WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'insécurité alimentaire dans la région du Nord au Cameroun: représentations sociales, stratégies de lutte et enjeux

( Télécharger le fichier original )
par Alain Christian ESSIMI BILOA
Université de Yaoundé I - Master en sociologie 2010
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

II- LA VENTE DES RUMINANTS

En dehors de l'agriculture, les populations de la région du Nord que nous avons rencontrées pratiquent le petit élevage. Cet élevage constitue d'ailleurs plus de 40% des activités des agriculteurs. En effet, le bétail a été, dans plusieurs sociétés, un instrument de capitalisation et d'épargne, dans la mesure où il constitue un instrument de travail. L'énergie fournie par le bauf, le cheval, le chameau ou encore l'âne a été ou est d'un apport considérable pour le développement de l'agriculture. La laine, le cuir et les peaux de bêtes ont longtemps servi et continuent de servir à l'habillement et à la confection d'objets. Cependant, la fonction alimentaire a pris le dessus sur toutes les autres.

Il existe un nombre élevé de systèmes de production. Ceux-ci dérivent de la diversité biologique et de celle des milieux naturels et socio-économiques : les élevages hors-sol (de type intensif et pratiqués dans un milieu artificiel), les élevages partiellement liés au sol, et ceux qui sont étroitement liés au sol (système extensif) &

Dans la région du Nord, en dehors de quelques grands éleveurs, la grande majorité des populations agricoles pratiquent un type d'élevage étroitement lié au sol. Dans ce système, les animaux tirent directement l'essentiel de leur subsistance du milieu de vie. Cet élevage est surtout bovin c'est-à-dire qu'il concerne les espèces telles que le bauf, le buffle, le bison etc. ; bien qu'on rencontre aussi des ovins (brebis, moutons ...), des caprins (chèvres), des équins (cheval), des asins (âne), des porcins (porcs), des canins (chiens) et de la volaille (Poulets, canards, pintades ...).

« L'épargne animale », si nous pouvons appeler ainsi cette pratique, est justement une forme d'épargne car lorsqu'il y a un peu d'argent pendant la période d'euphorie post-récolte, les ménages l'investissent en achetant du petit bétail. D'abord ces animaux sont fortement sollicités lors de tous les évènements qui se déroulent dans la communauté (fêtes, cérémonies ...). Ensuite, leur importance apparaît avec un peu plus de d'ampleur dans un autre contexte. En effet, lorsque les réserves alimentaires sont diminuées ou simplement épuisées, ce sont ces animaux qui volent au secours des agriculteurs propriétaires. Soit ils sont consommés directement, soit ils sont vendus sur le marché.

Cette vente permet aux ménages d'avoir des liquidités et de s'acheter de la nourriture. Bien évidemment, pendant la soudure, les prix ne sont pas pratiqués en toute équité. Les propriétaires de vivres ou les commerçants, conscients du caractère critique de la situation et

sachant pertinemment les besoins des populations en denrées alimentaires, achètent les animaux à des prix inférieurs à leur prix normal. Abdou GARBA dénonce cette pratique car, se souvientil, « Les gens ne sont pas bien. Une fois, j'ai été forcé de vendre une grosse chèvre à 5.000 frs alors que ça pouvait me produire 25.000 même 30.000 frs. »

Cet argent permettra d'acheter des vivres afin de satisfaire les besoins alimentaires de la famille ; mais encore, de résoudre les problèmes ponctuels de santé ou de scolarité des enfants. Le véritable problème est que, malgré les efforts consentis par les uns et les autres, c'est l'homme qui est presque toujours chargé de s'occuper de cette mission. Il n'est pas de ce fait tenu à rendre compte de la vente ni de la répartition ou de la gestion des revenus issus de ladite vente.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net