WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Etat des lieux de la microfinance et du système bancaire camerounais


par Olive Berenice Ngafi Djomo
Faculté universitaires catholiques de Mons (belgique) - Master en sciences de gestion option (finance) 2006
  

précédent sommaire suivant

1.1.1 Forces et faiblesses d'une MC²

Les mutuelles communautaires de croissance présentent plusieurs atouts tels que : la bonne connaissance du milieu, la proximité des clients, les capacités d'innovation, les taux de remboursement élevés, les procédures simples, etc.

Généralement, les principales difficultés que rencontrent les MC² sont : La faible gamme de services financiers offerts, le manque de fonds, le niveau de formation des ressources humaines déficient, le manque d'informations, etc.  

1.1.2 Les finances d'une MC²

Les ressources sont constituées des parts sociales, des dépôts à vue ou à terme, des subventions, des prêts obtenus auprès d'Afriland First Bank, et des réserves. Ces ressources sont utilisées pour des prêts aux membres ou mutualistes, et aussi des placements auprès d'Afriland. La garantie des prêts doit être suffisante pour éliminer le risque d'impayé et assurer une meilleure efficacité de la mutuelle. Dans la mesure où des excédents ont été réalisés au cours de l'exercice, l'assemblée générale peut décider de l'attribution des ristournes ou autres avantages au bénéfice des mutualistes. En plus, 50% des excédents sont affectés à un fond d'intervention social, et 25% aux actions de développement de la communauté tout entière.

Exemple de projet social financé

La MC² s'est installée au centre d'un village d'à peine quatre maisons il y a cinq ans. Aujourd'hui, autour de cette MC², on trouve près de quarante habitations, des petits métiers, des boutiques, etc. Tous sont membres de la micro banque. Celle-ci a permis la rénovation du dispensaire. A l'heure qu'il est des gens d'autres communautés viennent s'y faire soigner. Les habitants du village demandaient un collège d'enseignement secondaire pour leurs enfants. L'Etat donna son accord mais ne le construisit pas. Si les parents d'élèves avaient dû mobiliser leurs fonds propres, ils auraient encore pu attendre des années. La MC² a permis le préfinancement de la construction. Dès la première année, les enfants ont pu bénéficier de leur établissement scolaire. Après, avec leur contribution annuelle, les parents ont remboursé l'argent utilisé.

Source : Justin Bomda, secrétaire exécutif de l'ONG ADAF et du réseau des MC²

1.1.3 Quels sont les services offerts par les MC² ?

Les MC² proposent à la fois des services d'épargne, de crédit, de transferts d'argent national et international et d'autres opérations bancaires. Elles répondent aux besoins des populations défavorisées en offrant des produits adaptés à leurs conditions avec des procédures simplifiées. Nous trouvons par exemple : le compte d'épargne ordinaire, le compte de dépôts associé, le compte flash cash, etc.

Le compte d'épargne ordinaire est accessible à tout membre de la mutuelle locale. Le montant moyen minimal à y placer est de l'ordre de 5.000FCFA. L'épargne est rémunérée entre 2,5 et 4% par an, soit moins que dans les banques commerciales (5%). En effet chaque MC² définit les taux d'intérêts qu'elle pratique.

Le compte de dépôt associé est un compte courant destiné à recevoir des virements, à encaisser des chèques. Il doit présenter en permanence un solde minimum de 10.000FCFA. Grâce à l'affiliation avec Afriland, les titulaires de ce compte peuvent réaliser des opérations dans l'ensemble du Cameroun et même à l'étranger.

Le compte flash cash est un certificat de dépôt créé par Afriland. Un apport initial de 25.000FCFA est nécessaire. Le déposant reçoit alors des chèques de voyage "flash cash".

L'accès au crédit, demande une épargne préalable. Les taux d'intérêts moyens sont de 13%, donc largement inférieurs à ceux du marché. Les crédits sont généralement distribués à un coût annuel variant de 10 à 15%. Les MC² considèrent en effet qu'il n'est pas normal d'imposer les taux élevés aux démunis dans une stratégie de lutte contre la pauvreté. Pour maîtriser leurs coûts, elles privilégient l'action sur d'autres variables comme la qualité du portefeuille, le volume des dépôts et l'économie d'échelle. Le taux de récupération des crédits affiché par les MC² est de 97%.

Outre les services financiers classiques, un fonds de capital risque(MITFUND) a été mis en place pour répondre à des besoins en financement des micros entreprises. Il permet d'accorder des prêts pour des périodes allant de 2 à 5 ans, en combinaison avec des formations en gestion et en comptabilité. Un accompagnement permanent des entreprises concernées est garanti. Ce fonds permet également aux MC² d'accorder à leurs membres des prêts à moyen et à long terme, ce qu'elles ne pouvaient se permettre jusqu'à présent en raison de la nature "court terme" de l'épargne mobilisée. Depuis son lancement en 2000, le MITFUND a permis de soutenir près de 250 projets avec des participations de 840.000€.

Les crédits généralement accordés sont les crédits sociaux (santé, mariages, enterrement, funérailles), les crédits d'équipements de maison (meubles, télévision), les crédits pour l'agriculture, l'élevage, l'artisanat, les crédits aux petites et moyennes entreprises, etc.

Répartition des crédits accordés par secteurs d'activités

Secteurs

Nombre de crédits(en %du total)

Montant (en %du total)

Agriculture et élevage

52%

31%

commerce

22%

39%

Transformation et artisanat

5%

11%

social

9%

8%

Autres secteurs

12%

11%

Total

100%

100%

Source: Afriland First Bank

D'après le graphique, nous constatons que les crédits les plus octroyés concernent l'agriculture, l'élevage et le commerce ce qui peut se justifier par le fait que les Mutuelles couvrent les besoins en financement des populations rurales, en offrant les crédits aux activités les plus productrices.

La répartition par montant permet de juger du niveau socio-économique des emprunteurs. La préoccupation de desservir les moins favorisés s'est traduite par une décision des présidents des MC² de veiller à maintenir à au moins 30% le nombre de crédits inférieurs à 500.000 FCFA (762€). Dans les faits, cette option est largement respectée puisque 64% des octrois sont inférieurs à 500.000 CFA et que 30% varient de 300.000(457€) à 5.000.000 FCFA.

Exemple de projet financé

Avec 20.000 FCFA de crédit, une femme a pu sortir de la pauvreté en bénéficiant d'une formation à la production de savon. Adjaratou, 32 ans, dont le mari est sans travail, peut dorénavant faire vivre sa famille grâce à sa fabrique de bonbons traditionnels. Son crédit de 50.000 FCFA amorti sur 5 mois lui a permis d'acheter la matière première nécessaire (sacs de sucre). Aujourd'hui elle fait des bénéfices et peut contracter des crédits de 100.000 FCFA. Elle est dorénavant acquise au bien fondé de l'école depuis qu'elle y a inscrit ses 2  enfants aînés (16 et 14 ans) et capable aujourd'hui de faire valoir ses droits de femme en fréquentant un centre de planning familial.

Source : mutuelle communautaire de croissance

précédent sommaire suivant