WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Dynamique de l'occupation sol dans des niayes de la région de Dakar de 1954 à  2003: exemples de la grande niaye de Pikine et de la niaye de Yembeul

( Télécharger le fichier original )
par Aminata DIOP
Université Cheikh Anta DIOP de Dakar - DEA 2006
  

précédent sommaire suivant

II. STRUCTURE ET RELIEF

Les aspects géomorphologiques des niayes ont été étudiés par de nombreux auteurs notamment Michel (1965) et Sall (1971).

1. Les grandes unités géomorphologiques

Les dépôts des niayes datent essentiellement de la période Quaternaire. Cette ère est marquée par de fortes variations climatiques et chacune des différentes phases a laissé son empreinte dans les formations des niayes.

- L'aride Ogolien 

L'Ogolien se situe entre 22000 et 15000 ans BP. C'est une phase sèche marquée par la prédominance des alizés continentaux qui ont accumulé le sable en dunes longitudinales d'orientation Nord-Est, Sud-Ouest. Ces formations dunaires ont remblayé les vallées ce qui se traduit par un endoréisme du réseau hydrographique.

- Le pluvial Tchadien 

Le Tchadien se déroule de 11000 à 6800 ans BP. Le retour des précipitations favorise la pédogenèse, la remontée et la diversification d'espèces guinéennes vers le Nord et la fixation du matériel dunaire par la végétation. Cette phase humide est responsable du caractère azonal de la végétation des niayes. En effet, elle est à l'origine de la formation des niayes en tant qu'écosystème humide doté d'une végétation guinéenne dans une zone sahélienne. Il se développe aussi un réseau d'étangs et de lacs. Cette période humide est suivie d'une petite phase sèche marquée par la reprise de l'érosion éolienne et par le remaniement du matériel dunaire ogolien.

- Le Nouakchottien

Le Nouakchottien est une phase qui se déroule de 6800 à 4500 ans BP. Il est marqué par la transgression marine qui est à l'origine de la submersion du littoral sénégalo-mauritanien et de la formation de lagunes. Les terrasses et les sols salés des dépressions constituent les témoins de cette phase. Après cette importante phase, le climat devint plus sec.

- L'évolution subactuelle

La période subactuelle a commencé à partir de 2000 ans jusqu'à 1800 ans BP et est marquée par la sécheresse et par les formations des dunes vives blanches qui ont fermé les lagunes côtières.

L'étude de ces changements est importante dans la mesure où elle permet de décrire et de caractériser les types de reliefs, de sols et la végétation qui se trouvent dans cette zone.

2. Le relief

On distingue deux grandes formes de relief : les dunes et les dépressions (figure 4).

2.1 Les dunes 

Selon Tricart cité par Ndong (1990), il y a deux ensembles de dunes :

Ø Les dunes internes  sont des dunes ogoliennes constituées de sables fins de couleur rouge, fixés par la végétation. Elles ont une orientation NE-SW et occupent la majeure partie de la presqu'île du Cap Vert et peuvent atteindre une hauteur de 50 m. les dunes rouges constituent les ergs de Pikine et de Keur Massar.

Ø Les dunes côtières occupent une largeur de 3 km et peuvent être classées en 2 types :

- Les dunes jaunes semi-fixées mais qui peuvent être ravivées par endroit par les alizés. C'est principalement l'erg de Cambérène qui culmine à 33 m au quartier Sam Notaire.

- Les dunes récentes : ce sont des dunes vives littorales dites blanches ; elles recouvrent à certains endroits les dunes jaunes.

2.2 Les dépressions 

Les niayes sont enserrées entre les dunes jaunes et les dunes rouges et ont une orientation longitudinale. La Grande Niaye de Dakar qui couvre une superficie de 4800 ha renferme la Grande Niaye de Pikine, les niayes de Maristes Patte d'Oie et la Niaye de Thiaroye (PASDUNE, 2002). Dans la zone de Yeumbeul, on note la cuvette du même nom, située au nord-est de la Grande Niaye et trois dépressions fermées (lacs de Tiourour, Ourouaye et Youi).

précédent sommaire suivant