WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Mesure et analyse de la pauvreté non monétaire chez les enfants:le cas du Cameroun

( Télécharger le fichier original )
par Simplice Kitleur LEKEUMO
Institut Sous-régional de Statistique et d'Economie Appliquée - Ingénieur d'Application de la Statistique 2007
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

2.1.1 La garantie du capital humain

En investissant dans les enfants, on investit dans le capital social. En plus des facteurs physiques - capital et travail - la théorie moderne de la croissance économique met un accent particulier sur l'innovation technologique et donc, pour les modèles qui gouvernent la théorie de la croissance endogène, la croissance économique dépend non plus seulement du taux de croissance de l'investissement mais de celui du capital technologique.

Ainsi, Angel de la Fuente et Antonio Cicconne dans une de leur publication en mai 2002 sur le thème « Le capital humain dans une économie mondiale fondée sur la connaissance » arrivent aux différentes conclusions suivantes : (i) l'investissement dans le capital humain contribue de façon significative à la croissance de la productivité, (ii) il est manifeste que le capital humain joue un rôle essentiel en faveur de l'évolution et de la diffusion technologique, (iii) l'investissement dans le capital humain apparaît comme attractif par rapport à d'autres avoirs tant en perspective individuelle qu'agrégée, (iv) les politiques qui augmentent la quantité et la qualité de stock de capital humain sont compatibles avec l'accroissement de la cohésion sociale.

Il est capital pour un pays, comme le Cameroun d'avoir une vision de long terme de sa prospérité. La concrétisation de cette prospérité passe nécessairement par la mise en place des mesures visant à développer et à renforcer les capacités de la force de travail. Les compétences de la main d'oeuvre acquises surtout pendant l'enfance et la jeunesse, influent beaucoup sur le climat d'investissement d'un pays et la pénurie de compétences, que connaissent tous les pays en développement, est en général moins prononcée lorsque le taux de scolarisation post primaire est élevé (Jimenez et Murthi, 2006). La population camerounaise est essentiellement jeune - environ 63 % des personnes sont âgées de moins de 25 ans - et constitue un potentiel énorme pour le Cameroun. Malheureusement, la recrudescence de la morbidité jointe à la mortalité élevée risque être nuisible pour cette jeunesse. Il apparaît alors nécessaire de prendre les dispositions sanitaires afin d'éviter d'éventuelles pertes. Á mesure qu'il grandit, un enfant peut subir des transformations dues aux conditions environnementales et socioculturelles. Il sera donc à terme le produit de son environnement, il s'avère alors important de se préoccuper de son développement psychosocial.

Rehausser la qualité et démocratiser l'éducation de base est certes un préalable, mais certains auteurs trouvent cet objectif peu ambitieux et préconisent que ceci puissent s'étendre au niveau secondaire. Cette recommandation se pose avec d'autant plus d'acuité que la nouvelle théorie de la croissance endogène hisse l'éducation9(*) à un niveau très élevé dans la hiérarchie des facteurs contribuant à terme à l'augmentation et au soutien de la productivité.

L'éducation fait ainsi partie de l'une des dimensions les plus importantes dans l'analyse de la pauvreté. Plusieurs indicateurs sont mobilisés pour appréhender le niveau d'éducation, chacun caractérisant un aspect particulier de la perception de l'alphabétisation. Avec la famille, l'école est l'une des principales instances au sein de laquelle l'enfant acquière un certain nombre de valeurs. J-P de Gaudemar10(*) disait au 19 ième siècle :  « L'école ne crée alors que des aptitudes à l'intégration sociale, comme aptitudes minimales à l'intégration économique ; elle crée des habitudes de régularité et de discipline dans le temps et dans l'espace... »

Considérée au même titre que l'éducation comme un élément constitutif du capital humain, la santé n'est pas en reste. C'est un élément essentiel du bien être. Un individu bien portant est économiquement plus productif et peut alors contribuer à la maximisation du revenu national. La nutrition et l'eau potable sont généralement considérées comme les déterminants majeurs de l'état de santé des individus. L'eau et la nourriture sont nécessaires à la satisfaction des besoins physiologiques fondamentaux de l'être. La satisfaction des besoins physiologiques occupe la première place dans l'échelle des besoins tel que définit par Maslow11(*).

Les pauvres ont très peu de chance de vivre dans les quartiers non exposés. Pour les populations pauvres, il est difficile d'accéder à un habitat de qualité surtout en milieu urbain au regard des coûts de terrain et des prix de matériaux de construction élevés. En effet, les logements urbains de qualité sont à des loyers élevés à telle enseigne que les pauvres des zones urbaines doivent se résoudre à vivre dans des bidonvilles, où les infrastructures de l'eau et de l'assainissement sont insuffisantes et où ils vivent dans des conditions de surpopulation et d'insatiabilité (Bloom et Khanna, 2007).

Cette situation s'accompagne inéluctablement d'une carence en infrastructure sanitaire : toilette, voirie, système d'évacuation des eaux usées. Dans de tels quartiers prolifèrent des délinquants. Un tel environnement ne saurait être propice à un sain épanouissement de l'enfant, car comme le pensent certains sociologues, la personnalité d'un individu est perçue comme le résultat des contraintes et des pressions que la société exerce sur lui. La pauvreté peut nuire à l'état de santé et à l'émergence intellectuelle future des jeunes, limitant ainsi leur potentialité et leur capacité à être des acteurs de développement à part entière.

* 9 L'éducation pour tous est le deuxième point des Objectif du Millénaire pour le Développement

* 10 Extrait de « Sciences économiques et sociales », première ES, collection Alain Gélédan, Paris 1994.

* 11 Maslow définit les besoins

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



La Quadrature du Net