WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Gestion des eaux usées domestiques dans le district de Bamako. Cas de la commune V

( Télécharger le fichier original )
par Sidiki KONATE
Institut universitaire du développement territorial Mali - Master 2 2012
  

précédent sommaire suivant

5.2.2- Puisard

Un puisard pour le drainage consiste en un système mécanique visant à abaisser le niveau d'eau au moyen de tuyaux et à dissiper en grande partie l'énergie produite par l'eau. Les bassins de sédimentation en béton, les tuyaux verticaux en plastique et les ponceaux d'acier inclinés sont tous des exemples de puisards.

Selon Mr Moussa Bah responsable du projet de réalisation des quelques puisards expérimentales en commune V et plus précisément celui de Sabalibougou, nous citons : « La commune V ne fait pas exception au district de Bamako. Le constat est accablant, l'insalubrité ce traduit par l'incivisme des populations, le manque de moyens d'éducation,

déficit de communication et d'information d'infrastructures et enfin le manque de volontépolitique. Mr bah dans son intervention nous fait comprendre que ces quelques puisards à

moindre couts peuvent être des solutions durable dans la gestion des eaux usées domestiques ».

Les latrines traditionnelles

Photos 1 : cliché personnel (janvier 2009)

La latrine traditionnelle est la technologie la plus répandue. Elle offre, après la défécation dans la nature, le plus bas niveau de service. La latrine type traditionnelle présente des risques sanitaires pour les usagers.

44

C'est une simple fosse d'environ 2m de profondeur recouverte soit d'une dalle possédant un trou de défécation, soit d'une planche posée en travers de la fosse, ou encore d'un simple assemblage de branches recouvert de boues séchées ou de terre. Des troncs d'arbre tiennent lieu de poteaux de soutènement de la fosse pour supporter le poids de la dalle et de l'usager.

Les risques d'effondrement sont plus grands, et le nettoyage est rendu plus compliqué du fait de la forme conique de la plateforme au milieu de laquelle se situe le trou de défécation.

Le support doit s'appuyer sur un rebord suffisamment étanche pour que l'eau de surface ne pénètre pas dans la fosse.

Il n'est pas rare de voir qu'en surface, l'intérieur de la superstructure comprend un endroit surélevé qui peut servir de lieu de stockage. En milieu rural, les superstructures ne sont généralement pas couvertes.

Avantages

- Ne coûte pas cher ;

- Réalisable par l'usager (surtout en milieu rural) ;

- Pas besoin d'eau pour fonctionner ;

- Facile à entretenir.

Inconvénients

Nuisance considérable en raison de la présence des mouches et insectes (et moustiques si la fosse est humide), mauvaises odeurs, vidange impossible sans détruire les supports.

Photos 3 : latrine à dalle sinplat (source : étude des diffusions d'ouvrages d'assainissement autonome 2010) pages 8

Elle est généralement utilisée en milieu rural et facile à réaliser.

La fosse

La fosse est en général de forme circulaire. Son emplacement est fonction de la nature du sol. Elle est souvent implantée dans un angle de la concession. La profondeur de la fosse varie de 1,5m à 2,5m, avec une faible profondeur si la nappe phréatique est proche.

Au cours du creusement, si un effondrement des parois de la fosse survient, un soutènement
temporaire est utilisé. Une fois la fosse creusée, les parois sont renforcées par une maçonnerie

en brique sur un mètre environ. Selon les moyens et les matériaux disponibles, le renforcement peut être fait avec un ft de large diamètre ou d'autres matériaux de récupération..

La dalle

Elle est un des éléments les plus importants de la latrine, car l'utilisation d'une petite dalle de type Sanplat (abréviation de Sanitary Platform, plate-forme sanitaire) de 1m à 1,50m de diamètre, permet de renforcer la sécurité du dispositif, d'ajouter des emplacements pour les pieds et de rendre le nettoyage plus facile.

La forme la plus utilisée est celle d'un dôme. Cette forme permet de réduire l'épaisseur de la dalle et d'en supprimer le renforcement, car la dalle travaille alors en compression. Le trou de défécation est fermé par un couvercle amovible de même forme.

La jonction entre la dalle et le sol doit être rendue étanche afin d'éviter les infiltrations d'eau, d'insectes ou d'odeurs. Certaines dalles comportent des trous d'aération avec tubage grillagé (recommandé) et d'autres pas.

La superstructure

Elle sert essentiellement à procurer une intimité à l'usager, et à protéger la latrine des intempéries.

La forme est variée, elle peut comporter une porte. Les matériaux utilisés sont généralement de terre, une toiture végétale ou en tôles ondulées, des bambous ou de la paille, etc.

A l'intérieur de la superstructure, il n'est pas rare de voir l'emplacement de plusieurs anciennes fosses.

Avantages et inconvénients

Même avec une latrine à fosse simple de bonne construction, les odeurs et les insectes peuvent continuer à poser problème si le trou de la dalle n'est pas fermé ou si la dalle n'est pas étanche. De plus, si la superstructure n'est pas ventilée et que le climat est chaud, l'utilisation de la latrine peut devenir insupportable. La prolifération des insectes peut être limitée si la fosse reste bien sèche, donc si le sol absorbe assez rapidement les liquides. En revanche, les mouches prolifèrent même dans une fosse sèche et peuvent continuer à être vecteurs de maladies.

Si l'entretien est défectueux, que ce soit par négligence ou par manque d'organisation, la contamination est inéluctable. De même, si la construction est approximative, les risques sont accrus : effondrement de la fosse, infiltration d'eau et débordement, etc.

46

Latrines VIP à double fosse

La fosse

Elle reçoit les excréta et permet l'infiltration des liquides dans le sol. Elle est séparée par un mur qui divise la fosse en deux parties égales. Le mur est élevé jusqu'au niveau du soubassement et est enduit au mortier de ciment. Les dimensions de la fosse sont variables. Elles sont généralement de 1,40m x 1,45m :

Si le nombre d'utilisateurs est inférieur ou égal à 20, la profondeur est de 1,75m ; Si le nombre d'utilisateurs est supérieur à 20, la profondeur est de 2m.

A cela, il faut ajouter les fouilles du soubassement de 20cm de large sur une profondeur correspondant à l'épaisseur de la terre arable (15 à 20cm). Les fosses sont au nombre de deux sous chaque cabine. Elles sont utilisées alternativement. Lorsqu'une fosse est pleine, elle est fermée pendant que la deuxième est mise en service. La vidange des boues ne se fera qu'après deux à trois années de décomposition.

Le soubassement

Il est réalisé en parpaings de 15 pleins ou creux, remplis au mortier de ciment pendant la construction. Ce soubassement sert de support pour les dalles. Il est construit tout autour de la fosse sur 5m de béton de forme, dosé à 250kg/m3. Le soubassement est réalisé avec 2 rangées de parpaings. Pour éviter que les eaux de pluie ne pénètrent dans les latrines, un remblai est aménagé tout autour du soubassement avec une pente d'environ 3 % vers l'extérieur des latrines.

Les dalles

Les dalles sont au nombre de huit. Les quatre premières supportent la superstructure et les deux cheminées de ventilation. Les 8 dalles servent toutes de couverture pour les fosses. Elles sont de 3 types :

Deux dalles, chacune avec un trou de défécation : 92,5 x 65cm Deux dalles, chacune avec un trou de ventilation : 92,5 x 45cm

Quatre dalles de vidange 92,5 x 35cm

Les dalles sont dosées à 350kg/m3 (soit 50kg de ciment pour 120 litres de gravier et 60 litres de sable).

Le ferraillage des dalles est effectué avec des fers torsadés de diamètre 6 et 10.

La superstructure

Elle protège l'usager contre les intempéries et assure son intimité. L'intérieur doit être ombragé pour ne pas attirer les mouches. Elle est réalisée en parpaings creux de 10 ou de 15 et parfois même en briques de terre.

De forme généralement rectangulaire, elle peut aussi être en spirale. Dans ce dernier cas, elle ne nécessite pas de porte. Le dosage du mortier servant à la construction de la superstructure en ciment est de 250kg/m3 (soit 50 kg de ciment pour 200 litres de sable)

A l'intérieur de la superstructure les fosses sont fermées avec un couvercle pour réduire le risque de contamination du fait des mouches et autres insectes.

La cheminée de ventilation

Les cheminées sont en tuyau PVC ou en éléments fabriqués en ciment (claustras) de forme parallélépipédique (25 x 25 x 20cm). Ils sont munis d'un grillage anti moustique sur l'avant dernier élément.

Avantages Réalisable par l'usager avec l'aide d'un maçon formé ; Pas besoin d'eau pour fonctionner ;

Facile à entretenir ;

Peu d'odeur et peu de mouches ;

Adapté à tout matériau de nettoyage anal (solide comme liquide).

Inconvénients

Relativement cher (utilisation importante de ciment pour les deux fosses et la superstructure) ; Obscurité indispensable à l'intérieur de la cabine pour lutter contre les mouches fonctionne bien lorsqu'elle est convenablement orientée au vent, aucun obstacle (arbre et bâtiment) environnant ne doit dépasser la cheminée de ventilation ;

Vidange recommandée avec le camion spiros.

Les latrines Eco San à double fosse type CREPA1

Leur fonctionnement est basé sur le principe de séchage des fèces. Les latrines Eco San sont essentiellement constituées des éléments suivants :

Deux compartiments de fosses surélevées fonctionnant de manière alternative.

Ces compartiments reposent sur un béton de propreté de 10cm d'épaisseur. Chaque
compartiment est muni d'une porte métallique utilisée pour la vidange après l'hygiénisation
des fèces. Ces portes métalliques sont peintes en noir et orientées vers le soleil pour assurer un

1 Etude des conditions de diffusion des ouvrages d'assainissement autonome Eau Vive (mars 2010)

48

bon séchage des fèces. Les fèces hygiénisées sont ainsi utilisées pour les champs comme fertilisants.

Dalles de fermeture des fosses

Elles sont munies de deux trous de défécation (usage alterné selon la fosse utilisée), de poses pieds et de deux rigoles pour l'évacuation des urines d'un côté et des eaux de nettoyage anal de l'autre côté.

Une superstructure

La superstructure est construite en agglos creux de 15, au-dessus des fosses. Elle est constituée des murs, d'un toit, d'une porte et d'ouvertures au niveau supérieur pour assurer l'aération et l'éclairage dans la cabine. Elle assure l'intimité de l'usager. Trois marches d'escalier en béton de 60cm de hauteur (chacune 20cm) permettent d'accéder à la cabine.

Des tuyaux de ventilation

Chaque fosse est munie d'un tuyau de ventilation, en PVC construit avec des éléments de briques en U d'une dimension de 15 x 10cm.

Les tuyaux de ventilation permettent l'aération des fosses et empéchent les mauvaises odeurs.

L'entretien des ouvrages se résume essentiellement :

Au nettoyage périodique du plancher des latrines en évacuant entièrement les eaux usées dans le plateau absorbant ;

A la vidange du compartiment rempli après une période d'hygiénisation de 6 mois ;

A l'utilisation d'une poignée de cendre ou de terre après chaque utilisation des latrines.

Matériaux de construction

- Ciment

Le ciment livré en sac étanche. Le dosage est de 350 kg/m3 pour la dalle, 150 kg/m3 pour le béton de propreté et 250 kg/m3 pour le mortier. L'eau de gachage des bétons et mortiers est obligatoirement de qualité convenable.

- Sable et gravier

Le sable utilisé pour les bétons et les mortiers est exempt de matière terreuse. La granulométrie n'excède pas 5mm. Le sable pour mortier et béton est lavé ou provient de la rivière. Le gravier est homogène. Il résiste à l'écrasement du choc et à l'usure par abrasion.

- Fer à béton

Les fers à béton doivent être conformes au plan de ferraillage et exempts de traces de rouille. Les fers utilisés sont de diamètre 10.

Un ouvrage Ecosan en matériaux durables coûte environ 240.000 FCFA. Ce montant doit être actualisé en fonction du coût des matériaux de construction.

Latrines en matériaux durables et locaux

Le coüt d'une latrine Eco San avec fosse en ciment et superstructure en banco est d'environ 125.000 FCFA.

Quelques avantages des latrines Eco San

- Changement de comportement des utilisateurs vis-à-vis de l'hygiène et de l'assainissement ;

- Réduction des maladies dues à la mauvaise gestion des excréta ;

- Economie d'argent pour la vidange ;

- Augmentation de la production agricole par l'utilisation des urines et des produits de vidange compostés ;

- Réduction de la contamination des eaux de surface et souterraines ;

- Facilité d'entretien ;

- Pas besoin d'eau pour le fonctionnement.

- Inconvénients

- Nécessite l'intervention d'un maçon formé ;

- Coût de construction relativement élevé ;

- Coüt supplémentaire pour l'acquisition des fts de stockage de l'urine ; - N'accepte pas d'eau pour le nettoyage anal ;

- Ajout de la cendre à chaque utilisation ;

- Fosse surélevée nécessitant des escaliers pour y accéder ;

- Accrochage des fèces aux bordures du trou de défécation ;

- Risque résiduel de contamination par la manipulation des déchets.

Latrines publiques

Dans les lieux publics (écoles, marchés, CSCOM) les ouvrages d'assainissement autonome inadéquats ne constituent pas seulement un danger pour la santé, mais compromettent la fréquentation de ces lieux. Il n'existe pas de données fiables en termes de taux de couverture ou de plans types homologués.

Cependant, les données limitées qui ont été recueillies lors de nos enquêtes montrent que 60 % de ces structures présentent des problèmes d'entretien (odeurs et vidange).

50

Sur les places publiques des marchés, elles sont généralement construites en deux blocs séparés (hommes et femmes), et dans les écoles visitées, on recense trois blocs séparés : le bloc des filles, le bloc des garçons et celui des maîtres.

Assainissement semi-collectif et collectif

L'assainissement semi collectif porte le système de réseaux d'égout à faible diamètre. Ce système qui se trouve à ses débuts se rencontre seulement à Bamako pour 37,5 km au niveau de trois quartiers (Banconi Flabougou : 12 km, Baco-Djicoroni : 25 km et l'hippodrome 0,5 km. Les concessions raccordées sont au nombre 648. A Mopti, le réseau a une longueur de 7,2 km.

S'agissant de l'assainissement collectif, la ville de Bamako qui est la plus équipée ne dispose que de 9 petits réseaux d'assainissement enterrés dont la longueur fait 27 km et qui ne desservent que 1,5% de la population. Ces réseaux pour la plupart mal entretenus, bouchés sont dans un mauvais état de fonctionnent.

Ces infrastructures sont essentiellement concentrées dans le District de Bamako qui compte environ 27 km de réseau classique desservant entre autre : le centre commercial, la base aérienne et Badalabougou Sema. Les effluents drainés par ces réseaux sont aussi évacués dans le fleuve sans un traitement final.

Ces dernières années se développent de petits Réseaux à Faible Diamètre (REFAID), qui de façon générale conduisent les eaux usées dans une station d'épuration. Les Eaux ainsi épurées sont rejetées dans le milieu récepteur.

Le réseau d'égouts de faible diamètre ou système SBS (Small bore sewer) est un réseau utilisé là où le réseau classique ne conviendrait pas économiquement. Le réseau reçoit uniquement l'effluent liquide des eaux usées prétraitées qu'il évacue vers un exutoire. Les solides susceptibles d'obstruer les égouts sont retenus dans des fosses intermédiaires (ou fosses interception) installées en amont dans chaque raccordement au réseau.

Photo 3 : regard de branchement photo 4 : lavoir point de raccordement

Source : projet pilote à l'hippodrome

Le réseau d'égouts de faible diamètre comprend :

· le point de raccordement de la maison ;

· les fosses d'interception ;

· les canalisations et leurs accessoires ;

· la station d'épuration.

Photo 5 : unité de traitement source projet pilote de l'hippodrome

Principe de fonctionnement

Les solides et le liquide des eaux usées sont séparés dans la fosse d'interception. La fosse d'interception en plus de la décantation sert à la digestion et au stockage des boues. La partie liquide ainsi recueillie est canalisée dans un réseau d'égout de faible diamètre (entre 50 et 150 mm). De plus la vitesse de l'écoulement peut être diminuée puisque l'absence de solides élimine la possibilité de sédimentation qui pourrait obstruer le réseau. Le liquide est ainsi évacué vers un exutoire (système de traitement, cours d'eau, caniveau d'eau pluviale, égouts classiques) selon les caractéristiques de l'effluent et les exigences du milieu récepteur.

Avantages et contraintes

Le système d'assainissement par canalisations de petit diamètre présente les avantages suivants :

· Coüt de pose des canalisations réduit ;

· Coüt des matériaux réduit : conduites de faible diamètre, petites pompes, utilisation de clean out à la place des regards de visite ;

·

52

Installations de traitement réduites car dégrillage, dessablage et décantation primaire réalisés dans la fosse d'interception ;

· Pas de problème d'auto curage donc possibilité de fonctionner avec des débits faibles ;

· Protection de la nappe phréatique.

Cependant pour mettre en oeuvre un système d'assainissement par canalisations de petit diamètre il faut vaincre les contraintes suivantes :

· vidange régulière des fosses d'interception ;

· gestion adéquate des boues de vidange ;

· prévention des branchements illégaux ;

· nécessité d'une station de pompage au cas où la topographie serait défavorable ;

Selon Mr Mamadou Doumbia, responsable du projet palu de la Mairie du District de Bamako le système de mini égout est la technologie qui s'adapte plus à la lutte contre les eaux usées domestiques.

Selon les réalisateurs du système de mini égout du quartier-Mali, d'Hamadallaye et de sogoniko la situation actuelle de l'assainissement est alarmante depuis deux décennies c'est-àdire depuis les années 1980. Monsieur Doumbia qui a vu cette ville s'agrandir retient que jeune il jouait dans les caniveaux qui servent aujourd'hui de moyens d'évacuation des eaux usées. Dans son analyse les causes de l'insalubrité sont :

- Insuffisance des infrastructures

- Manque d'entretien de l'existant

- Comportement de la population, le fait que les ruraux qui exportent des habitudes qui ne s'adaptent pas forcement avec la vie en grande ville.

- Insuffisance du financement de l'état et des partenaires financiers

- Déficits de volonté politique

- Manque de participation financière des principaux bénéficiaires

- Manque de structures populaires

- Comités de gestion des infrastructures

Il nous fait savoir que sa cette liste n'est pas exhaustive.

Comme solution il retient qu'il faut plus vulgariser le système de mini égout parce l'approche gestion autonome a montré ces limites pour la simple raison si toi tu gères tes eaux usées avec des infrastructures adéquates ton voisin expédie ces eaux dans la rue cela va de soi que cette solution ne s'adapte pas il faut un système commun et une prise de conscience commune.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.