WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Analyse de le Rentabilité Financière des Unités de Transformation de Maïs/Sorgho Installées dans l'Arrondissement de Mirbalais

( Télécharger le fichier original )
par Elie Mélech Désir
Université d'Etat d'Haïti (UEH) - Ingénieur-Agronome 2009
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

5.4.- Evaluation de la rentabilité financière des unités de transformation

Pour évaluer la rentabilité financière des installations de transformation de maïs et de sorgho, on a privilégié quatre indicateurs de rentabilité clés : le flux net de trésorerie actualisé (FNTA) ou valeur actuelle nette (VAN), des ratios avantages-coûts actualisés, le taux de rentabilité interne (TRI) et le taux de profit.

5.4.1.- Le flux net de trésorerie actualisé (FNTA)

Trois facteurs influent grandement le FNTA : les recettes, les coûts et l'investissement. L'analyse de ces trois facteurs sur une période de 7 ans (projection faite sur les années à venir) nous permet d'accuser un FNTA de 763 103.97 gourdes pour les unités de type I contre 28 819.46 gourdes pour le type II. Cela veut dire que les installations de type I disposent de beaucoup plus de ressources financières pour faire face à leurs besoins, c'est-à-dire pour effectuer leurs dépenses de fonctionnement. De plus, les unités de type II seraient rentables dans sept (7) ans.

Cette variation du flux net de trésorerie entre les deux types d'unités pourrait s'expliquer par rapport au capital investi au départ et à la recette générée par rapport au positionnement des unités de transformation. Les unités de type I investissent au départ 488 796.5 gourdes en moyenne, tandis que ceux de type II 723 555.2 gourdes, ce qui est tout à fait normal, car les unités de type II sont celles qui reçoivent du financement de la part du PRODEP ; car, lors de l'exécution du projet elles ont besoin de fonds pour l'encadrement technique des Organisations Communautaires de Base (OCB) et pour la formation du comité de gestion. L'état des bâtiments est aussi un autre point qui influe le degré d'investissement au niveau des unités de transformation car, comme nous l'avons signalé plus haut, les unités de type II investissent beaucoup plus d'argent pour la mise en place des bâtiments que celles du type I. Enfin, la recette des unités est grandement influencée par la présence ou l'absence de marché dans les environs. Ainsi, les unités de type I ont un niveau de recette beaucoup plus élevé car elles se trouvent en général proche des marchés, ce qui est différent pour les unités de type II.

Tableau 14.- Le flux net de trésorerie actualisé des deux types d'unités de transformation14(*)

Type

Annee

Rt

Ct

Rt-Ct

Coa

(Rt-Ct) act

(Rt-Ct) cum

Vr

I

 

2007

408655.63

240376.71

168278.93

1

168278.93

168278.93

 

 

 

2008

461780.87

271625.68

190155.2

0.86

163533.46

331812.4

 

 

I

2009

521812.4

306937.02

214875.36

0.74

159007.77

490820.16

82312.97

408796.5

 (moulins privés)

2010

589648

346838.83

242809.16

0.64

155398

646218.02

 

 

 

2011

666302.23

391928

274374.35

0.55

150906

797123.91

 

 

 

2012

752921.52

442878.5

310043

0.48

148820.65

945944.56

 

 

 

2013

850801.32

500452.71

350348.61

0.41

143642.93

1089587.5

 

 

 

FNTA

 
 
 
 
 
 

763103.97

 

 

2007

180544.1

99554.14

80989.95

1

80989.95

80989.95

 

 

 

2008

204014.83

112496.18

91518.65

0.86

78706.04

159696

 

 

II

2009

230536.76

127120.68

103416.07

0.74

76527.89

236223.9

227973.65

723555.2

 (moulins communautaires)

2010

260506.54

143646.37

116860.16

0.64

74790.5

311014.4

 

 

 

2011

294372.4

162320.4

132052

0.55

72628.6

383643

 

 

 

2012

332640.8

183422.05

149218.74

0.48

71625

455268

 

 

 

2013

375884.1

207266.92

168617.18

0.41

69133.04

524401.03

 

 

 

FNTA

 

 

 

 

 

 

28819.46

 

Source : Enquête de l'auteur, mai 2008

N.B. Taux d'actualisation 16% et pour une même technologie, une même capacité technique, un même niveau de formation et un même type d'activité, on a appliqué un taux d'inflation moyen indifférencié de 13%.

Avec comme hypothèses :

- les 7 années sont des années normales (sans cyclones ou autres catastrophes naturelles ou climatiques)

- Pas d'installation de moulins supplémentaires

* 14 Rt: recette moyenne des unités de transformation, Ct: coûts moyen, Coa: coefficient d'actualisation, (Rt-Ct) cum: Recette moyenne-coût moyen cumulé, (Rt-Ct) act : Recette moyenne- coût moyen actualisé, Vr : valeur résiduelle actualisée et I : investissement initial.

précédent sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.