WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'effet des amendements organiques sur la structure des communautés de nématodes sur culture de tomate dans la région de Touggourt en Algérie

( Télécharger le fichier original )
par Soumya BELAHAMMOU
Université Saad Dahleb de Blida Algérie - Master académique en sciences de la nature et la vie spécialité : phytopharmacie appliquée 2011
  

précédent sommaire suivant

I.3.1. Préparation de la parcelle de travail

Notre étude s'est déroulée au niveau d'une parcelle dans la palmeraie de la région de Touggourt. La parcelle a été labourée le (01 mars 2011), une partie de celle-ci a été partagée en 4 blocs destinés aux traitements (fumier, grignon d'olive, un traitement chimique « l'Oxamyl » et un bloc témoin). Chaque bloc a une superficie de (4.88 m2). Nous avons réparti chaque bloc en 2 lignes qui vont recevoir les traitements. Les apports organiques ont été réalisés le (5 mars 2011). Ces amendements ont été utilisés d'une manière localisés. Pour cela des trous au niveau des lignes de chaque bloc ont été creusé à l'aide d'une binette à une profondeur de (30cm). Dans chaque trou nous déposons (10 g) de chaque type d'amendement, ces trous sont ensuite recouvert de terre et marqué à l'aide d'un petit bâton. On les laisse agir ainsi pendant 10 jours avant la transplantation des plants de la tomate.

Les plants de tomate de 10 à 15 cm de hauteur sont transplantés dans tous les blocs le (15 mars). Chaque bloc comprend 8 plants distants l'un de l'autre de (30cm), la distance entre les lignes est de (70cm).

Pour comparer nos résultats nous avons préparé un bloc témoin négatif sans aucun traitement et un témoin positif au traitement chimique. Ce dernier a été apporté trois jours avant la transplantation de la tomate (12 mars 2011).

Des travaux d'entretien ont été réalisés au niveau des blocs, le désherbage, tuteurage.

I.3.3. Prélèvement des échantillons.

Des prélèvements sont effectués tous les 15 jours de la période du 05 Mars au 15 juin. Les échantillons au niveau de chaque bloc sont réalisés à l'aide d'une binette au niveau de cinq plants choisi au hasard, des prélèvements élémentaires de sol de 200 à 250g chacun sont récoltés autour de la rhizosphère des plants à une profondeur de 30 cm. Ces derniers sont mis dans des sacs en plastique référenciés et conservés au froid jusqu'au moment de l'extraction.

· Premier échantillonnage de sol est réalisé avant traitement de chaque bloc (sol nu) le 5 mars 2011.

· Le deuxième échantillonnage est fait avant la transplantation, autour des points traités (15 mars).


·

L'échantillonnage après transplantation, s'est déroulé les 15 jours du (30mars au 15 juin).

.

I.3.4. Extraction des nématodes du sol

La méthode d'extraction utilisée est la technique modifiée des filtres de Baermann (Hooper, 1986). Pour cela on prépare les tamis en plastique avec des filtres Kleenex humidifiés. On pèse 50g de sol après avoir bien homogénéisé le sol échantillonné au niveau de chaque bloc sur un papier journal. Deux répétitions (50 g x 2) sont réalisées pour chaque bloc. Les deux échantillons sont déposé sur les

tamis préparés puis placés dans les boites de Pétri contenant de l'eau
jusqu'affleurement de la surface du tamis (Fig.9). On laisse la diffusion pendant 3 jours. Passer ce délai, le contenu de chaque boite de Pétri est récupéré dans des tube à essai de 100 ml, puis laissé se décanté pendant 1 heure. Ensuite il sera réajusté à la graduation adéquate (25, 50,75 ou 100ml) en fonction de la densité des nématodes dans le tube.

Fig.9: Dispositif d'extraction des nématodes du sol.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Bitcoin - Magic internet money - Join us !