WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Contribution des activités touristiques au développement territorial : une étude cas de la commune de Port-Salut.

( Télécharger le fichier original )
par Charly Camilien VICTOR
Universite d'Etat d'Haiti - Licence 2016
  

précédent sommaire suivant

I-1-e Type de tourisme et de transport les plus adoptés.

En terme de type de tourisme pratiqué suivant la même source, il est constaté que pour 2014, près de 53% des touristes internationaux se situaient dans le cadre d'activités de loisirs et de détente soit 598 millions, 14% pour affaires, et 27% quittent leurs territoires pour des raisons diverses comme visites à des familles, objectifs religieux comme pèlerins, études et traitements thérapeutiques etc. L'autre 6% de ces touristes n'ont pas spécifié leurs objectifs92.

91 OMT. Faits saillants. Op. cit.

92 Ibid.

58

Le mode de transport le plus utilisé au cours des déplacements était surtout le transport aérien à près de 54%93 des cas. Il n'est pas question de négliger le rôle que peut jouer le tourisme intérieur dans la croissance économique, cependant les yeux sont rivés en général sur le tourisme international qui génère de grandes rentrées de devises, puis des transferts de capital économique et technique importants.

I-1-f Dépendance développée au tourisme par certains pays et bénéfices majeurs captés par d'autres.

Il n'importe pas tout compte fait en adoptant cette vision globale des activités touristiques de cacher les grandes différences en terme de retombées à travers différentes nations de la planète. Ce secteur fait surtout face à son caractère hétérogène. En 2000, selon la banque mondiale, les touristes apportaient aux pays en développement trois fois plus de ressources que l'aide publique au développement fournie par les pays de l'OCDE94. Ainsi, les nombreux petits Etats insulaires en développement affirment une grande dépendance vis-à-vis du secteur en termes de génération d'emplois, de rentrées de devises. C'est le cas de Cuba dont le tourisme représente 10.45% du PIB. Ce pays, par la suite des négociations autour de la fin de certaines restrictions des voyageurs américains, espérait augmenter sa croissance du PIB à 3.5% en 2015 avec l'espoir de générer 494500 emplois directs et indirects. En plus, cette croissance espérée sera favorisée par les investissements étrangers à cause d'une nouvelle loi votée95.

Cependant, en valeur absolue, il ne faut pas être dupe puisque l'incidence économique affichée par le secteur profite le plus aux économies jouissant d'un potentiel de diversification comme les Etats-Unis d'Amérique, la Chine, le Japon, la France, l'Espagne, l'Italie (voir le tableau ci-dessous)96 etc. Dans le même ordre, l'OMT avance que la contribution du tourisme au PIB varie de 2 à 10% dans les économies avancées. Ce flux important dans les pays en développement s'explique par le fait que ces pays ont vu croître le revenu disponible des ménages, ajouté au fait qu'il est moins coûteux et plus facile d'effectuer un voyage. Ainsi, se

93 OMT, ibid.

94 Banque mondiale.2002. BENAVIDES David Diaz, Overcoming poverty in developing countries through sustainable international tourism, Conférence des Nations Unies pour le commerce et le développement.

95 Global News Matters. Tourism Report Q2 2015.Discovery the Opportunity in the Caribbean.

96 OMT .Faits saillants 2015.

59

comprend l'apport croissant du secteur touristique à l'économie en développement estimé à près de 34.5%97 des recettes touristiques mondiales.

Les pays ayant eu, selon l'OMT, le taux de croissance le plus élevé dans le secteur du tourisme et de voyages, et des recettes (arrivées, recettes) étaient particulièrement en 2014 certains pays en développement dont le Maroc (18.6%,19.4%) ; l'Afrique du Sud (17.1%,25.7%) ;la Chine(21.1%,16.1%) ;Macao(16.6%,13.5%) sans oublier que Sierra-Leone à cause de l'Ebola a connu le pire taux soit -46.2%. entre 2013 et 201498 .

précédent sommaire suivant