WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'insécurité alimentaire dans la région du Nord au Cameroun: représentations sociales, stratégies de lutte et enjeux

( Télécharger le fichier original )
par Alain Christian ESSIMI BILOA
Université de Yaoundé I - Master en sociologie 2010
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

IV- DÉFINITION DES CONCEPTS OPÉRATOIRES

IV-1 Insécurite alimentaire

Le sommet mondial sur l'alimentation de 1996 énonce que la sécurité alimentaire existe lorsque tous les êtres humains ont, à tout moment, un accès physique, social et économique à une nourriture suffisante, saine et nutritive leur permettant de satisfaire leurs besoins énergétiques et leurs préférences alimentaires pour mener une vie saine et active. Les trois pilliers ou éléments principaux de la sécurité alimentaire sont : la disponibilité, l'accès et l'utilisation des resources alimentaires.

Pour STAATZ, la sécurité alimentaire est : (( la capacité d'assurer que le système alimentaire fournit à toute la population un approvisionnement alimentaire nutritionnellement adéquat sur le long terme ».

FRANKENBERG va dans la même lancée quand il énonce que : (( la sécurité alimentaire est assurée lorsque la viabilité du ménage, défini en tant que unité de production et de reproduction, n'est pas menacée par un déficit alimentaire »12.

Fondamentalement, l'insécurité alimentaire est définie par les communautés comme le manque de moyens, qu'il s'agisse de biens, d'argent, d'aptitudes humaines ou de relations permettant d'assurer une alimentation adéquate.

Nous ne saurions parler de l'insécurité alimentaire sans évoquer des concepts voisins ou y relatifs tels que l'autosuffisance alimentaire ou la souveraineté alimentaire.

IV-2 Autosuffisance alimentaire

L'autosuffisance se définit comme (( l'autonomie de ressources ou de moyens qui dispense une personne ou un pays d'une aide extérieure ». Dans les Directives d'Evaluation Conjointe HCR/PAM, l'autosuffisance se refère à la capacité d'un individu, d'un ménage ou d'une communauté de satisfaire durablement ses besoins essentiels (nourriture, eau, logement, protection personnelle, santé, éducation) avec dignité sans aide extérieure et sans recourir à des

12 Cités par Nassourou ABDOURAHMANE, op.cit, p.3.

activités qui appauvrissent irréversiblement la base des ressources familiales ou communautaires (santé et capacité humaine, facteurs de production et ressources naturelles). Une communauté ou un ménage autosuffisant doit être capable de faire face à des légères fluctuations de conditions climatiques et économiques mais peut avoir besoin d'assistance extérieure lors d'un changement significatif de ces conditions.

IV-3 Souveraineté alimentaire

Le CORDAP la définit comme :

(( le droit pour tout pays ou ensemble de pays à définir sa politique agricole et alimentaire dans l'intérêt de son peuple, à protéger ses paysan(ne)s et producteurs agricoles et ses marchés locaux du dumping et des importations agricoles et alimentaires à trop bas prix, afin que ceux-ci parviennent à satisfaire durablement les besoins d'une alimentation saine, sûre, culturellement acceptable et écologiquement cultivée ; et soit de même le socle pour une rémunération équitable aux paysan(ne)s et aux producteurs agricoles locaux ))13.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net