WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Assurance et économie : cas du Sénégal

( Télécharger le fichier original )
par Amadou Seydou CISSE
Université Dakar Bourguiba - Maîtrise 2007
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

II/ PRINCIPES GENERAUX RELATIFS AU CONTRAT D'ASSURANCE

Ces principes tournent essentiellement autour des caractéristiques du contrat d'assurance en premier lieu (A) et de sa formation en second lieu (B).

A/ CARACTERISTIQUES JURIDIQUES DU CONTRAT D'ASSURANCE

Le contrat d'assurance est spécifique par rapport aux autres contrats. Il fait intervenir dans son processus de réalisation, des principes fondamentaux sans lesquels le dit contrat ne peut être efficient. A cet effet, le contrat d'assurance est :

9 un contrat de bonne foi : l'assureur a confiance à l'assuré ; ainsi, accepte t-il d'établir le contrat sur la base des déclarations de celui-ci. Par contre, en acceptant de payer régulièrement la prime en contre partie d'une promesse d'assistance en cas de sinistre, l'assuré exprime sa confiance à l'assureur.

9 un contrat consensuel dans la mesure où l'accord résultant de la satisfaction réciproque des parties et du paiement de la prime rend parfait le contrat. L'écrit en tant que telle, ne sert que de moyens de preuves à l'occasion d'un éventuel contentieux noté soit au niveau de sa formation, soit au niveau de son exécution.

9 un contrat synallagmatique : le contrat, une fois mis en oeuvre produit des obligations aussi bien à la charge de l'assureur que de l'assuré. A cet effet, l'assuré est tenu de payer la cotisation qui lui est attribuée et l'assureur, de régler le sinistre en cas de sa réalisation dans les conditions prévues au contrat.

9 un contrat d'adhésion car les parties ne définissent pas à armes égales les clauses du contrat. Généralement, elles sont unilatéralement édifiées par l'assureur. L'assuré se contente seulement d'y adhérer, à moins qu'il ne s'agisse d'une assurance de personnes pour laquelle l'assuré a la latitude de décliner ses prétentions.

9 un contrat aléatoire : ce caractère aléatoire est d'une importance capitale. En effet, si la survenance de tous les sinistres était certaine, l'assureur aurait du mal à prévoir une indemnisation pour toutes les polices contenues dans son portefeuille. Ainsi, pas d'aléas, pas d'assurances.

9 un contrat à titre onéreux : l'assuré paie la prime qui lui est assignée. De son côté, l'assureur qui a reçu la cotisation de l'assuré, s'engage à prendre en charge les éventuels dommages directement subis par ce dernier (assurance de biens) ou même, les préjudices subis par les tierces personnes par sa faute (Responsabilité Civile).

V' un contrat successif : autrement dit, c'est un contrat à exécution successive du fait qu'il se renouvèle en principe chaque année lors du paiement de la prime. Ce caractère est beaucoup plus noté dans les assurances vies, lesquelles sont généralement placées sur le long terme (10, 15 ou 20 ans).

En gros, ces différents principes juridiques qui caractérisent le contrat d'assurance font montre d'une certaine négligence de la part des parties lors de la formation du contrat. C'est pourquoi dans la pratique, l'assuré, dans la plupart du temps est plongé dans les pénombres de l'incompréhension lorsque son assureur refuse de l'indemniser après une déclaration de sinistre.

précédent sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.