WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La vision de l'antiquité gréco-latine dans les hunger games de Suzanne Collins, première partie


par Samuelle BARBIER
Université d'Artois - Master recherche 2015
  

précédent sommaire suivant

1.3. Entre Thésée et Spartacus

Suzanne Collins a reconnu dans son interview avec Scholastic, s'être largement inspirée de l'antiquité gréco-latine dans les Hunger Games, tout d'abord du mythe de Thésée:

A significant influence would have to be the Greek myth of Theseus and the Minotaur. The myth tells how in punishment for past deeds , Athens periodically had to send seven youths and seven maidens to Crete , where they were thrown in the Labyrinth and devoured by the monstruous Minotaur.

Even as a kid , I could appreciate how ruthless it was . Crete was sending a very clear message: «Mess with usand we'll do something worse than kill you. We'll kill your children». And the thing is, it was allowed; the parents sat by powerless to stop it. Theseus, who was the son of the king, voulounteered to go. I guess in her own way, Katniss is a futuristic Theseus.21(*)

Dans le mythe de Thésée, le roi de l'île de Crête, Minos, remporte en effet une guerre contre Athènes et exige ensuite qu'à chaque période de neuf ans, la ville conquise lui envoie sept garçons et sept filles qui seront lâchés dans un labyrinthe pour être dévorés par le Minotaure, un monstre au corps d'homme et à tête de taureau. Le héros Thésée avait finalement réussi à tuer la créature avec l'épée de son père, Égée. Le lecteur repère aisément en quoi Katniss peut s'apparenter au personnage de Thésée.

Cependant, l'on pourrait également considérer Katniss comme un Spartacus moderne: Spartacus, un gladiateur, est obligé de se battre contre d'autres esclaves dans une arène, un spectacle pour divertir l'élite politique et pacifier les masses. Mais Spartacus refuse d'être utilisé pour ces jeux horribles. Il conduit ses compagnons d'esclavage dans une rébellion contre l'Empire romain au premier siècle avant notre ère, son nom devenant un cri de ralliement pour la liberté. D'ailleurs, l'auteur le dit elle-même très clairement:«Katniss is in a gladiator game»22(*)

Collins, dans l'interview accordée à James Blasingame23(*), revient sur ce parallélisme entre Katniss et Spartacus:

I also drew apon one of my favourite movies, Spartacus, and the historical figure apon which the movie is based. Because Spartacus was a slave, he was never the direct subject of Roman Writers but his general story can be found in Plutarch's work, The life of Crassus. I researched not only the historical Spartacus and the popular media about him, but many of the historical gladiators from pre-Christian times 24(*)

Ce mélange entre culture antique et culture populaire contemproraine rend assez nébuleux le déchiffrage des sources mobilisées par Suzanne Collins lors de la rédaction de la trilogie. Cependant le gladiateur romain Spartacus avait des motivations d'ordre politique, ce qui ne semble pas, au départ tout au moins, le cas de Katniss.

En effet, voici comment Suzanne Collins définit l'engagement; ou plutôt le non-engagement politique de Katniss:

«The interesting thing about Katniss is when the story begins, she doesn't have much political awareness. There are things she knows about her world to be true and untrue. But no one has ever educated her in that area. It is not in the Capitol's interest that she know anything about politics. And there's only the one TV channel, which is completely controlled by the Capitol. And so she is struggling to put things together as she goes through the series, and it's quite difficult, because no one seems to think it's in their interest to educate her»25(*)

* 21 «A conversation with Suzanne Collins- Planning the trilogy » Scholastic

* 22 ibidem

* 23 «An interview with Suzanne Collins». James Blasingame and Suzanne Collins, in «Journal of Adolescent & Adult Literacy, Vol. 52, No. 8 (May, 2009), pp. 726-727

* 24 trad:«Je me suis également inspirée d'un de mes films préférés, Spartacus, et de la figure historique sur qui le film est basé. Parce que Spartacus était un esclave, il n'a jamais été le sujet direct des écrivains romains mais son histoire générale se trouve dans l'oeuvre de Plutarque, La vie de Crassus. J'ai fait des recherches non seulement sur le Spartacus historique et sur les médias populaires sur lui, mais sur la plupart des gladiateurs historiques de l'époque pré-chrétienne»

* 25 La chose intéressante à propos de Katniss est que quand l'histoire commence, elle n'a pas beaucoup de prise de conscience politique. Il ya des choses qu'elle sait au sujet de son monde être vrai et faux. Mais personne ne l'a jamais éduquée dans ce domaine. Il n'est pas dans l'intérêt du Capitole qu'elle connaisse la politique. Et il n'y a que la chaîne de télévision un, qui est entièrement contrôlée par le Capitole. Et elle aura du mal à mettre les choses ensemble, ce sera le cas tout au long de la trilogie, et c'est assez difficile, parce que personne ne semble penser que c'est dans leur intérêt de l'éduquer "

précédent sommaire suivant