WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'effet des amendements organiques sur la structure des communautés de nématodes sur culture de tomate dans la région de Touggourt en Algérie

( Télécharger le fichier original )
par Soumya BELAHAMMOU
Université Saad Dahleb de Blida Algérie - Master académique en sciences de la nature et la vie spécialité : phytopharmacie appliquée 2011
  

précédent sommaire suivant

I.3.5. Dénombrement et identification des taxons

Pour évaluer la densité totale et celles des taxons dans nos échantillons. Nous prélevons 5 ml après homogénéisation des tubes. Ils sont déposés dans la cellule de comptage pour le dénombrement et l'identification morphologique basée sur l'observation de certains caractères discriminants (la longueur et la forme du stylet, la forme de la tête, de la queue, la longueur du corps, la disposition de la glande oesophagienne par rapport à l'intestin) sous loupe binoculaire en basant sur la clé d'identification de (Jaccob et Middepiaats, 1988).

Les populations de nématodes du sol sont exprimées en nombre de nématode par 50 g de sol.

I.3.5.1. L'effet des traitements sur estimation du taux d'infestation des racines par les larves (L2) de Meloidogyne.

Pour évaluer l'effet des traitements sur le taux d'infestation des racines par les Meloidogyne nous avons réalisé le 15 juin déraciné 4 plants entiers de tomate au hasard de chaque bloc. Ces derniers sont nettoyés à l'eau pour les débarrassés des restes de particules de sol. Après cette opération ils sont asséchés au papier absorbant, puis sont pesés, ensuite ; elles sont examinées sous loupe binoculaire (x10) afin de dénombrer les galles sur tout le système racinaire (Fig.10).

Fig.10 : Estimation du taux d'infestation des racines par les larves (L2)

(Grx10).

I.3.5.2. Estimation du taux de développement des larves (L2) en femelles

Le dénombrement des femelles est réalisé à partir de 2 g de racines pour les différents traitements et répétitions. Les racines sont dilacérées au niveau de 10 galles choisi au hasard sous loupe binoculaire par forceps à l'aide de deux aiguilles entomologique et les femelles sont extraites et comptées (Fig.11).

Fig.11: Dénombrement des femelles de Meloidogyne au niveau des galles.

(Grx10).

I.4. Exploitation des résultats

Les données recueillies sur les populations des nématodes recensées sont analysées afin d'émaner les caractéristiques majeurs. Pour cela nous avons fait appel à l'analyse de variance model « G.L.M > (Modèle Linéaire Global) avec le SYSTAT VERS. 12, SPSS 2009) et l'analyse multivariée « ACP > avec le logiciel PAST - PAlaeontological STatistics, ver. 1.81.

I.4.1. L'analyse multivariée

Les corrélations existantes entre la répartition des nématodes rencontrés dans les sites d'étude et des nématodes phytophages sur la culture pratiquée (tomate) ont mises en évidence par l'analyse multivariée du type (DCA) et (ACP). Le principe de cette analyse est de représenter un phénomène multidimensionnel par un graphique à deux ou plusieurs dimensions. Ce test permet de résumer la plus grande variabilité des nématodes quantifiées pour un nombre plus réduit de variables appelées axes factoriels qui ont des coordonnées comprises entre - 1 et + 1 et appartiennent à un cercle des corrélations. L'interprétation se fait à partir de l'examen du cercle des

corrélations et de la position du statut des variables sur les axes factoriels (Phillippeau, 1986).

L'hypothèse d'égalité de la variation dans les stations est testée par le modèle de la distance euclidienne à un facteur contrôlé par le logiciel PAST - PAlaeontological STatistics, ver. 1.81.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Bitcoin - Magic internet money - Join us !