WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Coup d'œil sur l'évolution du droit à l'éducation des enfants dans la chaàne des cahos en Haàti de 1983 à 2010


par Maréus TOUSSÉLIAT
Université d'État d'Haïti (UEH) - Licence 2010
  

précédent sommaire suivant

Les potentialités de la Chaîne des Cahos

Malgré sa relative proximité de la capitale (Port-au-Prince à 65 km. à vol d'oiseau), la Chaîne des Cahos reste une zone enclavée en raison de son relief accidenté et du faible développement du réseau routier. Le trajet menant à Pérodin (Pérodin, lieu de résidence durant la recherche) est d'environ trois heures de la route nationale No1, 1 heure de pistes dans la vallée de l'Artibonite, deux heures de piste de montagne (créée par Inter Aide19(*) et la Paroisse de Chenot en 1997), et se conclut par une heure de marche. Le trajet à pied entre Petite Rivière de l'Artibonite et Pérodin nécessite environ 7 (sept) heures de marche.

Administrativement, le 4/5 de la zone est situé dans le département de l'Artibonite (Communes de Petite Rivière de l'Artibonite, Marchand Dessalines et Saint Michel de Latalaye avec pour chacune les quatrième, cinquième et sixième sections communales); pour le reste, dans sa partie orientale, elle est rattachée au département du Centre. Les Cahos se situent dans le massif des Montagnes Noires, Chaîne centrale en Haïti. Il est délimité au Nord-Est par le Plateau central, à l'Ouest et au Sud-Ouest par la Vallée de l'Artibonite et au Sud-Est par les Montagnes du Trou d'eau.

Les principales denrées de la Chaîne des Cahos

Les habitants de la Chaine des Cahos ont de fortes denrées pouvant offrir au marché local, national et international. Les principales productions trouvées dans les champs des habitants sont très diversifiées. Cependant, les denrées les plus répandues dans la région sont des haricots, du maïs, du petit mil et du riz qui se retrouvent généralement même chez un habitant qui ne possède aucune parcelle de terre. D'autres cultures vivrières et végétales sont aussi dans les champs: légumes, igname, patate douce, manioc, banane, cacao, café, arachides... le Chadèque/pamplemousse, orange, citron, ananas, grenadine...sont présents presque dans toute la région des Cahos.

La vie socioculturelle dans la Chaîne des Cahos

1- Religions

En Haïti, on pratique majoritairement deux obédiences du christianisme: le protestantisme et le catholicisme. Dans la Chaîne des Cahos, on dénombre trois grandes paroisses : Pérodin, Médor et Chenot au niveau de l'église catholique. Chaque paroisse a un prêtre administrateur portant le titre « curé ». Sur le plan administratif, elles sont toutes placées sous la tutelle du diocèse des Gonaïves. Quant au protestantisme, on peut noter plusieurs sectes : église Baptiste, église de Dieu, église Adventiste, église Méthodiste libre, Armée du Salut... La pratique dans les cultes s'est différée selon la foi de chaque secteur dans la religion. Elles sont dirigées par des prédicateurs issus de la zone ou venus d'ailleurs, mais placées sous l'autorité d'un pasteur responsable d'un district religieux quelconque.

2- Réseau scolaire

On retrouve plusieurs écoles qui sont au service de la population de la Chaîne des Cahos. Cependant, ce secteur d'activité qui a fait l'objet de notre étude est beaucoup plus contrôlé par la présence du secteur privé que public.

2- Les marchés publics

Contrairement aux grandes villes ou petits villages situés dans certains milieux ruraux du pays, les marchés publics dans la Chaîne des Cahos ne fonctionnent pas tous les jours de la semaine. Une famille de cette région doit obligatoirement s'approvisionner de manière à ce qu'elle puisse attendre l'arrivée du prochain jour de marché. Pour toute la région de Haut Cahos, on peut compter environ quatre(4) grands marchés publics : Pérodin qui fonctionne chaque jeudi et dimanche, Médor qui fonctionne dimanche, mardi et jeudi ; Lacroix qui fonctionne mardi et samedi, Eau-Contrée qui fonctionne lundi, mercredi et vendredi. Pour la région du Bas-Cahos qui a un niveau de vie plus ou moins élevé que celle de Haut Cahos, on rencontre de petits villages qui ont du marché presqu'en permanence et qui comptent aussi un ou deux jours de rassemblement au cours de la semaine. Quant aux femmes qui représentent le pilier de la famille du point de vue économique, elles se rendent souvent au marché des villes les plus proches pour approvisionner leurs maisons des produits qui ne sont pas vendus sur place.

Par ailleurs, tous les habitants de la Chaîne des Cahos qui ont besoin d'acheter un produit vendu dans les grands magasins par exemple : aciers, ciments, tôles, clous...sont obligés d'aller à Petite-Rivière de l'Artibonite, Maïssade, Saint Michel de Latalaye comme étant les villes les plus proches malgré les distances qu'on doit parcourir pour y accéder. D'une manière générale, l'agriculture est la principale activité des habitants de la région des Cahos, ils s'organisent d'une certaine manière pour travailler ensemble : kombit20(*), kolòn21(*), journalier22(*). Le kolòn, est compensé, de plusieurs personnes qui travaillent ensemble.

Entre l'automne et l'hiver, les habitants se sont plus ou moins libérés des travaux des champs. Partout dans les localités, on rencontre des cercles de gaguère qui représentent non seulement un véritable lieu de divertissement, mais également une petite activité économique. « Les batailles des coqs » se font généralement contre-argent ; les femmes commerçantes profitent de l'occasion pour vendre leurs produits. Cette activité se fait toujours dans l'après-midi (à partir de 4h pm).

* 19 Inter Aide est une ONG française à caractère humanitaire qui travaille dans la Chaîne des Cahos depuis 1983 dans les domaines de l'éducation, la santé, l'agriculture, eau et assainissement

* 20 Plusieurs personnes qui se regroupent ensemble pour travailler dans le jardin d'un habitant. À ce moment-là, le maitre du champ prépare de la nourriture pour les travailleurs.

* 21 Regroupement/association de travailleurs des champs pour préparer les jardins. Ils travaillent de très tôt dans la matinée, entre 5h à 9h AM.

* 22 Une certaine façon dont une personne vend son temps à une autre pour l'aider à la préparation de son jardin. Le prix varie d'une région à une autre mais on peut acheter un journalier jusqu'à 50 gourdes et obligatoirement accompagner de la nourriture.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Visitez Arcy sur Cure

Camping du Saucil a(Villeneuve sur Yonne)