WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Analyse de le Rentabilité Financière des Unités de Transformation de Maïs/Sorgho Installées dans l'Arrondissement de Mirbalais

( Télécharger le fichier original )
par Elie Mélech Désir
Université d'Etat d'Haïti (UEH) - Ingénieur-Agronome 2009
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

4.3.- Dépouillement

Il consiste à extraire ou à rassembler de la fiche d'enquête des informations relatives à notre travail de recherche qui sont traitées en fonction des objectifs spécifiques. Des grilles de dépouillement sur tableur excel ont été préparées à cette effet.

4.4.- Analyse des données

Pour analyser les données, on a utilisé quatre (4) indicateurs de rentabilité : le flux net de trésorerie actualisé, le taux de rentabilité interne, le ratio avantages/coûts et le taux de profit. Ensuite, on a effectué un test d'hypothèse en utilisant une régression comportant un point de rupture et une variable dummy.

4.4.1.- Procédés de calcul

Les différentes formules qui ont été utilisées pour déterminer des indicateurs de rentabilité sont les suivantes :

1. flux net de trésorerie actualisé8(*)

Considérant que dans les pays à risque, on applique généralement des taux d'actualisation compris entre 14 et 20% (note de cours de JEAN BAPTISTE, 2003)

Et considérant le contexte actuel où on vit, on utilise dans cette étude un taux d'actualisation égale à 16% avec une projection faite sur sept (7) ans.

Coût total

Coût total = Coûts variables + Coûts fixes

Coûts variables = carburants + lubrifiants + Entretien des matériels + salaire en fonction des activités

Coûts fixes = Amortissement (linéaire)+ salaire fixe des employés + frais de location de maison + taxes et impôts 

Recette totale annuelle

Rt : Recette totale annuelle, Rm : Recette mensuelle

2. Taux de rentabilité interne

TRI = i*/ FNTA = 0 : i* est la solution de l'équation FNTA= 0

TRI, taux de rentabilité interne

3. Ratio avantage/ coût

9(*)

4. Taux de profit

Le profit

m = Rt - Ct 

Rt, recette moyenne totale annuelle et Ct, coût total moyen annuel et m, profit moyen annuel.

Taux de profit = Profit / Coût total 10(*)

Amortissement linéaire =Vi *tl , Vi , valeur d'achat initial, tl , taux linéaire

Test d'hypothèse

Pour faire la vérification de notre hypothèse de départ, on a utilisé une régression comportant un point de rupture et une variable dummy (Modèle ANOVA). Cette méthode permet de vérifier si les valeurs moyennes de deux groupes sont différentes (GUJARATI, 2006).

L'équation de la régression se présente ainsi :

(1)

Avec ð: Le taux de profit moyen ou le ratio avantages-coûts

On donne à Di la valeur de 1 pour les unités de type I

On donne à Di la valeur de zéro (0) pour les unités de type II

De telle sorte qu'on a :

Le taux de profit moyen ou le ratio avantages-coûts pour les unités de type II ainsi :

= â1

Et le taux de profit moyen ou le ratio avantages-coûts pour les unités de type I :

= â1 + â2

Donc :

â1: Le taux de profit moyen ou le ratio avantages-coûts des unités du type II (avec Di = 0)

â2: Le coefficient de la pente (il nous indique de combien varie le taux de profit moyen ou le ratio avantages-coûts du type I par rapport à ceux du type II).

â12: nous montre le taux de profit moyen et le ratio avantages-coûts des unités de type I

â2: le coefficient du point de rupture différentiel

D: la variable dummy

u: l'erreur aléatoire

§ Notre hypothèse nulle est dans ce cas :

H: Il n'existe pas de différence dans le taux de profit moyen ou le ratio avantages-coûts moyen des deux types d'unités de transformation (cela veut dire que â2 = 0).

§ Et notre hypothèse alternative :

H: Il existe de différence significative dans le taux de profit moyen ou le ratio avantages-coûts moyen des deux types d'unités de transformation (cela veut dire que â2 ? 0).

On fait la régression de l'équation (1) avec le système des moindres carrés ordinaires (MCO)

Ainsi l'équation (1) devient :

, avec : , , et di estimateurs respectifs ði, â1, â2, et Di

et e: terme de l'erreur de l'échantillon

Nous avons utilisé un test de student (à partir du logiciel Lindep 2.0) pour vérifier si calculé est statistiquement significatif ou non.

Critères de décision:

ü Si le coefficient de la variable dummy est statistiquement significatif, au seuil de signification á = 0.05, nous disons que les taux de profit moyens ou les ratios avantages-coûts des deux types d'unités sont statistiquement différents.

ü Si n'est pas statistiquement significatif, nous disons que les taux de profit moyens ou les ratios avantages-coûts des deux types d'unités ne sont pas différents.

* 8 I : est l'investissement et Vr est la valeur résiduelle des équipements, n : durée de vie utile de l'équipement, Rt : recettes courantes, Ct : charges courantes, i : taux d'actualisation, t =1,..., n et FNTA : flux net de trésorerie actualisé

* 9 Rt : la recette de l'année t ; Ct : le coût d'amortissement et de fonctionnement de l'année t, i : le taux d'actualisation, n : la durée de utile de l'équipement, t = 1,..., n, Rav/ct : le ratio avantage/ coût

* 10 Les formules permettant de calculer les différents indicateurs sont de PIERRE, 1997

précédent sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.