la fosse septique ne sont pas épurées. Ce type d'ouvrage n'assure qu'un prétraitement n'éliminant que très peu, voire pas du tout, la pollution. En particulier, les germes bactériens ne sont absolument pas arrêtés. Une grande partie des problèmes posés par les fosses septiques est due à ce qu'on néglige trop souvent le traitement de ces effluents.

Pour l'irrigation, les rejets de fosses septiques posent des problèmes sanitaires.

La construction comme l'entretien des fosses septiques nécessitent une main d'oeuvre relativement spécialisée qui n'est pas toujours présente dans les zones à faible revenus1.

Les matières solides s'accumulent, en général, dans un premier compartiment et subissent une fermentation anaérobie basique que l'on appelle « digestion ». Cette digestion entraîne la production de gaz carbonique, d'hydrogène sulfureux et de méthane. A la surface, les bulles entraînent des particules de boues qui finissent par former une croûte appelée « chapeau ». Au fond, les matières solides se déposent. Un conduit de ventilation doit donc assurer l'évacuation des gaz tandis que des vidanges périodiques doivent permettre l'évacuation des matières solides.

Après ce premier compartiment, un deuxième1 reçoit les effluents décantés sous la forme d'un liquide clair. Nous allons voir plus en détail le principe de traitement.

Or, après un certain temps, en général de 1 à 3 jours, si aucun ouvrage annexe n'est présent, le liquide ainsi prétraité sort de la fosse et est évacué par des puits perdus ou des drains de terre cuite disposés en tranchée. Une grande partie des problèmes posés par les fosses septiques sont dus à ce qu'on néglige trop souvent le traitement de ces effluents

Les fosses septiques sont conçues, entre autres, pour assurer l'immobilité du liquide et, par voie de conséquence, faciliter la sédimentation des matières solides en suspension, dont on se débarrasse ensuite en enlevant périodiquement le dépôt. Tout dépend de la durée de rétention, des dispositifs d'arrivée et de sortie du liquide ainsi que de la fréquence de vidange du dépôt.

Lorsque de fortes chasses arrivent dans la fosse, elles entraînent une concentration momentanément élevée de matières solides en suspension dans l'effluent par suite du brassage que subissent les dépôts déjà constitués.

1 Système de rejet des fosses septiques, guide de l'assainissement individuel, organisation mondial de la santé

Graisses, huiles et autres matériaux plus légers que l'eau flottent à la surface et constituent une couche d'écume susceptible de se transformer en croûte assez dure. Les liquides se déplacent alors entre cette croûte et le dépôt.

Les effluents sortant des fosses septiques sont anaérobies et contiennent un nombre important de germes pathogènes pouvant constituer une source d'infection. Leur utilisation pour l'irrigation des cultures ou leur décharge dans les canaux ou les drains de surface posent problèmes et on se doit de consulter les autorités sanitaires locales.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.