WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Estimation des besoins en N, P et K du basilic (Ocimum basilicum L.) par le module DSSB et gestion optimale de N dans la Région Maritime du Togo

( Télécharger le fichier original )
par Ayi Koffi ADDEN
Université de Lomé - Diplôme d'Ingénieur Agronome 2005
  

précédent sommaire suivant

2.2.3 Collecte des données

Sur le terrain, la production en matière fraîche de feuilles de basilic a été mesurée. Il est effectué six (6) coupes suivies de la récolte de la biomasse résiduelle extérieure au sol. Au laboratoire, on a déterminé (i) le rendement en matière sèche et (ii) la teneur en eau et en NPK des tiges et des feuilles. A cette fin, les échantillons des feuilles fraîches sont collectés pour chaque traitement.

Le taux d'humidité est obtenu après un séchage à l'étuve des échantillons de feuilles collectés pendant 3 à 4 jours à une température de 70oC. Tous les échantillons des traitements des récoltes 2, 4 et 6 sont analysés pour déterminer la teneur en N, P et K. Les échantillons de feuilles et des plants de basilic sont analysés au laboratoire de ICRISAT au Niger. Ces données recueillies nous ont permis de calculer les paramètres agronomiques indispensables pour le calibrage du module.

Une analyse statistique avec ségrégation des moyennes des rendements en matière fraîche des feuilles du basilic est réalisée à l'aide des logiciels STATISTICA (anova, alpha à 5%) et MSTAT (test de Duncan, alpha à 5%).

2.2.4 Paramètres du module

Le calibrage a nécessité le calcul des paramètres suivants (IFDC, 2002 ; Dzotsi et al., 2004 ; Koudjéga, 2004) :

· Absorption du nutriment = (rendement en matière sèche en kg.ha-1 x pourcentage du nutriment dans la matière sèche) / 100

Il faut distinguer deux types d'absorption : l'absorption totale et l'absorption dans les feuilles. L'absorption totale s'affecte à toute la production extérieure au sol de la plante tandis que l'absorption dans les feuilles s'affec te aux feuilles utiles récoltables.

· Efficacité interne (EI) = Rendement économique du traitement en kg.ha-1/ Absorption dans les feuilles du basilic.

· Taux de recouvrement du nutriment (TR) = [(Absorption totale du nutriment par traitement en kg.ha-1)-(Absorption totale du nutriment dans le traitement sans engrais en kg.ha-1)] / quantité de nutriment appliqué sous forme d'engrais (quantité d'engrais appliquée x teneur du nutriment dans l'engrais) en kg.ha -1

La détermination de ces paramètres, sur la base des essais conduits, a permis d'avoir les quatre clés indispensable au module (RC, CSF, TR et EI). Le calibrage a consisté à introduire dans le module, ces différentes clés afférant à chaque site spécifique afin que le module puisse formuler la recommandation à la carte.

2.2.4.1 Efficacité interne

La méthode de la balance nutritionnelle de Janssen (1998 et 2003), reprise par Witt et al (1998 et 1999), Dobermann et al. (2000) et Dobermann (2001), est utilisée pour déterminer l'optimum de nutrition de la pl ante et le ratio d'absorption optimale de N. P et K.

D'abord nous avons calculé la limite d'accumulation (LA, c'est EI minimale) et la limite de dilution (LD, c'est EI maximale) en déterminant respectivement les 2,5è centiles et les 97,5è centiles de toutes les efficacités internes de N, P et K obtenues à travers les sites, les saisons et les récoltes 2, 4 et 6. Ces limites sont notées respectivement LAN, LAP, LAK, LDN, LDP et LDK. L'efficacité interne optimale de N, P et K est le milieu de

l'accumulation e t de la dilution pour chaque nutriment (respectivement noté EION, EIOP et EIOK).

EION = (LAN + LDN) / 2 EIOP = (LAP + LDP) / 2 EIOK = (LAK + LDK) / 2

Le ratio d'absorption optimale de N, P et K (respectivement noté rN/P, rN/K et rK/P) s'obtiennent de la manière suivante :

rN/P = EIOP / EION rN/K = EIOK / EION rK/P = EIOP / EIOK

Toute nutrition optimale doit respecter ce ratio N:P:K afin que les nutriments consommés ne soient ni de trop, ni insuffisants.

2.2.4.2 Taux de recouvrement

Nous avons étudié la variabilité du taux de recouvrement en fonction des sites, des saisons et des amendements organiques.

Afin de calibrer le module, pour chaque site, nous n'avons considéré que la moyenne des taux de recouvrement des traitements ayant reçu effectivement N, P et K (T4 à T7). Les essais soustractifs ne sont pas considérés. Spécifiquement pour la gestion du Mucuna, le taux de recouvrement est supposé identique à celui de l'apport du fumier pour chaque site donné.

2.2.4.3 Capacité du sol à fournir N, P et K

La capacité fertilitaire initiale du sol est déterminée à partir de l'absorption de N, P et K dans les feuilles de basilic sur les parcelles sans engrais. Elle traduit la capacité du sol à fournir le N, le P et le K au basilic pour produire ses feuilles. Il ne s'agit nullement de la disponibilité totale en nutriments du sol, mais de ce que le sol peut fournir au basilic pour sa productivité utile.

Spécialement pour le Mucuna, nous avons estimé la capacité du sol à fournir le NPK au moyen des rendements sans engrais obtenus sur les sites ayant reçus le Mucuna. En divisant ces rendements sans engrais par l'efficacité interne optimale déterminée suivant la méthode décrite précédemment, nous avons obtenu une valeur correspondante de la capacité du sol à fournir NPK pour un précédent Mucuna.

2.2.4.4 Rendement à cibler

Le rendement ciblé est fonction du rendement potentiel. Fondamentalement, le rendement ciblé ne peut excéder 70-80% du rendement potentiel du basilic (Dzotsi, 2002 ; Wopereis et al, 2004). Malheureusement, ce rendement potentiel du basilic est mal connu. Le rendement à cibler correspond dans notre étude au rendement maximal que nous avons pu obtenir sur les parcelles d'essais.

précédent sommaire suivant