WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Contribution des activités touristiques au développement territorial : une étude cas de la commune de Port-Salut.

( Télécharger le fichier original )
par Charly Camilien VICTOR
Universite d'Etat d'Haiti - Licence 2016
  

précédent sommaire suivant

II-1-d Rapport entre tourisme, culture, et territoire

A travers un rapprochement entre tourisme, culture, et territoire, le potentiel impact du tourisme sur le développement d'un territoire peut être saisi de façon éminente parce qu'il est possible d'opposer le tourisme à la culture du fait qu'il est responsable en quelque sorte d'une rupture dans la culture. Cependant, cette opposition culture/tourisme se positionne contre le mercantilisme touristique et l'irrationalité culturelle. La majorité des professionnels actuels qui voient l'importance du tourisme, de par son caractère protéiforme pour l'économie culturelle, jugent cette opposition non fondée. Il importe donc d'ajouter que le tourisme a dopé des milieux culturels de fréquentation.

Selon Laure Juanchich26, il est question de deux processus soit de touristifier la culture ou de culturaliser le tourisme. Le point commun entre tourisme et culture, c'est le territoire sur lequel, ils prennent forme car le tourisme est toujours dirigé vers un lieu. Une destination de même que l'offre culturelle est aussi implantée sur un territoire. Il importe de savoir combien sont importants dans le champ culturel les mots patrimoine et identité locale spécifiques à chaque territoire qui sont surtout les principaux atouts sur lesquels le tourisme peut s'appuyer.

25 Menozzi, op. cit.

26Juanchich, Laure. 2007. Culture, tourisme, territoire : Les apports du tourisme culturel au développement local. Paris : master présenté, année universitaire 2006-2007.

28

Selon Philipe Violier27 cité par Juanchich l'activité touristique a une forte spécificité spatiale étant donné que le local est le lieu du gisement touristique et l'affirmation sans cesse renouvelée de l'identité. Sur un territoire, il est important de tenir compte de l'appartenance à des domaines différents des acteurs qui interagissent et qui sont tout à fait interdépendants. Ainsi, le tourisme culturel est bien inscrit dans un territoire avec ces différents acteurs.

Claude Origet du Cluzeau28définit « le tourisme culturel comme étant un déplacement (d'au moins d'une nuitée) dont la motivation principale est d'élargir ses horizons, de rechercher des connaissances et des émotions au travers de la découverte d'un patrimoine, d'un territoire ».Cette définition établit la vraie liaison entre tourisme, culture et territoire. Ainsi, il y'a deux niveaux de l'offre culturelle. Premièrement, le patrimoine matériel, en ce qui a trait aux sites dont les musées, les monuments, villes et villages d'art etc. puis le patrimoine immatériel (fêtes champêtres, traditions, savoir-faire).

II-1-e Aspect socio-économique du développement territorial

Du point de vue économique, aborder la question sur le plan local est nécessaire en raison du fait qu'il y'a influence de la mondialisation qui propose surtout des relations économiques au niveau planétaire. Cela s'accompagne du phénomène de territorialisation centré sur l'échelle locale qui pourra favoriser l'appui des différentes régions sur leurs principaux atouts devant entrainer de nouvelles initiatives en vue d'assurer leur compétitivité dans l'optique du développement territorial.

La compétition internationale accrue renforce la vocation économique des bassins d'emplois qui se diversifient et se spécialisent par filières pour se démarquer des autres régions, or le tourisme est l'une des spécialisations possibles29.Il ne faut pas voir le développement du territoire comme étant uniquement consacré à une mobilisation de ressources et initiatives

27 Violier (Philippe) cite par Juanchich.1999. « Introduction : l'espace local et les acteurs du tourisme », in Violier (Philippe) dir. L'espace local et les acteurs du tourisme, Rennes, Presses universitaires de Rennes, collection Espaces et territoires, p. 9 - 14

28 Origet du Cluzeau (Claude).2005. Le tourisme culturel, Paris, PUF, collection Que sais-je ?

29 Juanchich, op.cit.

29

locales pour se dégager des richesses, il implique d'autres aspects non économiques. Bernard Pecqueur en donne une définition dans son ouvrage intitulé le développement territorial: « L'enjeu du développement local est plus vaste. Il s'agit de mettre en évidence une dynamique qui valorise l'efficacité des relations non exclusivement marchandes entre les hommes pour valoriser les richesses dont ils disposent 30».

Paul Krugman31 renchérit à propos du développement territorial qu'il relève surtout d'un effet d'auto-consolidation du succès plutôt que d'un quelconque avantage imputable à l'existence de certaines ressources préexistantes, et permet d'insinuer qu'il n'y'a pas que des échanges économiques qui créent l'avantage comparatif d'un territoire sur un autre. Il y'en a d'autres de nature différente si le territoire est plutôt vu comme des ensembles socio-économiques complexes.

Le développement local ou territorial étant caractéristiquement endogène peut se comprendre comme un mode territorialisé d'organisation de la production et une modalité originale de création de ressources économiques. Sa liaison au réseau touristique peut s'avérer combien utile surtout du point de vue culturel par ses externalités32.La préférence va pour un tourisme durable et responsable qui garantira la rentabilité de long terme et la reproduction de l'activité touristique afin de préserver l'attractivité.

précédent sommaire suivant