WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Dynamique de l'occupation sol dans des niayes de la région de Dakar de 1954 à  2003: exemples de la grande niaye de Pikine et de la niaye de Yembeul

( Télécharger le fichier original )
par Aminata DIOP
Université Cheikh Anta DIOP de Dakar - DEA 2006
  

précédent sommaire suivant

Chapitre III : LE CADRE SOCIO-ECONOMIQUE

Les populations et leurs activités constituent d'importants vecteurs de changements d'occupation du sol. Concernant les effectifs et la composition ethnique de la population, nous présentons le cadre général de la région, pour ce qui est des activités, il s'agit seulement de présenter les activités dominantes dans les sites étudiés.

I. LES CARACTERISTIQUES DEMOGRAPHIQUES

La région de Dakar abrite 2381426 habitants avec une population urbaine de 2302644 soit 96,69 % (DPS, 2004). Les départements de Dakar et de Pikine regroupent 76,06 % de la population de la région (figure 6).

La région de Dakar est un carrefour ethnique où sont représentés tous les groupes du pays. Les Wolofs représentent 41,1% de la population, les Pulaar 18,4 %, les Sèrères 12,7 %, les Lebou  9,1 %, les autres (Manding, Sarakhollé, ....) moins de 19 % et les non sénégalais 2 % (DPS, 2004). Cette diversité est le fait de sa fonction de capitale et de métropole ouest africaine qui depuis la colonisation a vu son hinterland s'étendre du fait de sa grande capacité de polarisation.

Figure 6: Répartition de la population de la région de Dakar selon les départements.

source : DPS, 2002

II. LES ACTIVITES ECONOMIQUES

Les niayes constituent une zone écogéographique à vocation maraîchère.

1. Le maraîchage

Le maraîchage est l'activité dominante. Elle est en pleine expansion, le secteur de Dakar couvre 29000 ha soit 24 % des surfaces cultivées pour une production annuelle de 27000 tonnes soit 19 % de la production totale de l'ensemble de la zone des niayes (Fall et al. 2004). C'est généralement une activité pratiquée par les hommes mais la commercialisation des produits est de plus en plus une activité féminisée.

Le maraîchage est pratiqué dans les dépressions mais aussi sur les dunes émoussées couvertes de sols Diors, grâce à la proximité de la nappe phréatique. Les spéculations dépendent des saisons. Ce sont principalement: la salade, Allium porum (oignons), Brassica sp (choux), Hibicuscus sabdariffa (bissap), Ipomea batatas (patates douce), Mentha sp (nanas), Lycopersicum esculentum (tomates cerises), Capsicum frutescens (piments).

2. L'arboriculture

L'arboriculture est une activité très développée. Elle s'appuie principalement sur des espèces introduites comme Cocos nucifera, Carica papaya, Manguifera indica, Achras sapota, Citrus lemon, Annona muricata (carassolier). L'exploitation du vin de palme est une activité en décadence à cause des menaces qui pèsent sur les palmiers. Elle est pratiquée par les hommes, plus particulièrement ceux de l'ethnie diola.

précédent sommaire suivant