WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Guide touristique aux pays des CHO, à  l'usage des managers


par Emilie GAUTIER
EM Lyon - Master Management des unités opérationnelles 2018
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

3. La culture CHO

Qu'est-ce que le bonheur au travail ?

FIGURE 1 : 10 Facteurs influençant le bonheur au travail

Source : http://www.vivementlundi.com/10-facteurs-influencant-le-bonheur-au-travail/

FIGURE 2 : 8 clés du bonheur au Travail par Emma Seppälä, directrice du Centre de recherche sur l'altruisme et la compassion de l'Université de Stanford

Source : https://effet-a.com/articles/8-cles-du-bonheur-et-du-succes-au-travail/

Le bonheur dépend de chacun de nous, nous sommes seuls à connaitre nos besoins et nos envies. La culture CHO permetde les écouter, ensuite de les verbaliser. Elle peut se définir ainsi : créer et mettre en place les conditions sinéquanone externes favorisant le bonheur au travail :

· Bienveillance des pairs et de soi-même

· Cadre de travail : environnement et services

· Gestion du temps

· Respect des salariés, valeurs personnelles y comprises

· Chalenge, objectif SMART19 ...

Le CHO n'oublie pas pour autant que le salarié est là pour travailler. Pour l'employeur, le CODIR, les investisseurs, telle est la mission principale : être performant. Il faut donc s'acquitter de son travail, ses missions dans un environnement favorable à chacun.

Faire preuve de culture CHO, c'est trouver et maintenir l'équilibre entre attentes de l'entreprise et attentes des salariés.

« Selon l'agence GALLUP, par rapport à des collaborateurs malheureux ou désengagés, les collaborateurs heureux sont : 2 fois moins malades, 6 fois moins absents, 9 fois plus loyaux. Laissez-moi vous donner un autre exemple. A la pause on a séparé les salariés en deux équipes. On a projeté aux 1ers des films neutres, tandis que les 2ds ont vu des films drôles, inspirant la bonne humeur. Au retour à l'atelier, la production du 1er groupe est stable ; celle du second progresse de 10,71% » Laurence Vanhée, Happy RH est interviewée par Christophe Bys

La rentabilité du bonheur existe bel et bien et la présence du CHO doit le démontrer. C'est donc une question de survie pour l'entreprise de demain de mettre en place la culture CHO.

Cette culture est au carrefour de trois métiers : la communication interne, l'évènementiel en interne et les ressources humaines.

Laurence Vanhée dépoussière le métier RH et fait le lien avec le marketing. Il s'agirait là de s'intéresser aux employés comme on s'intéresse aux clients. Il serait alors judicieux d'intégrer le MaRHketing aux missions du CHO pour passer de gestion des ressources humaines à développement du patrimoine humain : quand l'un a pour signification l'épuisement de ressources, l'autre a pour signification la fructification. On cherche à coller au plus près des besoins des employés pour leur donner envie de s'investir dans l'entreprise à long terme : fidéliser les employés.

19- Spécifique- Mesurable-Ambitieux- Réaliste-Temporelle, défini par George T Doran 

FIGURE 3 : Réalité du MaRHketing par Laurence Vanhée inspiré par le marketing mix de Philip Kotler, les RH peuvent s'inspirer des 6 `P' en les traduisant par les concepts RH suivants

Source : création schéma à partir du chap.0 « Les RH avant les Happy RH », Happy RH: Le bonheur au travail, rentable et durable, 2013, L. Vanhée

Attention, la création d'une telle matrice n'est pas compatible avec le patrimoine humain et donc l'adaptation est de mise.

L'effet boule de neige « bien-être, bonne humeur et bonheur » existe. Chaque employé heureux favorisera le bien-être de ses collègues : Happy collaborateurs, happy leaders... happy clients (Vanhée, 2013) !

Exemples d'entreprises françaises qui ont adopté la culture CHO et qui en parlent :

· ALLORESTO, Nathalie Forestier 

· OVH, Florent Voisin

· CSA CONSULTING, Catherine Brugière

· LR TECHNOLOGIES GROUP, Aurélie Buhagiar : lauréate du « Great place to work 2016. ». Elle est l'une des rares Françaises à pouvoir afficher ce titre venu tout droit des Etats-Unis.

· WISEMBLY, Christine Dago

· PAYNAME, laetitiaSahuet

· SPONSORISE.ME, AlionaChaffort

POSTE ALLANT

DE 25 ANS A 54 ANS

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net