WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

contribution à la maitrise de l'hygiène et l'assainissement dans les établissements classés de yaoundé

( Télécharger le fichier original )
par patrice boulleys
2ie de ouagadougou - master spécialisé 2006
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

1-1 PRESENTATION DE LA VILLE DE YAOUNDE

Yaoundé est la capitale du Cameroun et chef lieu de la province du centre. Elle est située à 300 Km de la côte atlantique, entre le 3o5'de latitude Nord et le 11o31'de longitude Est (YOGO.S, 2005). Elle est entourée de 7 collines qui seraient responsable de son climat particulier et dont les plus élevées sont situées du côté de l' Ouest et Nord-Ouest .Yaoundé a une superficie de 13614ha en 2002 et une population de 2millions d'habitants environ en 2006. Ses limites géographiques sont (voir figure 1) :

- à l'Ouest, l'arrondissement de Nbankomo;

- à l'Est, le département de la Mefou-Afamba ;

- au Sud, le département de la Mefou-Akono ;

- au Nord, l `arrondissement d'Okola 

Figure 1 . Habitat de la ville de Yaoundé ( Source : CUY)

Ø Climat et végétation

Le climat qui règne dans la ville de Yaoundé est de type équatorial (Yaoundéen), caractérisé par l'alternance de deux saisons sèches et deux saisons de pluies. On enregistre une température moyenne de 23,5oC contrastée entre 16 et 31oC selon les saisons et 1650mm d'eau par an. L'hygrométrie moyenne est de 80% et varie dans la journée entre 35 et 98%. Les vents fréquents sont humides et soufflent en direction du Sud-Ouest ; les vents violents sont orientés vers le nord-ouest. La végétation est du type intertropical avec prédominance de la forêt humide méridionale (Wéthé .J.,1999 ; 2001).

Ø relief

Sur le plan morphologique, la ville est située en grande partie dans le bassin versant du cours d'eau Mfoundi. On y trouve quatre types de terrains qui sont :

- les crêtes de faible pente dont les terrains sont facilement urbanisables ;

- les collines aménageables dont les pentes varient de 5 à 15% ;

- les collines très difficiles à aménager de pente supérieure à 15% ;

- les fonds de vallée inondables généralement de pente inférieure à 5%.

De ces types de terrains, découlent deux grandes zones. Les zones non constructibles englobent d'une part, les secteurs de faible pente (inférieure à 5%) dont les fonds de vallée généralement inondables et d'autre part, les zones de forte pente, sièges permanents d'érosion et d'éboulement. Les zones constructibles ou urbanisables sont les versants et sites de pente comprise entre 5 et 15%.

Ø Hydrographie

Le réseau hydrographique de la ville est très dense et essentiellement composé du cours d'eau Mfoundi et de ses affluents. Ceux-ci assurent le drainage naturel des eaux de ruissellement et des eaux superficielles qui sont rejetées le fleuve Mefou, qui à son tour déverse ses eaux dans le fleuve Nyong. C'est en amont de ce dernier point de rejet que ce trouve la zone de captage actuel des eaux brutes destinées à la production d'eau potable pour les habitants de la ville Yaoundé et de ses environs.

À coté de ces cours d'eaux, la ville compte quelques lacs et étangs naturels ou artificiels dont les eaux sont rendues dangereuses pour la santé publique; à cause du déversement des eaux

des stations d'épuration non fonctionnelles (cas du lac municipal), des ordures ménagères et des eaux des latrines situées dans les zones marécageuses. (Voir figure 2) .

Figure 2 : Etat de pollution de la ville de Yaoundé ( Source : CUY)

1-2 PRESENTATION DE LA CUY

1-2-1-Historique 

La CUY fût créée en 1941 sous le nom de Commune Mixte Urbaine (C.M.U.). Elle a donc suivi plusieurs mutations qui l'ont fait passer de commune Mixte urbaine à CUY comme l'indique le tableau ci-dessous

Tableau 1 : Evolution de la communauté urbaine de Yaoundé

Dates

Statut et évènements majeurs

1941

Commune Mixte Urbaine

26 novembre1956

Commune Urbaine de Plein Exercice

1967

Commune à Régime Spécial

1974

Commune Urbaine de Yaoundé

Loi No 87/015 du 15 juillet 1987

Communauté Urbaine de Yaoundé

Loi no 2004 /018 du 22julllet 2004

fixant les règles applicables aux communes et communautés urbaines

Plusieurs délégués de gouvernement se sont succédés à la tête de la communauté urbaine de Yaoundé - CUY.(Tableau 2)

Tableau  2 : Liste des délégués de gouvernement de la CUY et période d'administration

Noms

Dates

André FOUDA

1956-1987

Basile EMAH

1987-2001

Nicolas AMOUGOU NOMA

2001-2005

Gilbert TSIMI EVOUNA

depuis 2005

Selon l' article110 de Loi no 2004 /018 du 22julllet 2004 sur la décentralisation la communauté urbaine est chargé entre autre :

- du suivi et la gestion des déchets industriels ;

- du nettoiement des voies et espaces publics communautaires, la collecte, l'enlèvement et le traitement des ordures ménagères ;

- de la création, l'aménagement, l'entretien, l'exploitation et la gestion des équipements communautaires en matière d'assainissement d'eaux usées et pluviales ;

- de l'élaboration des plans communautaires d'action pour l'environnement, notamment

en matière de lutte contre les nuisances et les pollutions, de protection des espaces verts ;

- de la planification urbaine, les plans et schéma directeurs, les plans d'occupations des sols ou les documents d'urbanisme en tenant lieu ;

- de la construction, l'équipement, la gestion, l'entretien et la maintenance des équipements marchands d'intérêts communautaires, notamment les marchés, gares routières et abattoirs.

Source : (Wethe. J et al ; 2003)

Figure 3 : Carte de la région : a) localisation de la ville de Yaoundé ; b) subdivisions administratives de Yaoundé

1-2-2 Organisation et fonctionnement

Les articles 112, 113, 115 de la Loi no 2004 /018 du 22julllet 2004 de la décentralisation fixent organisation et fonctionnement de la communauté urbaine.

Selon l'article 112, la communauté urbaine comprends le conseil de communauté urbaine et le délégué de gouvernement auprès de la communauté urbaine.

L`article 113 précise par contre la composition du conseil de communauté, à savoir les maires des communes d'arrondissement de Yaoundé (6 au total) et les représentants désignés au sein des communes d'arrondissement, conformément aux disposition de l'article.

Selon l'articles 115 (1) (2) (3) le délégué du gouvernement et ses adjoints (6) sont nommés par décret du Président de la République. Ils constituent l'exécutif municipal de la communauté urbaine.

1-2-3-Presentation des services techniques de la Communauté Urbaine de Yaoundé

La CUY regroupe quatre directions divisées en vingt deux 22 services parmi lesquels le service de l'hygiène et l'environnement, et la cellule du développement urbain (voir organigramme). Ces deux services ont été le cadre de notre travail.

o Le service de l'environnement et de l'hygiène.

Placé sous l'autorité d'un chef de service, le service de l'environnement et de l'hygiène est chargé :

-de l'élaboration et du suivi de la politique de l'environnement de la communauté urbaine en relation avec les services et organismes concernés ;

-de veiller à l'application des mesures législatives et réglementaires relatives à la promotion d'un environnement urbain sain et durable ;

-de la coordination des activités générales et sectorielles relatives à l'environnement en relation avec les services concernés ;

-du contrôle de l'application des normes d'assainissement ;

-de l'élaboration et de l'exécution de la politique de propreté de la ville et de l'application des règles d'hygiène et de salubrité de l'environnement urbain ;

-du ramassage et du traitement des ordures ménagères et des autres déchets urbain ;

-de l'élaboration de contrat d'enlèvement et de traitement des déchets urbains et suivi de leur application en relation avec les services concernés ;

-de la gestion de la décharge municipale de la communauté urbaine ;

-de l'élaboration et de la mise en oeuvre des actions de sensibilisation des populations en faveur d'un environnement sain ;

-d'instruire les procédures et l'application éventuelle des sanctions prévues par la réglementation en vigueur du fait du non respect des règles d'hygiène et de salubrité ;

- de tous les problèmes relative au bien être a la prévention sanitaire et a la tranquillité des administrés de la communauté  urbaine ;

-de la salubrité des marigots et de l'assainissement des terrains marécageux ;

-de l'hygiène des débits de boisson ;

-de la lutte contre les vacarmes nocturnes et diurnes ;

-de l'éradication des animaux nuisibles ;

-de la gestion de la fourrière animale ;

-de la gestion du magasin des objets raflés ;

-de la gestion des cimetières municipaux.

o La cellule du développement urbain

Placé sous l'autorité d'un responsable de cellule, cadre ayant rang de chef de service, la cellule du développement urbain rend compte directement au directeur des services techniques. Elle est chargée :

-de la programmation des études prospectives, d'aménagement et de développement urbain ;

-du projet de ville de la communauté urbaine ;

-des relations avec les services des ministères concernés.

Après la présentation de la structure d' accueil, il a été question pour nous de définir une démarche et des outils qui nous permettront de résoudre la problématique.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



La Quadrature du Net