WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Estimation des besoins en N, P et K du basilic (Ocimum basilicum L.) par le module DSSB et gestion optimale de N dans la Région Maritime du Togo

( Télécharger le fichier original )
par Ayi Koffi ADDEN
Université de Lomé - Diplôme d'Ingénieur Agronome 2005
  

précédent sommaire suivant

3.2.2 Taux de recouvrement

Le taux de recouvrement (TR) des engrais appliqués varie selon la saison, le site, et la fumure organique.

Le TR est plus accru en saison principale qu'en saison secondaire sauf pour le K où on a observé le contraire. En saison principale, le TR N est autour de 18%, le TR P 11% et le TR K 22% alors que la saison secondaire affiche 4% pour le TR N, 2% pour le TR P et 25% pour le TR K.

On constate que le TR est plus élevé sur sol sableux que sur sol argileux. Sur sol sableux, on a en moyenne le TR N est de 20%, le TR P est de 12% et le TR K est de 23%. Sur sol argileux, le TR N, le TR P et le TR K sont respectivement, en moyenne, de 11%, 7% et 13%.

Sans apport de fumure organique, le TR N, TR P et TR K sont respectivement, en moyenne, de 13%, 7% et 14%. L'apport de fumier donne respectivement pour N, P et K des TR de 16%, 9% et 22%. Les TR de N et de K en apportant de la drêche au sol sont respectivement de 6% et 5% (TR P est négatif : le P de l'engrais n'est pas utilisé). La combinaison de 50%-50% de fumier et de drêche donnent des TR N, P et K respectifs de 8%, 1% et 4% (Tableau 13).

Si le fumier contribue à augmenter le TR des nutriments, la drêche quant à elle fait chuter les TR. Ce qui pourrait être particulièrement intéressant pour la culture car cette situation montre que la drêche pourvoit le sol en nutriments de manière à ce que la plante n'ait point besoin des engrais apportés (cas des TR < 0) ou ne l'utilise que très peu (cas des TR très faibles).

Il est important de souligner que la faiblesse des TR P ne signifie en aucune manière une grande disponibilité du nutriment dans le sol. Le P est très souvent sujet à la séquestration dans les sols par les sesquioxydes de Fe et de Al. Même si le sol est significativement riche P, ce P n'est pas toujours disponible pour la plante. Bon nombre d'auteurs ont eu à démontrer ce comportement du P d ans le sol (IFA, 1992 ; Dobermann et al., 2000 ; Wopereis, 2004).

Tableau 13 : Les taux de recouvrement moyen suivant les saisons, les sites et les

fumures organiques.

Les taux de recouvrement de

Paramètres N P K

Suivant les saisons

Saison secondaire 0,04 0,02 0,25

Saison principale 0,18 0,11 0,22

Suivant les sites

Sol sableux 0,20 0,12 0,23

Sol argileux 0,11 0,07 0,13

Suivant les fumures organiques

Sans apport 0,13 0,07 0,14

Fumier 0,16 0,09 0,22

Fumier + drêche 0,08 0,01 0,04

Drêche 0,06 0,00 0,05

En combinant les effets du site et de la saison de manière à avoir des effets extrêmes, on a des TR respectivement pour N, P et K qui oscillent entre 4-20%, 2-12% et 13-25%. (Tableau 13). De même en combinant les effets des saisons et des fumures organiques, on a des TR respectivement pour N, P et K qui varient entre 4-18%, 0-11% et 4-25%. Les effets de la combinaison des sites et des fumures organiques donnent respectivement 6-20%, 0-12% et 4-23%.

En général, on a des TR respectivement pour N, P et K qui varient entre 4-20%, 0- 12% et 4-25%.

Janssen et al. (1987), en étudiant l'effet résiduel de P sur le riz, le maïs et le sorgho pendant dix ans, ont trouvé que le taux de recouvrement de P varie de 4-12%. Pour la plupart des cultures en première année d'utilisation, l'IFA (1992) donne en moyenne TR N de 50-70%, TR P de 15% (mais seulement 1-2% par an par après) et TR K de 50-60%. Pour les céréales en général, Francis et al. (1993) rapporte des TR N variant entre 20-50% tandis que des études conduites sur le maïs en Turquie par Kirda et al. (2005) indique des TR N de 20-27%. Pour le riz, Haefele et al. (2003) donnent un taux de recouvrement de 31-50% pour N, 26-43% pour P et 53-65% pour K tandis que Wopereis (2004) donne un taux de recouvrement de 30% pour N, 20% pour P et 30% pour K. Les TR trouvés dans cette étude ne s'écartent donc pas grandement des valeurs généralement admises pour les cultures tropicales.

Eu égard à toutes ces analyses, les valeurs de TR résumées dans le tableau 14 seront considérées pour le calibrage du module.

Tableau 14 : Les taux de recouvrement des engrais pour le calibrage du module

Sol

Gestion organique

 

Saison principale

 
 

Saison secondaire

 
 

N

P

K

N

P

K

Sol argileux

Sans fumier

0,2

0,12

0,25

0,1

0,05

0,15

 

Fumier

0,25

0,15

0,3

0,1

0,05

0,15

 

Mucuna

0,25

0,15

0,3

0,1

0,05

0,15

Sol sableux(-)*

Sans fumier

0,15

0,1

0,2

-

-

-

 

Fumier

0,25

0,15

0,35

-

-

-

 

Mucuna

0,25

0,15

0,35

-

-

-

Sol

Sans fumier

0,05

0,01

0,01

-

-

-

sableux(+)**

Fumier

0,05

0,01

0,05

-

-

-

 

Drêche

0,05

0,01

0,05

-

-

-

 

Drêche+fumier

0,1

0,01

0,05

-

-

-

 

Mucuna

0,05

0,01

0,05

-

-

-

* Sol peu fertile, c'est le type Agbodrafo, Gbodjomé, Goumoukopé ** c'est le type Nimagnan très fertile

précédent sommaire suivant