WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'Inde un enjeu cognitif et réflexif. Etude des voyageurs de l'Inde et des populations diasporiques indiennes

( Télécharger le fichier original )
par Anthony GOREAU
Université Michel de Montaigne Bordeaux 3 - DEA 2004
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

3) Une continuité pour les voyageurs de l'Inde.

Les migrants originaires du monde indien, installés en France expriment une continuité à la fois dans le temps, au travers des génération, mais aussi spatiale, par les liens qu'ils entretiennent avec leur terre d'origine (continuité spatiale on l'a vu qui s'affranchit du temps par le biais des NTIC).

Ces migrants sont aussi les médiateurs et les garants d'une continuité à deux visages pour les voyageurs de l'Inde. En effet, l'entre-soi communautaire tamoul de la Chapelle, expression la plus visible de cette continuité entre la France et l'Inde, fournit des moyens importants aux voyageurs de l'Inde (commerces, loisirs, centres divers) de pouvoir se replonger dans cet univers onirique.

D'abord par l'intermédiaire des défilés et des fêtes organisés par les temples hindous et les associations franco-indiennes mais aussi par l'ensemble des pratiques exercées à la Chapelle. Sans attendre la création du futur centre culturel indien de Paris (à l'initiative de la FAFI), les manières de s'immerger dans l'Inde sont multiples à l'instar des centres d'apprentissage de bharata natyam (notamment ceux de Mandapa et de Soleil d'or), ou ceux dédié à l'ayurveda (qui englobe médecine, cuisine et diététique) comme celui de Tapovan, ou encore par la pratique de hatha-yoga (qui comptabilise douze clubs dans le quartier).

Puis, cette immersion de type indirecte s'effectue principalement par la dimension commerciale du quartier de la Chapelle. Commerces qui permettent d'établir un certain prolongement entre la France et l'Inde et de retrouver des référents. Ce peut-être les magasins de saris, de pashminas du Cachemire, de tuniques de Khadi, ou encore de voiles multicolores du Kérala qui peuvent en être l'intermédiaire. Ou encore les cinémas indiens du quartier, les vidéoclubs (particulièrement Bollywood Paris), les restaurants ou encore les ateliers du Musée Guimet.

Mais c'est surtout la présence d'une altérité, d'une étrangeté qui confère à ce quartier, à ce microcosme une image si particulière que les voyageurs de l'Inde viennent retrouver.

Enfin, cette continuité qu'entretient la diaspora en France est un élément d'instrumentalisation à la fois de la part de la communauté mais aussi de la part de la société d'accueil. Celle-ci s'effectue d'une part par une mise en valeur touristique voir exotique qui sert de support à la publication de guides d'itinéraires de « voyage urbain » (tel que Les indes à Paris de Royer) mais aussi d'une manière cinématographique, par exemple le film du réalisateur Vijay Singh, One Dollar Curry, à pour toile de fond le quartier de la Chapelle d'autre part.

Ainsi, les diverses communautés de migrants indiens installés en France favorisent l'émergence d'un accès à l'ailleurs pour les voyageurs de l'Inde. Ailleurs qui se prête à la nostalgie et aux ambiances de la Chapelle.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



La Quadrature du Net