WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La gestion des risques de taux d'intérêt et de change par l'approche ALM: Le cas de la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD)


par Arouna Soro
CESAG - Master en Banque et Finance 2006
  

précédent sommaire suivant

7.7/- Limites De L'étude

L'étude que nous venons de faire permet de cerner le risque de taux d'intérêt sous plusieurs angles en venant en complément des mesures de volume et de marge faites avec « l'outil GAP ». Au demeurant, elle souffre de quelques imperfections :

- Nous n'avons pas travaillé avec des données actuelles ce qui nous permettrait d'avoir une vision prospective de l'exposition au risque de taux d'intérêt de la Banque. De même aurions-nous souhaité pouvoir utiliser les informations bilantielles établies en valeur de marché et non les bilans comptables, les premières étant plus appropriées à la mesure de valeur du risque de taux d'intérêt.

- Le montant des fonds propres utilisé pour nos calculs ne correspond pas à la valeur exacte de cette ligne dans le bilan de la BOAD par souci de confidentialité. Mais cela ne remet pas en cause la logique et la cohérence de notre démarche ou l'esprit de nos conclusions.

- Nous avons par souci de simplification, supposé que les taux restent constants sur la période sous revue et ils ne changent qu'à la fin de cette période. En réalité, ils peuvent fluctuer même faiblement à l'intérieur de cet intervalle au gré des tendances du marché monétaire.

- L'utilisation de la duration reste toujours délicate et pose le problème de la convexité de la courbe des taux. La convexité mesure la rapidité avec laquelle la duration change en fonction d'une variation très faible des taux d'intérêt. En coordonnant convexité et duration des éléments d'actifs et de passif, le risk manager peut mesurer avec plus de précision son risque de taux d'intérêt104(*). Nous avons certes utilisé la duration modifiée pour calculer la sensibilité des fonds propres, mais nous avons volontairement occulté la question de la convexité par souci de simplification de nos calculs. En effet la formule mathématique de calcul de la duration est plus complexe quand on prend en compte la convexité de la courbe des taux. Il faudrait pour cela disposer d'une spread sheet (feuille de calcul) appropriée, élément dont nous ne disposions pas.

- L'hypothèse selon laquelle les taux varient en parallèle à l'actif et au passif du bilan, même si elle généralement acceptée en théorie, la réalité sur la marché monétaire et financier peut en être différente.

- La confidentialité ou la difficulté d'accès à certaines informations, du fait de notre statut de stagiaire, ont beaucoup limité notre volonté de creuser davantage la question de la mesure de valeur du risque de taux d'intérêt. C'est le cas du bilan établi en valeurs de marché ou des flux d'intérêts et de capital dans le temps du portefeuille de marché de la Banque.

Les limites que nous venons d'énumérer peuvent certes atténuer l'exactitude et la fiabilité de nos calculs mais elles n'en constituent pas pour autant, un facteur limitant de la mise en oeuvre de la mesure de valeur du risque de taux d'intérêt. En effet la pertinence et l'utilité de cette méthode militent en faveur de son application par la BOAD. C'est pourquoi, dans le chapitre qui suit, nous faisons des recommandations pour en faciliter la mise en oeuvre.

* 104 Sigma Re, n°6/2000 : « La Gestion Actif/Passif à l'Usage des Assureurs », p.16, http://www.swissre.com

précédent sommaire suivant















9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.


Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy