WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Mesure et analyse de la pauvreté non monétaire chez les enfants:le cas du Cameroun

( Télécharger le fichier original )
par Simplice Kitleur LEKEUMO
Institut Sous-régional de Statistique et d'Economie Appliquée - Ingénieur d'Application de la Statistique 2007
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

2.2 Définition de la pauvreté infantile et revue de la littérature

2.2.1 Définition de la pauvreté infantile

Très souvent, le niveau de vie des enfants est perçu d'un point de vue monétaire car appréhendé à partir du niveau de vie du ménage auquel il est rattaché. L'on considère alors ici un enfant pauvre comme une personne vivant dans un ménage pauvre et la plupart des études définissant le profil de pauvreté retient le critère monétaire.

Cette considération conduit nécessairement à assimiler l'état des parents à celui des enfants sans toutefois tenir compte des spécificités des uns et des autres. L'hypothèse qui apparaît en filigrane ici est l'idée d'une certaine équirépartition des ressources au sein de la famille et du ménage. Or les parents sont généralement altruistes et dans les ménages altruistes, les enfants souffriraient moins de la pauvreté que les parents. De plus, les parents peuvent déclarer être pauvres mais sont suffisamment responsables pour alléger les conséquences sur leurs enfants. La situation inverse peut également exister. C'est-à-dire que l'irresponsabilité parentale peut amener les parents à ne point se soucier du bien-être de l'enfant quand bien même ces parents bénéficieraient d'un revenu conséquent.

Les pouvoirs publics, les acteurs sociaux, et les institutions internationales qui s'intéressent à la situation des enfants ont continuellement besoin d'informations fiables et spécifiques sur la condition des enfants afin d'évaluer la situation des enfants et de mener des politiques ciblées pour l'amélioration de leurs conditions de vie. De ce fait, la pauvreté d'un enfant, même si elle est étroitement liée à la situation du ménage auquel il est rattaché, doit s'affranchir de la pauvreté de ce ménage. Ainsi, la pauvreté infantile apparaît beaucoup plus comme un phénomène multidimensionnelle et doit s'analyser du point de vue des privations. En effet, comme le dit Asselin (2005), un enfant de huit ans qui ne va pas à l'école est individuellement pauvre même s'il vit dans un ménage monétairement non pauvre : il est privé d'un bien essentiel qui est l'éducation.

Qu'en est il des enfants de la rue ? Les enquêtes statistiques très souvent ne prennent pas en compte les enfants de la rue. Mais intègrent quelquefois les enfants dans la rue. La distinction que l'on fait entre un enfant de la rue et un enfant dans la rue est la suivante : un enfant de la rue est un enfant qui ne vit dans aucun ménage alors qu'un enfant dans la rue est un enfant qui bien que passant la majeure partie de son temps dans la rue, dort dans un ménage.

L'UNICEF (2005), considère que les enfants vivant dans la pauvreté sont privés des ressources dont ils ont besoin sur les plans matériels, spirituel et affectif pour survivre, se développer et s'épanouir, ce qui les empêche de jouir de leurs droits, de donner la pleine mesure de leurs capacités ou de participer à la vie de la société en tant que membres à part entière et à part égale.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



La Quadrature du Net