WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Etat des lieux de la microfinance et du système bancaire camerounais


par Olive Berenice Ngafi Djomo
Faculté universitaires catholiques de Mons (belgique) - Master en sciences de gestion option (finance) 2006
  

précédent sommaire suivant

3.2 MICROFINANCE INFORMELLE AU CAMEROUN

Dans cette partie, nous présenterons différentes formes d'organisations de microfinance informelle au Cameroun.

3.2.1 Microfinance informelle traditionnelle

La microfinance informelle38(*) traditionnelle ou tontine reste l'instrument de développement le plus partagé et le plus important. Elle est très développée dans l'Ouest du Cameroun. Avec le brassage de la population et l'exode rural, toutes les tribus du Cameroun la pratique actuellement avec plus ou moins de réussite.

En effet des groupes de personnes qui se connaissent bien, les membres d'une même communauté, les groupes d'initiatives communes constituent des associations, élaborent les statuts39(*) et des règlements intérieurs qu'ils s'efforcent de respecter. Ils tiennent régulièrement leur réunion avec un président, des vices secrétaires, des commissaires aux comptes, un trésorier, et des censeurs. Ceux ci sont élus parmi les membres de la réunion.

Pour développer leur famille, leur village, leur milieu de vie, ils décident de constituer une cagnotte en cotisant chacun une somme d'argent qu'ils ont fixé en fonction des moyens de chaque membre.

A la suite d'un tirage au sort, un adhérent se voit attribuer la cagnotte sans payer d'intérêts. Le bénéficiaire utilise cette somme pour résoudre ses problèmes ou pour réaliser des projets (construire une maison, acheter une voiture, etc.). Toutefois, il doit continuer à cotiser afin que les autres adhérents à tour de rôle bénéficient de leur part. À la fin d'un cycle, on procède à la mise en place d'un nouveau cycle.

Les reconnaissances de dette sont dûment remplies et signées par chaque bénéficiaire40(*), les cas des défaillances sont rares, sinon les litiges sont résolus au sein de l'association.

Dans les centres urbains, les hommes et femmes d'affaires estiment que le système de tirage est long. Pour cette raison, ils ont institué la vente aux enchères des cagnottes. La cagnotte revient en fin de compte au plus offrant c'est à dire à celui qui achète le plus cher.

3.2.2 Les banques d'épargne et de crédit

Les adhérents d'une association définissent les statuts et un règlement intérieur. Ils font régulièrement des épargnes, chacun selon ses moyens. Ces épargnes sont prêtées à des membres de l'association qui en font la demande. Tout bénéficiaire de crédit présente un avaliste (membre ou non de la réunion) ou une garantie qui peut être son épargne.

Le taux d'intérêt est fixé de commun accord, il varie entre 5 et 10% par mois. Les crédits sont de très courtes durées (maximum 3 mois, le plus souvent 1 mois), et renouvelables.

En cas de défaillance, le taux d'intérêt est de 15%. En cas de récidive, le défaillant est suspendu des prêts pendant deux années consécutives. Son avaliste est également sanctionné ou bien son argent est saisi.

Imaginons le cas de monsieur Y, qui a contracté un prêt de 5000FCFA à un taux de 5% pour une durée de 3mois.

Au bout de 3 mois, Monsieur Y devra rembourser :

5000+ (5000*5%*3) = 5750 FCFA

Si au bout de 3 mois monsieur Y ne rembourse pas sa dette, le taux du prêt passera à 15%. Supposons que Monsieur Y rembourse au bout de 6 mois. Il devra donc :

5000+ (5000*15%*6)= 9500 FCFA

Les hommes et les femmes d'affaires ont beaucoup de succès dans cette forme de microcrédit, les salariés n'adhèrent pas beaucoup à ce mode de crédit.

* 38 Nous avons choisi de mettre microfinance informelle, plutôt que finance informelle.

* 39 Voir annexe II : Exemple de Statuts d'une tontine

* 40 Voir annexe III : Exemple de reconnaissance de dettes

précédent sommaire suivant