WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'effet des amendements organiques sur la structure des communautés de nématodes sur culture de tomate dans la région de Touggourt en Algérie

( Télécharger le fichier original )
par Soumya BELAHAMMOU
Université Saad Dahleb de Blida Algérie - Master académique en sciences de la nature et la vie spécialité : phytopharmacie appliquée 2011
  

précédent sommaire suivant

I.2. Les communautés de nématodes associés aux cultures maraîchères

Des études réalisées sur l'inventaire des nématodes associés aux cultures légumières Netscher et Luc (1974) en Mauritanie ; Diongue (1996) au Niger. Bezaz (2006), Hadri, 2006 et Hedibel (2007) en Algérie ont signalé la présence de divers genres de nématodes phytophages dans les sols maraîchers. Ils sont représentés par Pratylenchus, Ditylenchus, Aphelenchus, Aphelenchoides, Tylenchorhynchus Helicotylenchus, Tylenchus, Meloidogyne, Psilenchus et Heterodera. La répartition des taxons identifiés varie en fonction des zones prospectées.

La structure d'une communauté de nématodes, y compris les espèces phytophages, reflète l'état sanitaire d'un sol. Dans les régions tempérées comme dans ceux tropicales et subtropicales, les systèmes fortement anthropisés présentent des communautés peu diversifiées : moins de 10 espèces phytoparasites dans un même échantillon de sol (Evans et al. ,1993 ; Luc et al., 1990).

En Algérie, le travail de Bezaz (2006) et Hedibel (2007) a révélé que le nombre et la répartition des espèces de nématodes phytophages dans les sols maraîchers varient en fonction des biotopes étudiés. Les systèmes agricoles des zones des montagnes (Hedibel, 2007) et des zones des plaines intérieures (Hadri, 2006), présentent généralement une diversité nématologique est plus importante. Mateille et al. (2004), affirment que l'effet pathogène d'une communauté est inversement proportionnel au nombre d'espèces qui la constituent, parce que en absence de compétition, les nématodes endoparasites sédentaires (Meloidogyne spp) sont très agressives et provoquent des dégâts importants aux racines et affaiblissent la plante infestée.

Dans certain cas, le concept fondamental du rapport entre diversité nématologique et la pathogénie d'une communauté peut être considérée comme un auxiliaire de gestion des nématodes Werner et Peacor (2003) ; in Hedibel (2007).

Les populations de nématodes ne restent pas stationnaires. Elles subissent l'influence des cultures, des engrais organiques et des traitements de désinfection du sol. Parmi ces facteurs, la nature de la plante cultivée affecte fortement ces fluctuations (Taylor, 1968). Selon Villenave et al. (1998), la préparation du sol et l'apport de compost permettent d'améliorer le statut organique du sol, en conséquence, un meilleur développement de la plante cultivée. Par ailleurs ces

traitements induisent des modifications de la structure spécifique des communautés de nématodes phytoparasites en augmentant l'abondance d'une espèce peu pathogène qui pourra limiter les dégâts dus aux nématodes. Cadet et al. (2000) ont montré que dans les jachères d'âges croissants (dans la zone soudano sahélienne), la diversité du peuplement et l'abondance des nématodes augmentent régulièrement.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Bitcoin - Magic internet money - Join us !