WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Soutenabilité de la dette publique des pays post PPTE de la Zone Franc

( Télécharger le fichier original )
par Guy Albert KENKOUO
ISSEA - Ingénieur statisticien 2008
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

CHAPITRE IV: ÉVALUATION EMPIRIQUE DE LA SOUTENABILITÉ DE LA DETTE PUBLIQUE DES PAYS POST PPTE DE LA ZONE FRANC

Dans ce chapitre, nous analyserons la soutenabilité de la dette publique des pays post PPTE de la Zone Franc. Il s'agit précisément d'étudier les caractéristiques de cette dette et d'examiner leur soutenabilité à l'aide de l'approche DSA et celle de FEVE et HENIN (1998). Ensuite, nous examinerons les facteurs clés d'une bonne gestion de la dette publique, notamment en analysant la dynamique de la dette publique des pays post PPTE de la Zone Franc et en évaluant leur risque de surendettement.

I- ANALYSE DE LA SOUTENABILITÉ DE LA DETTE DES PAYS POST PPTE DE LA ZONE FRANC

Pour analyser la soutenabilité de la dette publique des pays post PPTE de la Zone Franc, nous allons d'abord examiner les caractéristiques de leurs dettes et ensuite utiliser des modèles pour examiner leur soutenabilté.

I.1- Caractéristiques de la dette publique des pays post PPTE de la Zone Franc

Comme les indicateurs macroéconomiques, la dette publique des pays post PPTE de la Zone Franc évoluent à des rythmes différents et varient d'un pays à l'autre. Nous examinerons ses caractéristiques en observant l'évolution du taux d'endettement public et du ratio de la dette sur la base duquel la plupart de ces pays ont été éligibles à l'IPPTE.

I.1.1- Évolution de l'endettement public des pays post PPTE de la Zone Franc

Les graphiques 16, 17, 18, 19, 20 et 21 (voir annexe IV) présentent l'évolution des taux d'endettement public (ratio dette public/PIB) des pays post PPTE de la Zone Franc.

Nous observons deux principales phases d'endettement public du Bénin. La première qui va de 1992 à 1994 avec des taux d'endettement croissants et tous supérieurs à 70 %30(*). La deuxième phase commence en 1994 et s'achève en 2005 avec une décroissance des taux d'endettement tous inférieurs à 70 % (à partir de 1998).

Sur la période de l'étude, l'endettement public du Burkina Faso est relativement faible (tous les taux d'endettement sont inférieurs à 60 %). Cependant, l'endettement public de ce pays évolue en dents de scie et est globalement décroissant.

Très endetté en 1992 (taux d'endettement public supérieur à 100 %), le Cameroun présente un endettement strictement décroissant sur toute la période d'étude (1992-2005). Le taux d'endettement le plus faible a été enregistré en 2006.

L'endettement public du Mali a connu deux évolutions principales. Cet endettement est croissant de 1992 à 1994 avec des taux d'endettement tous supérieurs à 100 %. Depuis 1994, le taux d'endettement de ce pays est décroissant. Cependant, notons que jusqu'en 2002, ce taux d'endettement était toujours supérieur à 70 %.

L'endettement public du Niger évolue en dent de scie avec des taux oscillants autour de 70 %. Cependant, depuis 2001, ce taux d'endettement connaît une croissance. Entre 2001 et 2004, les taux d'endettement de ce pays sont tous supérieurs à 70 %.

Au cours de la période de l'étude, à l'exception de 1992 et 1993, le taux d'endettement public du Sénégal est globalement décroissant. Entre 1998 et 2005, les taux d'endettement public de ce pays sont inférieurs à 70 %.

En résumé, de 1992 à 2005, le niveau d'endettement des pays post PPTE de la Zone Franc n'est pas très élevé. Les taux d'endettement se situent en général autour de 70 %. Cependant, le Burkina Faso présente les plus faibles taux d'endettement publics, le Niger présente les taux d'endettement les plus élevés et le Cameroun présente des taux d'endettement strictement décroissants sur la période de l'étude. Ainsi, on serait tenté de dire que l'IPPTE a permis d'améliorer le taux d'endettement des pays post PPTE de la Zone Franc.

I.1.2- Évolution de la dette publique des pays post PPTE de la Zone Franc

La plupart des pays post PPTE de la Zone Franc ont été éligibles sur la base du ratio Stock de la dette (VAN)/Exportations. Ainsi, les graphiques 15, 16, 17, 18, 19 et 20 (voir annexe IV) présentent l'évolution de ce ratio pour les pays post PPTE de la Zone Franc depuis 1992.

Ces graphiques révèlent les renseignements suivants :

Ø Le ratio dette extérieure/Exportations du Bénin a été croissant de 1998 à 2001. Ce ratio a atteint son maximum en 2001 et depuis lors, il est décroissant. Il est également supérieur à 150 % sur la période d'analyse (1998-2005).

Ø Le ratio dette extérieure/Exportations du Burkina Faso a été croissant de 1998 à 2001. Ce ratio a atteint 714 % en 2001 et depuis lors, il est décroît. Il est supérieur à 300 % de 1998 à 2005.

Ø Le ratio dette extérieure/Exportations du Cameroun a évolué en dent de scie de 1998 à 2005. Ce ratio a atteint son paroxysme en 2002 et depuis lors, il est strictement décroissant. Il est supérieur à 150 % sur la période d'analyse, mais depuis 2004, il se rapproche de 150 %.

Ø Le ratio dette extérieure/Exportations du Mali est strictement décroissant sur la période de l'étude. Il est supérieur à 150 % de 1998 à 2005.

Ø Le ratio dette extérieure/Exportations du Niger, malgré une légère croissance entre 1998 et 1999, est globalement décroissant au cours de la période de l'étude. Il est supérieur à 200 % sur la période d'analyse (1998-2005).

Ø Le ratio dette extérieure/Exportations du Sénégal est globalement décroissant sur la période de l'étude. Il est supérieur à 150 % pendant la période d'analyse. Mais depuis 2004, il se rapproche de 150 %.

En conclusion, les pays post PPTE de la Zone Franc ont été effectivement admis à l'IPPTE sur la base du ratio dette extérieure en VAN/ Exportations. En effet, à la date d'admission de chacun de ces pays à l'IPPTE, ce ratio était bien supérieur à 150 %. De 1998 à 2005, l'IPPTE a permis une amélioration de ce ratio pour chaque pays post PPTE de la Zone Franc (les différentes courbes d'évolution de ce ratio sont globalement décroissantes).

* 30 Le taux d'endettement inférieur à 70 % est un critère de convergence en zone UMEOA

précédent sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.