WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Assurance et économie : cas du Sénégal

( Télécharger le fichier original )
par Amadou Seydou CISSE
Université Dakar Bourguiba - Maîtrise 2007
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

CHAPITRE II : ROLES DE L'ASSURANCE DANS L'ECONOMIE
SENEGALAISE

Les qualités de l'assureur ne se limitent plus au règlement des sinistres ou à la recherche de cotisations. Elles tendent de plus en plus vers d'autres horizons à savoir la création d'emplois, la collecte de taxes, la contribution à l'investissement... A cet effet, l'assurance d'une manière générale, tient une place prépondérante dans la vie active. De cette manière, pour mieux cerner le sens de ces différents rôles exercés par l'assureur dans l'économie, il est loisible de les réunir en deux sous-ensembles : rôle politico-économique (Section I) et rôle socio-économique (Section II).

SECTION I/ ROLE POLITICO-ECONOMIQUE

Le rôle politico-économique de l'assurance apparait sous plusieurs aspects : d'abord, à travers les impôts collectés à l'occasion des opérations d'assurances (I), ensuite par l'effectif du secteur (II), enfin, par les normes internes des sociétés (III).

I/ COLLECTEUR D'IMPOTS

L'assurance de nos jours, compte une grande quantité de produits à la disposition de sa clientèle. Chacun de ces produits engendre au moment de sa souscription, des taxes au profit de l'Etat par l'intermédiaire du trésor public. De ce fait, à travers leurs polices émises, les compagnies d'assurances réunissent chaque année des milliards de taxes destinés à alimenter les caisses de l'Etat. D'après les publications de la FANAF, en 2004, le taux de primes émises a atteint 25,6% pour les sociétés vie sénégalaises. Ainsi, une forte densité de l'assurance (1) est toujours favorable à l'Etat dans la mesure où, plus le nombre de police augmente, plus les taxes sur les opérations d'assurances deviennent plus intéressantes.

Toutefois, il faut bien noter que ce rôle de collecteur d'impôts ou de taxes est plus étendu qu'on ne le pense. Autrement dit, les fonds que l'assureur fait entrer dans les caisses de l'Etat ne se limitent pas directement à ses polices. En effet, en exigeant

1 Cf. annexes pour la densité de l'assurance au Sénégal.

aux assurés d'acquérir du matériel de qualité à la place des contrefaçons afin de mieux gérer le risque, la Taxe à la Valeur Ajoutée (TVA) s'implique d'avantage.

En outre, le risque d'entreprendre une activité est fortement lié à la sécurité des capitaux et des biens matériels ainsi mis en cause. A cet effet, si l'assureur accepte de transférer les menaces aux biens dans son patrimoine, les acteurs économiques s'animent alors d'un sentiment d'optimisme et mettent leur détermination en exergue, créant ainsi des industries, des services ... Ces personnes morales, une fois créées, répondent à un régime fiscal et subissent chaque année des prélèvements d'impôts. De surcroit, qui crée une entreprise, crée des emplois. Par conséquent, chaque employé paie à son tour un impôt sur ses revenus mensuels.

Enfin, la propagation des entreprises commerciales et l'intensification de la concurrence favorisent entres autres aspects, le développement du pouvoir d'achat des citoyens. Cette croissance du pouvoir d'achat, corollaire de la plénitude de l'emploi, est en même temps propice aux actes d'imposition.

précédent sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.