WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Contribution des activités touristiques au développement territorial : une étude cas de la commune de Port-Salut.

( Télécharger le fichier original )
par Charly Camilien VICTOR
Universite d'Etat d'Haiti - Licence 2016
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Chapitre I

Présentation du département du SUD et du profil socio-économique et administratif de la commune de Port-Salut

Section 1 : Le département du Sud et ses caractéristiques

Situation géo-spatiale et démographique

La position géographique du département du Sud le situe dans le Sud-Ouest de la péninsule méridionale, avec la Mer des Antilles qui forme la frontière méridionale, puis l'Ile-à-vache et diverses petites autres îles. Il est aussi borné au Nord par les départements de la Grand 'Anse et des Nippes ; au Sud, par la Mer des Antilles ; à l'Est, par les départements des Nippes et du Sud-Est ; à l'Ouest par la mer de Antilles.

Le département du Sud s'étend sur une superficie de 2654 km2s. Selon la dernière estimation de l'IHSI pour 2015, la population totale est de 774976 habitants. La densité est donc de 292 habitants par km2.La plus grande partie de ces gens sont en âge de travailler, c'est-à-dire beaucoup d'entre eux, soit 472419, ont 18 ans et plus. Durant la période intercensitaire entre 1982-2003, la population du département a crû d'un taux de 1,0% annuellement en moyenne et est passé d'un taux d'urbanisation de 11.7% en 1982 à 25.7% en 2003167 . En 2014, près de 22 % de cette population résidaient dans la commune des Cayes.

Le nombre de ménages au niveau de ce département est estimé à près de 161256.C'est une population en majorité rurale avec près de 598491 habitants dans les sections rurales soit près de 77.2% de la population globale qui contient surtout 360666 habitants âgés de 18 ans et plus alors que pour les quartiers, il y'a environ 15526 urbains contre 160959 pour les villes. De

167 IHSI-RGPH/2003.

89

même, la majeure partie des ménages sont des ruraux soit à près de 124955.Les villes n'occupent qu'une infime partie des territoires du département, elles s'étendent globalement sur près de 33.12 km2s alors que les sections rurales sont sur 2610.35 km2s.Les quartiers occupent le reste du territoire avec près 10.13168Km2s.

Sur le plan relief, c'est un département majoritairement montagneux car près de 40% du département présente des pentes de plus de 60% d'inclinaison. Voilà pourquoi c'est une région très vulnérable aux dommages causés par l'érosion des sols et au ravinement par les eaux. Seulement 14% du territoire est constitué de plaines à vocation agricole. Les différentes plaines du département sont irriguées par une quinzaine de rivières qui découlent d'une importante réserve d'eau située au Massif de la Hotte.

Climat

Le département du Sud se caractérise par quatre climats distinctifs : sec (jusqu'à 1000 mm de pluie), semi-humide (jusqu'à 2000 mm de pluie), humide (jusqu'à 2400 mm de pluie), et très humide (3000 mm de pluie).Plus de 50% de la superficie du département sont situés dans la zone humide, 12% dans la zone sèche et 41% de la superficie est en permanence boisée et protégée. Pour 56 % de la superficie occupée par l'agriculture, 26.3% sont à vocation agricole169.Ainsi, il y'a des climats variés et agréables. Cependant, le département fait face à de mauvaises pratiques agricoles et la coupe intensive des arbres donnant souvent lieu à l'érosion de surface. En ce qui a trait aux points d'eau, le département contient environ 297 sources, 169 rivières et ravines et 41 étangs170.

Administration

Sur le plan administratif, le département a pour chef-lieu l'arrondissement des Cayes. Le Sud est divisé en cinq(5) arrondissements et dix-neuf (19) communes, huit (8) quartiers. Au moins

168 Institut Haïtien de Statistique et d'Informatique. Mars 2015.Population totale de 18 ans et plus ; ménages et densités estimés en 2015.

169 PNUD, Haïti.0ctobre 2010.Projet de réduction de la vulnérabilité des populations et des infrastructures dans le département du Sud.

170 Plan de Contingence.2014.Departement du Sud d'Haïti.

90

quatre cent quatre-vingt-quatorze (494) habitations et neuf cent cinquante-neuf (959) localités se trouvent également au niveau du département. Il y'a l'arrondissement d'Aquin qui a une superficie de 1039.27 km2s avec 217827 habitants et 48017 ménages. Il contient 4 communes : Aquin, Cavaillon, Saint-Louis du Sud, Fond-des-Blancs. L'arrondissement des Cayes s'étend sur 873.49 km2s avec près de 346276 habitants et 71340 ménages. Il comporte 6 communes dont les Cayes, Camp-Perrin, Chantal, Maniche, Ile-à-Vache, Torbeck .L'arrondissement des Charbonnières dont la superficie est de 382.29 km2s avec 78410 habitants et près de 14875 ménages. Il est divisé en 3 communes telles que Les Chardonnières, Les Anglais, et Tiburon. L'arrondissement des Côteaux s'étend sur une superficie de 181.18km2s avec près de 58618 habitants et près de 11756 ménages. Il comprend 3 communes les Côteaux, Port-à-Piment, Roche-à-Bateau. L'arrondissement de Port-Salut s'étend sur une superficie de 177.37 km2s avec une population de 73845 habitants et 15268 ménages. Il se divise en trois communes tels que Port-Salut, Arniquet, Saint Jean du Sud171.

Santé

Sur le plan sanitaire, le département du Sud compte près de 83 institutions dont 21.69% se trouvent aux Cayes. Parmi eux 40.96% sont publiques, 21.69% sont privées et 37.35% sont mixtes. Près de 55.42% des institutions sanitaires du Sud sont des dispensaires, 12.05% des centres de santé sans lit, 19.28% des centres avec lit et 13.25% des hôpitaux. Il y'a surtout un personnel médical constitué ainsi : 197 infirmières, 80 médecins, 251 auxiliaires, 3 dentistes, 2 anesthésistes, 3 assistants sociaux, 7 pharmaciens, 4 psychologues, 7 techniciens en radiologie, 105 technologistes de laboratoire, 3 ambulanciers, 7 techniciens en stérilisation, 2 kinésithérapeutes-physiothérapeutes. Aucune institution sanitaire du Sud ne dispose de diététiciens.172

Economie

La principale activité économique génératrice de revenus pour la région du Sud est l'agriculture, ensuite viennent le petit commerce, le petit métier, la pêche et l'artisanat. En gros, les principales sources d'entrées financières sont l'agriculture et le commerce. En ce qui

171 Institut Haïtien de Statistique et d'Informatique. Mars 2015.Population totale de 18 ans et plus ; ménages et densités estimes en 2015

172 Plan de Contingence. Département Sud d'Haïti.

91

a trait à la sécurité alimentaire, c'est surtout au cours de la campagne agricole du printemps qu'un volume de production plus important est enregistré et qui débute en général en Avril. Cependant, à partir de juin, c'est la période de soudure où les ménages habitant les milieux ruraux dépendent plus du marché que de leur production propre. En 2014, la disponibilité en certains aliments mentionnés dans le plan contingence se présentait ainsi :

Cultures Disponibilité en tonnes :

Maïs 30002400 tonnes

Riz 35007000 tonnes

Patate 300039000 tonnes

Banane 6500 tonnes173.

Dans certaines régions du département, suivant les resultats préliminaires des OMD (Objectifs du Millénaire pour le Développement), il y'a prévalence de la malnutrition aiguë globale dans les commune de Maniche à près de 10.1% et Saint Jean du Sud de 11.80%174.

Dans le département, le petit commerce est le centre d'action économique le plus important tant qu'en milieu rural qu'en milieu urbain. De plus, la vie économique du département est couverte en grande partie par le transport public en passant par les motos taxis. Le département du Sud n'est pas électrifié, pourtant la partie urbaine de certaines communes comme Cayes, Cavaillon, Les Anglais, Tiburon, Arniquet, Chardonnières, Saint-Louis du Sud, Roche-à-Bateau et des rares sections communales bénéficient entre 6 à 100 h d'éclairage par semaine. Au niveau du département, il existe près de 40 sites touristiques naturels et historiques175.

173 Idem.

174 Id.

175 Plan de contingence 2014.Departement Sud d'Haïti. Op .cit.

92

Section 2 : Profil socio-économique et spatial, et administratif de la commune de Port-salut

Géographie

Autrefois appelé « Habacuc », Port-Salut est une ville fondée en 1784 et élevée au rang des communes en 1806.Cette commune se trouve sur un bas plateau à l'intérieur d'une anse pouvant rassurer les petites embarcations, c'est pourquoi il a reçu le nom de Port-Salut. Géographiquement, cette commune est bornée par la commune d'Arniquet au nord, au Sud par la Mer des Caraïbes, dans la partie orientale par les communes de Saint-Jean du Sud et de Torbeck, à l'occident par la Mer des Antilles. C'est donc une ville côtière. Du point de vue de relief, il y'a morne ou plaine suivant que c'est en ville ou en section communale. Son climat est normal. Actuellement, la commune est composée de 2 sections communales, au moins 35 localités et six habitations. Les habitants de cette commune sont appelés port-salviens.

Politique

Dans le temps, Port-Salut a connu une certaine mouvance politique avec la révolte des affranchis des Cayes, puis au moment de la lutte entre les piquets et les cacos, ensuite la participation à l'insurrection contre Dessalines et enfin le soulèvement contre le président Lysius Félicité Salomon Jeune176.C'est la commune d'origine de grandes personnalités politiques dont le président Rivière Herard et Jean Bertrand Aristide (ex-présidents de la république d'Haïti ,puis Jean-Marie Cherestal (ex-premier ministre) etc...

Démographie

La population de Port-salut a évolué de 2005 à 2015.Elle était de 33656 habitants en 1998 et d'une superficie de 90.47 km2s 177 au moment où Arniquet n'était pas encore élevé au rang des communes. Port-Salut était passé à 48.8km2 et 15593 habitants avec une densité de 320 habitants par km2 en 2005. En 2007, la population était constituée en majorité par des jeunes soit près de 54.3% de la population située entre 15 et 64 ans. En 2013, cette population était

176 INSTITUT HAITIEN DE STATISTIQUES ET D'INFORMATIQUES (IHSI).Inventaire des Ressources et des Potentialités des Communes d'Haiti.2007.

177 INSTITUT HAITIEN DE STATISTIQUES ET D'INFORMATIQUES (IHSI).Inventaire des Ressources et des Potentialités des Communes d'Haiti.1998

93

estimée à 18225178 avec une densité de 372 habitants par km2 179. Enfin, en 2015 pour la dernière estimation, le nombre d'habitants estimé était de 19098 habitants avec une densité de 391.35180. La majeure partie de la population vit en milieu rural soit 87.8 % selon la dernière estimation et 60%181 d'entre eux sont en âge de travailler.

Economie

La majorité de la population vivait autrefois de l'agriculture en dépit de l'absence constatée des représentants du Ministère de l'Agriculture et de l'Environnement dans cette commune. D'après l'inventaire des ressources et des potentialités des communes d'Haïti réalisé en 1998, comme activités économiques principales, c'était en premier lieu l'agriculture qui dominait. Les produits agricoles en surplus , à savoir du mil, du maïs, du noix de coco, du tabac, de la banane, d'arachnide, d'igname, d'orange, et du vétiver, ont alimenté à l'époque la commune des Cayes et de Port-au-Prince, et d'autres communes avoisinantes là où les habitants de Port-salut se procuraient uniquement des autre produits de première nécessité, des produits pharmaceutiques et de beauté. Les habitants vendaient également à l'époque à d'autres régions du pays des produits spécifiques au terroir dont le vin d'orange, Abierto. Il n'y'avait à l'époque de cette enquête aucune activité de reconstitution de l'environnement.

Il faut aussi avancer qu'à l'époque, il y'a eu de grande production de miel avec près de 62 boîtes par ruche répertoriée .La pêche était toujours pratiquée avec des moyens précaires à l'aide de voilier et d'hameçon. A cette époque, l'activité touristique était classée en 3e position représentée surtout par l'artisanat, les 4 hôtels, les 5 restaurants qui existaient avec toujours comme attraction 3 plages existantes à savoir Makaya Plage, Plage Pointe sable, Plage Petit Port-Salut182.

178 IHSI.2012.Populations totale. Population de 18 ans et plus. Ménages et densités estimés en 2012.

179 IHSI.IRPCH.2007, op.cit.

180IHSI. Estimation de la population totale par sexe et population de 18 ans et plus au niveau des différentes unités géographiques en 2015.

181 Id.

182 IHSI.IRPCH.1998

94

Aux environs de 2003, il était possible de constater que les activités agricoles faisaient surtout face à de grandes contraintes dont le manque d'intrants agricoles, le manque d'eau donc problème de grande sècheresse constatée surtout en période d'été, et du manque d'encadrement technique puisqu'il n'existe aucun personnel du MARNDR présent dans la zone. Il n'y'a même pas eu de vétérinaires voire agronomes sauf un agent agricole pour toute la commune. A l'époque, Arniquet était encore une section communale. Il était répertorié également près de 5 hôtels dont un non fonctionnel (Macaya) avec près de 29 chambres avec 54 lits dont trois à proximité de la plage Pointe Sable. Il y'avait également 2 plages à savoir Pointe Sable et Carpentier Beach et un night-club183.

Selon l'inventaire des richesses et des potentialités des communes de 2007 réalisées par l'IHSI, les infrastructures hôtelières qui fonctionnaient normalement étaient au nombre de 5.En dépit du déclin de la production agricole constatée au cours de cette période, l'agriculture occupait encore une place importante, le commerce surtout pratiqué en lien avec le développement touristique de la zone dominait. Il était répertorié près de 42 établissements commerciaux, les night clubs passaient à six et l'intérêt se portait de plus en plus vers Pointe sable comme principale attraction de la zone. Ainsi, le secteur touristique à partir du déclin de cette production constaté en vient à constituer la principale activité de la majorité de la population et s'accompagne aussi du progrès du secteur du commerce de détail et de la construction.

L'artisanat et l'agriculture aidaient encore à embaucher une bonne partie de la population puisqu'en majeure partie rurale. A un point tel qu'en 2007,le ministère dans l'identification des zones touristiques a pu surnommer la commune de Port-Salut « ville de l'artisanat » au moment de réviser le plan directeur du tourisme de 1996.Actuellement,les entreprises dominant le plus ce secteur demeurent les hôtels qui entrent beaucoup plus d'argent dans la commune de Port-Salut. Aujourd'hui, il y'a près de 19 hôtels et certains en construction dont l'hôtel « Le Sommet » non encore inauguré avec ces 80 chambres. Selon le classement nommé Hibiscus du ministère, se trouvent Dan's Creek avec 3 hibiscus, Naz-inn, Auberge du rayon

183 Ministère du Tourisme.2007-2008. Enquête pour la révision du Plan Directeur du Tourisme. Présentation de la commune de Port-Salut : Ville de l'Artisanat.

vert, Fortress inn, Hôtel du village avec 2 hibiscus et enfin hôtel Wadliyss avec 1 hibiscus évoluant dans une atmosphère de compétition intense184.

Ainsi, suivant ce qui est présenté, il devient compréhensible que la commune de Port-Salut se dirige tout droit vers le secteur des services à prédominance touristique. Le secteur de la construction a connu en lien avec le développement touristique un certain essor, avec des gens qui viennent construire aussi dans la zone des maisons de retraite. La majorité des gens qui travaillent à Port-Salut occupent des emplois en lien avec le tourisme et près de 80%185 du secteur est entre les mains du secteur privé des affaires. Cependant, la plupart de ces gens qui travaillent ne détiennent pas un diplôme de l'enseignement supérieur. Certains n'ont même pas achevé le cycle du secondaire, donc une quantité importante de ces derniers ont une formation primaire ou secondaire inférieur.

95

184 Informations recueillies auprès du bureau régional du Tourisme du SUD.

185 Informations recueillies auprès du bureau régional du Tourisme du SUD.

96

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net